Monsieur G., journal d'un quadra
articles
réactions
Monsieur G. - 25.11.2007 | 3 réactions | #link | rss
Dans le jardin, le cerf lumineux  bouge sa tête et me fait penser ces statues colonialistes et missionnaires, que l'on trouvait dans certaines pharmacies de mon enfance.
Un "petit noir" dans une aube blanche qui faisait merci de la tête quand on glissait une petite pièce dans la fente....
Un peu comme ces toutous qui bougeaient la tête sur les plages arrières de certaines voitures...

Mon voisin a mis toutes ses guirlandes lumineuses pour décorer son chalet en prévision de Noël...
C'est un mélange de couleurs, de formes et d'effets de lumières de toutes les couleurs.
C'est kitchissime au possible mais heureusement à mi-janvier il enlève tout...


Je me remémore certain de mes Noëls et je me revois en 1989 quand  le jour de Noël à la TV on a vu le couple Ceaucescu se faire exécuter.
Moment fort , moment de silence et la fête qui continue.

Bientôt décembre... Bientôt Noël

La vie continue...







Monsieur G. - 22.11.2007 | 1 réactions | #link | rss
Un jour, une heure, un instant, une seconde...
J'aimerai mesurer le temps qui passe d'une autre manière.
Donner au temps une mesure différente...
Mais le temps reste le temps qui passe.
J'aimerai mesurer le temps au travers des amitiés, des rencontres et des émotions, bonnes ou mauvaises.
Mais pourquoi le mesurer...
J'aimerai juste le vivre le temps...
sans fin... sans arrêt... sans pause...

Arrêt sur image

Boulot, collègues, tiens c'est au féminin qu'il faudrait l'écrire, discussions de femmes sur les sensations que l'on ressent dès le 4 ème mois... J'écoute d'une oreille, avec un petit fond de jalousie car jamais je ne connaîtrai cette sensation de sentir la vie en soi, au  fond de soi...

Bouton Play

Le bus qui me ramène chez moi, un arrêt, une femme, une poussette..et personne qui l'aide à monter, je me lève, bouscule un peu une jeune fille et me fait traiter de con.

Bouton Pause

le temps passe, le temps....
je me dis que j'ai de la chance..
Au moins elle n'a pas dit VIEUX con....
Monsieur G. - 19.11.2007 | 13 réactions | #link | rss
Un jour, une femme dont j'étais proche m'a offert à lire ce livre de
Katherine Pancol                          !

Faut il que les hommes soient donc cruels pour que vous les aimiez?
 J'ai de la peine à l'être...
J'aime mon coté fou et tendre, j'aime être à l'écoute, j'aime donner mon temps, donner mon amour, offrir simplement...
mais être cruel, faire souffrir, faire pleurer..
 sorry mesdames mais je ne vois pas à quoi cela sert...
J'ai lu le livre, je ne me suis pas retrouvé dans ce portrait d'homme cruel...

 et elle est partie vers un autre, un qui la fait souffrir...

un mec cruel....


Alors aujourd'hui quand au gré de mes pérénigrations sur la Toile je tombe sur CE LIVRE j'ai pris peur....



Ah non me dis-je, voila que nous devons, en plus d'être cruels, être aussi des primates!!!!

Alors j'ai fouillé un peu plus et voilà ce que j'ai trouvé sur ce livre et son auteur.


Présentation de l'éditeur
D'étranges liens se sont tissés, au cours des dernières décennies,entre les grands singes -chimpanzés, gorilles, orangs-outans -et des femmes. Liens bien réels, qui ont révolutionné la science du comportement animal, avec Dian Fossey, Jane Goodall et d'autres primatologues, dont les travaux ont fait l'objet d'opérations de marketing médiatique à grande échelle. On savait les grands singes génétiquement très proches de nous, on apprit que la plupart de nos comportements avaient des équivalents chez eux. Liens fantasmatiques aussi. Nombre de films et de livres mettent en scène des relations amoureuses entre une femme et un singe. De King Kong à Max, mon amour et de La Femme et le Singe de Peter Hoeg à Brazzaville Plage de William Boyd, l'auteur procède, sur l'incertaine frontière science, cinéma et littérature, à une analyse fine et juste d'un nouveau mythe contemporain -celui du singe comme modèle de l'homme de demain.

Biographie de l'auteur
Stine Jensen enseigne la littérature et la philosophie à Amsterdam et à Maastricht. Elle se consacre à la critique littéraire et à l'écriture.

Je vais aller demain voir ma libraire et lui demander si elle l'a...
je sais pas pourquoi, mais ce livre m'intéresse...

Monsieur G. - 19.11.2007 | 2 réactions | #link | rss

Vendredi soir de novembre,

seul avec elle, ma solitude.

Je me repasse le film dans ma tête et je me demande pourquoi...

Pourquoi faut-il que sur les sites -dit- de rencontre, celle qui ne mettent pas de photos cachent toujours quelque chose...

Un mari pas encore oublié, une peur dêtre connue reconnue et abordée, un surpoids certain ou une petite taille génante...une poitirne qui ne satisfait pas.... etc etc...

Et si toi tu n'as pas mis de photo ben voyons pas de réponse...

Et attention la recherche c'est entre 170 cm et 178 cm... si tu fais 179cm ben la fille t'envoie promener...

et si l'age dit 39 et que tu en as 40 tu vas te faire traiter de vicelard...

eh oui...la vie est belle...belle sur Internet

Et comme disait un chanteur canadien:

 

On s'est dit comme ça
On se verra là
Tu m'f'ras un signe
Ou j'te reconnaitrai pas
J'ai hâte
Je sais pas pour toi

J'ai à peine vu ton visage
Y a du flou sur ton image
T'as p'têt' un gros cul
D'la jasette qu'en finit plus
Puis un clavier ça parle pas
Ca dit pas le son d'ta voix
T'as p't'être une voix de nymphette
Ou d'un pince-nez sur une trompette

Internet, c'est pas net !
On est tous un p'tit peu malhonnêtes
Des nanas, et des mecs
Un p'tit coeur qu'on sait plus quoi faire avec

Tant d'espoirs dans un courriel
Y a des anges parfois cruels
T'as l'air de la femme parfaite
Un beau cul, une jolie tête
Tu m'inquiètes
C'est trop beau pour moi

Et si l'amour ça pardonne pas
Ca fait pas d'cadeaux tu vois
Ca blesse bien plus que l'on croit
Y a des coeurs qui s'en r'mettent pas
T'as p't'être trop envie d'me plaire
Juste besoin d'passer l'hiver
D'une rencontre top-secrète
Qui t'ferait tourner la tête
De toute façon j'sais que demain
Tu s'ras déjà très très loin
Que ces amours éphémères
Ca laisse souvent un goût amer
J'ai les couilles grosses comme un bahut
Est-ce que j'me marre ou j'pleure dessus ?
Et me v'là bite dans l'vent couilles rabattues
La poche qui claque vers l'inconnu

Internet, pour se mettre
On est tous un p'tit peu malhonnêtes
Des nanas, et des mecs
Un p'tit coeur qu'on sait plus quoi faire avec

Ta poitrine a l'air divine
Est-ce qu'elle est en caoutchouc ?
Quand c'est faux, on les devine
Ca fait 'chtrounck' à chaque bisou !
Le fromage en grains, moi, tu sais
J'trouve que ç'a pas d'goût !

Internet c'est que des mots
Une webcam qui fait défaut
Une tonne de filles dynamiques
Qui font du sport qu'aiment la musique
Selon leurs amies, elles sont toutes belles
Surtout pas artificielles
A croire tout ce qu'elles disent d'elles
Manquent plus qu'les trous pour mettre les ailes
Durable et stable et sensuelle
Cherchant l'amour éternel
Souriante, très très naturelle
Et pas un poil sous les aisselles
Dis-moi, ton poids proportionnel,
Est-ce qu'il est occasionnel ?
Et tes quelques livres en trop,
Est-ce qu'elles rentrent dans un cageot ?

Internet, va t'faire mettre !
On est tous beaucoup trop malhonnêtes
Des nanas, et des mecs
Un p'tit coeur qu'on sait plus quoi faire avec

Selon elles, l'homme parfait
Est autonome et pas marié
Aimant la nature, les p'tits soupers
Le vin rouge, et voyager
Arrête !
J'pense que j'vais craquer !

Intelligent, et cultivé
Sans avoir la tête enflée
Mâture, prêt à s'engager
Avec un passé bien réglé
Terre à terre, aventurier,
Toujours le mot pour plaisanter
Attentionné, très très fidèle
Et un baiseur exceptionnel
Dis-moi, j'veux surtout pas t'faire chier
Des mecs comme ça, j'ai tué l'dernier
Si j'l'ai tué c'est par pitié
Il était plus capable de bander
D'ailleurs j'm'apprête à l'empailler
Il est en train d'sécher dans l'grenier
Si vous voulez, j'peux vous l'montrer
Mais c'est pas beau à regarder

Internet, va t'faire mettre !
On est tous beaucoup trop malhonnêtes
Des nanas, et des mecs
Un p'tit coeur qu'on sait plus quoi faire avec

Internet !

 

Internet
Imprimer la chanson Internet de Jamil à partir d'une fenêtre en mode texte et sans publicité  :-) Envoyer le texte Internet de Jamil à un ami
Paroles et Musique: Jamil   2005  "Pitié pour les bums !"
© Les éditions Leïla
Monsieur G. - 19.11.2007 | 1 réactions | #link | rss

simple histoire, histoire d'un mec...

c'est l'histoire d'un mec....d'une rencontre d'un amour et d'une fuite...

Elle avait eu avant moi un amant-ami un ami-amant plus âgé qu'elle et marié et qui promettait... de quitter sa femme..

Et moi dans tout ça j'étais arrivé au mauvais moment mais au bon endroit... j'avais su faire oublier du moins je le croyais... et puis... Et puis voilà en étant présent je bousculais... je bouleversais...

Elle n'y étais pas habitué à un mec disponible prêt à venir dans la minute vers elle... un mec sans rien qui le retenait...

Alors elle s'est réfugiée derrière ses problèmes de santé pour moins me voir... pour s'éloigner... pour se fuir elle même ne voulant pas une autre forme d'amour que celle qu'elle avait connue...

Comment lutter contre une histoire passée qui fut une histoire passionnelle, une histoire de moments volés... une histoire de folie...

Moi je ne pouvais donner cela... je n'étais pas cet homme là..j'avais juste ma tendresse, de l'amour à profusion et tout le temps de l'aimer...

je n'étais qu'un amoureux...

simple histoire...

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch