Aujourd'hui, nous étions à 9h tapantes face à la porte de l'auditoire U600 à Uni Dufour; prêts à entamer un examen réputé coriace.

Nous nous installons. A noter que dans les auditoires "U" d'Uni-Dufour, une fois que vous êtes installé, il faut vous lever si quelqu'un émet le souhait de passer. Ajoutons que les bureaux font approximativement la taille d'une page A4 et qu'ils souffrent d'une fente en leur milieu qui permet de les rabattre et, accessoirement, offre tout le loisir au stylo de trouer la feuille lorsqu'on passe ladite fente.

L'examen commence après les recommandations d'usage. Fichtre... on est gâté... Et ça? on a étudié ça en cours? enfin bref. Le marathon contre la montre est lancé.

30 min. plus tard, une surveillante me chuchote à l'oreille qu'elle souhaiterait passer et me demande de me lever. Bien sûr, je n'ai que ça à faire d'interrompre le flux d'idées. Au passage, vérification du matériel autorisé. "Oups... pardon pour la page..." Et voilà... je suis bon pour partir à la recherche de cet élément jurisprudentiel que j'avais mis 10minutes à trouver.

1h et 10 minutes plus tard, les haut-parleurs de la salle explosent alors qu'une surveillante annonce, à la limite d'avaler le micro, qu'il reste 20 minutes. Bien. Ca fait un boucan de tous les diables, mais on ne s'interrompt pas... il reste trop de choses à faire.

"Je vous rappelle que si vous rendez votre copie en retard c'est considéré comme de la triche et elle ne sera pas corrigée et patati et patata...", continue de beugler la voix. "SILENCE!!!" entends-je crier derrière moi (je souris). Trop tard, le fil du raisonnement est perdu, il faut reprendre.

Comme si nous n'étions pas suffisamment pressés par le temps, il faut encore qu'on nous ajoute une dose d'angoisse.Les minutes s'égrènent.

5 - 4 - 3 - 2 ... minutes... J'AI FINI! ma main tremble, mon ventre est noué... Je file restituer la copie avant la masse. "L'examen est terminé" entends-je alors. Je quitte la salle. 4 personnes semblent être sorties dans les 10 minutes qui ont précédé la fin de l'examen. la centaine restante quitte peu à peu la salle dans un cortège fleuri de mines atterrées.

J'ai de l'appréhension... énormément...