Admin.ch - La mise en application de la stratégie nationale de cyberadministration est en bonne voie. Sous la conduite du président de la Confédération Hans-Rudolf Merz, le comité de pilotage E-Government Suisse a pris connaissance aujourd'hui, lors de sa troisième séance, des progrès obtenus. Les premières prestations ont été réalisées.

Conçue par les cantons et les communes sous la conduite de l'Unité de stratégie informatique de la Confédération (USIC), la stratégie nationale de cyberadministration a été adoptée par le Conseil fédéral le 24 janvier 2007.
Une enquête menée auprès des organisations chefs de file révèle qu'à l'issue du premier trimestre 2009, 70% des projets étaient en voie de réalisation selon la planification, des retards ont toutefois été enregistrés auprès de 16% d'entre eux. En regard de l'automne dernier où 12% des projets étaient menacés, plus aucun projet attribué à une organisation chef de file n'est compromis à l'heure actuelle.

Catalogue des projets prioritaires actualisé



Le catalogue des projets prioritaires recense les projets qui doivent être menés de manière coordonnée dans le cadre de la stratégie suisse de cyberadministration. Le comité de pilotage ayant examiné et actualisé le catalogue, ce dernier recense actuellement 43 projets.

L'association simap.ch a été désignée par le comité de pilotage comme nouvelle organisation chef de file pour mener à bien le projet "Déroulement des soumissions publiques, y compris l'envoi et l'évaluation des offres". De même, un nouveau projet a été intégré au catalogue des projets prioritaires. Cette prestation permettra d'échanger par voie électronique tous les changements d'état civil entre les différents offices et ce, en faisant recours à l'infrastructure existante du système élaboré pour l'harmonisation des registres.
Feuille de route et manuel pratique de cyberadministration
La feuille de route actualisée renseigne sur l'état de la mise en oeuvre de la stratégie suisse de cyberadministration. Tous les autres projets sont en phase de concept ou de réalisation. Plusieurs d'entre eux ont atteint leur phase de déploiement à 80%. Il s'agit, entre autres, du traitement des affaires entre les caisses de compensation AVS et les entreprises.
Grâce au projet "d'échange électronique de données" (EED), l'organisation eAVS/AI (www.eahv-iv.ch) vise notamment à amener des solutions d'allégement à la tâche administrative des PME.

Le manuel pratique de cyberadministration a été revu et complété en mars 2009 par la direction opérationnelle E-Government Suisse afin de mettre un outil efficace entre les mains des cadres dirigeants et des collaborateurs des administrations publiques qui assurent la fourniture de services de cyberadministration à l'économie et à la population. Publié dans les trois langues officielles, il est mis gratuitement à disposition sur le site internet de la cyberadministration suisse, www.egovernment.ch.



Encouragement de partenariats avec la branche des TIC
En réponse à la résolution de l'initiative "ePower pour la Suisse" (pdf), il a été décidé d'intensifier les relations entre les différents acteurs de la stratégie nationale de cyberadministration et le secteur économique représenté par les fournisseurs de technologies de l'information et de la communication (TIC). L'expérience et la capacité d'innovation de cette branche doivent être considérées comme des éléments-clés dans la réalisation de la stratégie suisse de cyberadministration.

Extension du conseil d'experts
Le comité de pilotage a nommé M. Christian Mühlethaler, chancelier de la ville de Bülach et M. Roland Marro, responsable informatique de l'administration du canton de Fribourg, en qualité de nouveaux membres du conseil d'experts.

Liens