Ce que quand même je parle beaucoup de moi! De Mon Amoureux, aussi, un peu. De la Bouchère, une fois et puis s'en va... Ce soir, je veux vous parler Du Bouquet De La Mariée.

Mon Dieu ce qu'il était riquiqui, un joli petit bouquet riquiqui avec de jolies petites fleurs oranges du jardin. Un Magnifique Bouquet de Mariée tout riquiqui... Et bien, figurez-vous qu'il a eu un drôle d'effet sur moi, il m'a effrayée... Je l'ai vu, tenez-vous bien, se jeter sur moi, la gueule grande ouverte, je le voyais déjà rire du tour qu'il me jouait et se réjouir de m'encombrer pour le reste de la soirée.

Ah, mais attendez, j'ai été plus maligne que lui, dans un reflex hors du commun, j'ai ramené mes bras le long du corps, et j'ai prié pour que la jeune fille derrière moi se jette sur le bouquet pour éviter qu'il termine sa course par terre. Après un plongeon, elle a réussi à le récupérer. Le Bouquet De La Mariée était entre de bonnes mains.

Et moi, je n'avais plus qu'à essuyer les remarques moqueuses de mon Amoureux. Il faut que je vous dise que je le bassine depuis quelques temps pour lui mettre la puce à l'oreille pour qu'enfin on se marie peut-être l'année prochaine...

Oh, Malheur! Que n'ai-je pas réussi à garder la tête froide et à ne point me laisser submerger par la pression! Maintenant que j'ai échoué à l'épreuve du Bouquet, il est à craindre que mon Amoureux soit arrivé à la conclusion suivante : "Sauvé! Elle ne s'est pas jetée sur le bouquet!"