Via son autorité de régulation, la France va déposer une demande auprès de la Commission européenne afin que les opérateurs soient contraints à diminuer leur facturation des sms en gros. En effet, les opérateurs se refacturent les sms lorsque l'utilisateur est sur un autre résau. Actuellement le prix par sms est de 5,3 centimes d'euro et devrait ainsi passer à 3,5. Espérons que les opérateurs, moins gourmants, répercuteront cette baisse en faveur de leurs clients.