Un peu de tout et beaucoup de riens
SCOOP-SCOOP-SCOOP!!!

Tu habites en Belgique? Contacte-moi!

Tu lis ce blog? Continue! :o)
articles
réactions
Choupinou - 14.12.2007 | 2 réactions | #link | rss
En cette fin d'année, nous nous sommes rendus, mes collègues et moi au repas de Noel de la boîte (euh oui, la semaine dernière... mais ce n'est pas le sujet de ce billet, même si la fondue chinoise était très bonne, merci, mais je m'égare!)

Donc... nous nous sommes rendus à une rencontre avec le chef du département cantonal, qui devait nous amener des réponses sur les orientations pour 2008 du grand thème à la mode en ce moment: la réinsertion professionnelle des bénéficiaires de l'aide sociale.

Pour bien comprendre, en ce moment, c'est grande promotion intersectorielle sur la réinsertion professionnelle: on réinsère les chômeurs en plein droit, ceux en fin de droit, les personnes handicapées, les jeunes adultes en difficulté, les bénéficiaires de l'aide sociale. Pas encore les personnes en âge AVS, mais attendez janvier, notre formidable Pascal C. va nous sortir un lapin du chapeau, maintenant que le mouton a été viré.

Bref... il faut RE-IN-SE-RER.

Sachant que l'économie repart, il y a des postes pour tout le monde. Ou on devrait en trouver. Bonjour M'sieur le chef d'entreprise, j'ai dans mon panier 2 jeunes sans formation et en difficultés sociales, un employé qualifié mais handicapé par son âge canonique de 55 ans. Z'auriez pas des emplois?

Ce n'est malheureusement pas si simple. De la place pour tout le monde, il n'y en a pas. Et faire miroiter cela aux personnes que je rencontre, je m'y refuse. Pourquoi lancer un sac de paillettes en l'air, elles finiront par retomber, tout comme les illusions entretenues par le système.

Je crois que j'ai besoin de vacances.
Vivement vendredi prochain.

Choupinou-qui-veut-encore-croire-à-son-métier-mais-qui-a-parfois-des-doutes

Choupinou - 13.12.2007 | 3 réactions | #link | rss
Retour du boulot, grosse journée, fin d'année, gens stressés,  anxieux...
J'ouvre la boîte à lettre, tiens, les impôts, que me veulent-ils donc?
Suis-je bête, stupide, naïve et innocente... des sous, bien sûr. De la thune, de l'oseille, du flouze, du blé, des pépettes ma cocotte!
Je vous laisse lire ma réponse à mes "chers" interlocuteurs, vous comprendrez de quoi il en retourne.
Et si un juriste traîne ses codes du côté de mon blog, je serai intéressée à avoir sa réaction de professionnel!



CHOUPINOU-PAS-CONTENTE!

                                                                                LETTRE RECOMMANDEE
                                                                                Office d’impôt


Recours contre la taxation définitive de l’impôt sur les chiens de l’année fiscale 2007

Madame, Monsieur,

Par la présente, nous présentons un recours contre votre décision du 11 décembre. Expédié ce jour par lettre recommandée, ce recours vous parviendra dans le délai de trente jours qui nous est imparti.

Notre recours ne concerne pas le principe en lui-même de la taxation, mais sa proportionnalité au regard des périodes concernées.

La décision reçue ce jour fait vraisemblablement suite à l’enregistrement le 11 novembre dernier de notre chien « XXX ». Pour la bonne compréhension de notre raisonnement, et du sens de notre recours, il est important de préciser que nous avons eu, pour l’année 2007, deux chiens différents :
Du 01.01.07 au 03.08.07, date du décès : "ZZZ", dûment enregistré auprès des autorités compétentes lors de notre arrivée à "Chez-Nous" en décembre 2006.
Soit 215 jours, ou 59% de l’année
Du 03.08.07 au 10.11.07 : pas de chien
Du 11.11.07 et jusqu’au 31.12.07: *XXX", également enregistré dès le changement de propriétaire. Soit 51 jours, ou 14% de l’année.

Nous avons acquitté un bordereau d’impôt concernant "ZZZ" pour un montant de frs.170.-, qui représente la taxe annuelle entière. Il nous est réclamé pour "XXX" un montant de frs, 85.-, soit la moitié de la taxe annuelle. Soit au total 150% de la taxe annuelle.

Si nous reprenons les chiffres mentionnés plus haut, nous avons donc été les heureux propriétaires d’un chien pendant 73% de l’année, et devrions payer 150% de taxe.

Il va sans dire que nous sommes totalement stupéfaits de cette façon de procéder, qui ressemblerait à s’y méprendre à une forme de racket. Si nous acceptons de payer une taxe annuelle complète, qui par ailleurs a été payée, nous vous prions d’annuler purement et simplement la taxation du 11 novembre.

Dans l’attente de votre prochaine réponse, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.


Ouf, me sens déjà mieux d'avoir pu jeter tout ça sur le papier...

Choupinou - 12.12.2007 | 0 réactions | #link | rss
Sait-on pourquoi, un matin,
Cette bête s'est réveillée
Au milieu de pantins
Qu'elle a tous émerveillés
En proclamant partout, haut et fort :
"Nous mettrons l'étranger dehors"
Puis cette ogresse aguicheuse
Fit des clones imitatifs.
Leurs tirades insidieuses
Convainquirent les naïfs
Qu'en suivant leurs dictats xénophobes,
On chasserait tous les microbes.

Attention mon ami, je l'ai vue.
Méfie-toi : la bête est revenue !
C'est une hydre au discours enjôleur
Qui forge une nouvelle race d'oppresseurs.
Y a nos libertés sous sa botte.
Ami, ne lui ouvre pas ta porte.

D'où cette bête a surgi,
Le ventre est encore fécond.
Bertold Brecht nous l'a dit.
Il connaissait la chanson.
Celle-là même qu'Hitler a tant aimée,
C'est la valse des croix gammées
Car, pour gagner quelques voix
Des nostalgiques de Pétain,
C'est les juifs, encore une fois,
Que ces dangereux aryens
Brandiront comme un épouvantail
Dans tous leurs sinistres éventails.

Attention mon ami, je l'ai vue.
Méfie-toi : la bête est revenue !
C'est une hydre au discours enjôleur
Qui forge une nouvelle race d'oppresseurs.
Y a nos libertés sous sa botte.
Ami, ne lui ouvre pas ta porte.


N'écoutez plus, braves gens,
Ce fléau du genre humain,
L'aboiement écœurant
De cette bête à chagrin
Instillant par ces chants de sirène
La xénophobie et la haine.
Laissons le soin aux lessives
De laver plus blanc que blanc.
Les couleurs enjolivent
L'univers si différent.
Refusons d'entrer dans cette ronde
Qui promet le meilleur des mondes.

Attention mon ami, je l'ai vue.
Méfie-toi : la bête est revenue !
C'est une hydre au discours enjôleur
Dont les cent mille bouches crachent le malheur.
Y a nos libertés sous sa botte.
Ami, ne lui ouvre pas ta porte.
Car, vois-tu, petit, je l'ai vue,
La bête. La bête est revenue.


Aujourd'hui 12 décembre, le mouton d'Ems s'est fait manger tout cru. Auf Wiedersehen Christoph!
Un sursaut dans le monde politique actuel, ça rassure quelque peu pour la suite.
L'année prochaine, on dit au revoir Pascal?


Choupinou - 11.12.2007 | 0 réactions | #link | rss



Demain on élit le Conseil fédéral, mais... ça ne déchaîne pas les passions...

Par contre, dès qu'on parle du Cenovis, là, les langues se délient, les coups bas fusent, les haleines fétides s'évaporent...

Et vous?
Vous aimez?
Vous détestez?

(réponse argumentée souhaitée, les "beurk", "miam", ne seront pas admis...

Choupinou - 07.12.2007 | 0 réactions | #link | rss


Oui je sais, je me répète d'année en année, mais c'est pour la bonne cause!

0800 802 208

L'opération Nez Rouge débute le 14 décembre, alors ne prenez pas de risques inutiles, et faites-vous ramener! Fatigués, embués, plus assez réveillés pour conduire, les bénévoles Nez Rouges sont là.

Et si vous décidiez cette année de tenter l'aventure d'être bénévole?





Choupinou - 05.12.2007 | 0 réactions | #link | rss



Oui Galloway est comme le vent du nord, ils reviennent nous chuchoter à l'oreille pour ne pas qu'on les oublie!
Et il semble qu'un album se prépare!

Donc vous voilà prévenus, si vous aviez pensé m'inviter pour une soirée avec Joe Cocker et George Clooney, évitez le 1er février, car je serai certainement dans la salle à écouter les sept menhirs de Galloway...
Choupinou - 05.12.2007 | 0 réactions | #link | rss
A peu près hargneuse
Si râleuse
Sérieusement énervée
Infimement fatiguée
Silencieusement amusée
Tantinet révoltée
Attendant les vacances
Nerveusement maniaque
Trop dispersée
Et c'est pas fini

Socialement intégrée
Ou franchement misanthrope
Clairement engagée
Intégralement concentrée
Attendant les vacances
Lézardant en marchant
Encore pas au lit...
Choupinou - 04.12.2007 | 0 réactions | #link | rss
En quittant mon travail précédent, j'avais l'impression d'abandonner quelque chose. Et d'abandonner mes collègues. Quatre ans, ce n'est pas rien.
Mais en même temps, les trajets en transports publics avaient déjà commencé à me porter sur les nerfs. Après quelques jours de répit pendant les fêtes de fin d'année 2006, le retour dans le tumulte des gares et arrêts de bus avait fini de me décider: il fallait un changement, radical, urgent et nécessaire!
Choupinou devenait agressive, irritable et irritée des gens. Pour une assistante sociale, c'est difficilement envisageable de ne plus supporter les autres...

Donc grand changement en juin, je commence à travailler "à la campagne", la vue depuis mon bureau, c'est des champs, le Jura, les places motos (très importantes les places motos!). Les parkings? Entre gratuit et cinquante centime l'heure. Ca change de Lausanne!

L'environnement change, le stress baisse.

Quinze minutes pour aller au travail. Pas une de plus!

Bilan à six mois pour le stress et l'agressivité: en nette baisse!
Choupinou - 03.12.2007 | 1 réactions | #link | rss


Ceci est une aide à la visualisation de mon billet précédent.
Je décline toute responsabilité en cas de troubles oculaires consécutifs à la lecture de ce billet. Absolument toute!!!
Choupinou - 03.12.2007 | 0 réactions | #link | rss
1er juin, le jour où j'ai commencé mon nouveau job. Et où j'ai eu la brillante idée lumineuse flashy (sisi, ça mérite tout ça!) de mettre mes super petites bottines pointues avec le mignon petit talon. Parce que vous comprenez M'sieur Dames, je voulais être fachioneuh, genre que je veux pas perpétuer le mythe de l'assistante sociale en chaussures hypra-comfortébeuleuh, mais vraiment pas haaaaïpeuh.
Ouais... monumentale plantée ce choix-là ma cocotte.

Parce que de un, il se trouve que le premier jour, j'ai participé à un trek himalayen de visite des sites. Oui mon cher lecteur, DES sites avec un S parce qu'il y en a plusieurs. Certes pas très éloignés, mais la distance à parcourir entre chaque site est pavée.
La ville où je travaille se vante d'un passé moyenâgeux. Grumpf... finalement l'asphalte moderne, c'est bien aussi.

Parce que voilà, mon terrain de jeu, mon bureau, c'est pas tout à fait les salons feutrés d'un palace. Je fais appel à vos talents de visualisation...
Imaginez un carré, avec une cour au milieu. Ca vous donne une sorte de chemin de ronde (moyenâgeux le chemin, voyez comment?). Et mon bureau se trouve exactement à l'autre bout de ce chemin. Les langues de vipère diront que ça me fait marcher.

Mais maintenant, finies les chaussures pointues, à talons... j'assume mes "éclaffe-beuzes", bien comfortébeuleuh, mais pas birckenstock. Non, parce que ça voyez-vous, je ne peux pas. Vraiment pas. Pas fachioneuh-victime, mais j'ai encore un sens de l'esthétique.

Bilan vestimentaire: pas de dress-code, sympa, vivement la suite!
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch