Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 01.07.2014 | 1 réactions | #link | rss

Parce que ce soir j'ai à nouveau été émue aux larmes... retour en arrière sur un film incontournable de l'année 2009. Si vous disposez de la fonction replay, n'hésitez pas ! (RTS1, lundi 1er juillet, 20h25)

Pour son deuxième long-métrage en tant que scénariste et réalisatrice, Sherry Hormann n'a pas choisi la facilité. Cinéaste engagée en faveur des droits des femmes, elle ose le pari d'adapter Fleur du désert, la bouleversante biographie de Waris Dirie. Le film conte l'incroyable destin d'une petite fille, élevée dans la rudesse et les traditions du désert africain, qui deviendra un top model reconnu. Ainsi nommée par sa maman qui la savait vouée à un grand destin, Waris signifie " Fleur du désert " véritable miracle dans la nature sèche de Somalie.

Sherry Hormann a délibérément édulcoré certains passages du livre, selon le souhait de Waris Dirie, pour en faire un film qui se veut autant un cri qu'une ode à la vie. Toutefois, si cette démarche est compréhensible et apporte certes un peu de légèreté et d'humour, elle entraîne malheureusement quelques scènes convenues qui n'apportent rien à l'histoire.

Le film trouve alors essence dans ses scènes plus intimistes, traitées avec pudeur, lorsque la musique cesse et que l'on devine plus que l'on ne voit. Cette émotion se retrouve notamment lors de l'excision ou encore lorsque Waris Dirie se laisse photographier nue pour la première fois.

Soraya Omar-Scego et Liya Kebele, qui se partagent le rôle de Waris Dirie, adolescente et adulte, sont étonnantes de ressemblance avec leur modèle. Elles mettent énergie, fraîcheur et sincérité au service des thématiques douloureuses qu'aborde le film. En effet, au-delà de l'excision, il est aussi question du mariage forcé, de la condition des sans papiers et du choc des cultures.

A noter aussi la performance de Timothy Spall qui interprète un photographe de mode décalé, bien éloigné des clichés qu'on prête habituellement à cette profession.

En dépit de certaines inégalités et d'un montage bancal, Fleur du désert est un film courageux et engagé, témoignage saisissant sur les mutilations génitales féminines.

fleur-du-desert

Sandrine - 01.07.2014 | 3 réactions | #link | rss
Rien ne va plus ! Il est temps que je travaille à nouveau à ce blog, car comme me l'a fait gentiment remarquer ma belle-soeur, j'ai chuté sur le questionnaire ciné du Duel Quizz ;)))

La critique de Barbecue étant prête depuis quelques semaines déjà, je la publie, même si le film n'est plus vraiment à l'affiche.

"Il n'est de plus belle famille que celle que l'on se crée" tel est le point de départ de la nouvelle comédie d'Eric Lavaine. Toutefois, au fil des années, l'amitié, si on ne l'entretient pas, s'émousse, gangrénée par les habitudes, les politesses et les faux-semblants.

Victime d'un infarctus, Antoine décide de changer radicalement sa façon de vivre. Adieu tofu, jogging et bonnes manières, place aux cigarettes, festins et vérités assassines. Sa crise de la cinquantaine mettra à mal l'harmonie qui régnait au sein de son groupe d'amis...

En dépit de lourdeurs scénaristiques et de bonnes idées pas toujours bien exploitées, le film d'Eric Lavaine réussit le double pari d'à la fois amuser et émouvoir. Cette comédie douce-amère s'appuie sur les qualités d'acteurs et les talents comiques de son casting. A noter la performance de Guillaume de Tonquédec, parfait dans son rôle de gentil boulet.

Barbecue n'est certes pas la comédie de l'année, mais sans nul doute un divertissement honnête et rafraîchissant, à savourer en compagnie de sa propre bande d'amis, pour en saisir toutes les nuances.




En bref (nouvelle rubrique qui viendra désormais régulièrement perturber mes fins d'article, pour aborder en vitesse les autres films visionnés et sur lesquels je n'ai pas le temps d'écrire) :

Même si le scénario édulcoré de l'adaptation de la série littéraire à succès de Veronica Roth n'est pas inintéressant, le film de Neil Burger Divergente manque cruellement d'ambition et le casting de charisme... n'est pas Jennifer Lawrence qui veut !

Sandrine - 19.04.2014 | 0 réactions | #link | rss

Si vous habitez Crissier, que vous êtes gourmands et bien sûr cinéphiles (puisque par ici) un petit détour par la Chocolaterie VK s'impose. Quelques photos de leurs pièces pascales uniques inspirées par les films Moi, moche et méchant et Turbo ! Bonnes fêtes ! :)

PS: Merci de vos messages, je suis toujours en vie !! Je travaille à un nouveau projet qui verra sous peu le jour...

moi-moche-et-mechant  

turbo

Sandrine - 03.03.2014 | 1 réactions | #link | rss


Voici les lauréats de cette 86ème Cérémonie des Oscars présentée pour la seconde fois par l'excellente Ellen De Generes.

Meilleur acteur dans un second rôle : Jared Leto pour le rôle de Rayon dans Dallas Buyers Club 

Meilleurs costumes : Catherine Martin - Gatsby le magnifique

Meilleurs maquillages et coiffures : Adruitha Lee et Robin Mathews - Dallas Buyers Club

Meilleur court métrage d'animation : Mr. Hublot

Meilleur film d'animation : La Reine des neiges

Meilleurs effets visuels : Tim Webber, Chris Lawrence, Dave Shirk et Neil Corbould - Gravity

Meilleur court métrage de fiction : Helium

Meilleur court métrage documentaire : The Lady in Number 6 : Music Saved My Life

Meilleur film documentaire : Twenty Feet from Stardom

Oscar d'honneur : Angela Lansbury, Steve Martin et Piero Tosi

Jean Hersholt Humanitarian Award : Angelina Jolie

Meilleur film en langue étrangère : La grande Bellezza

Meilleur mixage de son : Gravity - Skip Lievsay, Niv Adiri, Christopher Benstead et Chris Munro

Meilleur montage son : Gravity - Glenn Freemantle

Meilleure actrice dans un second rôle : Lupita Nyong'o pour le rôle de Patsey dans Twelve Years a Slave

Meilleure photographie : Gravity - Emmanuel Lubezki

Meilleur Montage : Gravity - Alfonso Cuarón et Mark Sanger

Meilleurs décors : Gatsby le magnifique - Catherine Martin et Beverley Dunn

Meilleure musique de film : Gravity - Steven Price

Meilleure chanson originale : Let It Go  paroles et musique de Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez - La Reine des neiges 

Meilleur scénario adapté : Twelve Years a Slave - John Ridley

Meilleur scénario original : Her - Spike Jonze

Meilleur réalisateur : Alfonso Cuarón - Gravity

Meilleure actrice : Cate Blanchett pour le rôle de Jasmine dans Blue Jasmin

Meilleur acteur : Matthew McConaughey pour le rôle de Ron Woodroof dans Dallas Buyers Club

Meilleur film : Twelve Years a Slave

Le grand gagnant de la soirée, qui rafle pas moins de 7 Oscars pour 10 nominations, Gravity. Je vous laisse avec la bande annonce et vous souhaite une bonne nuit (avec tout ça, il est tout de même 6h01) ou une bonne journée selon ! :))


Sandrine - 03.03.2014 | 0 réactions | #link | rss

razzie-awards


Créés en 1981 pour parodier les Oscars, les Razzie Awards distinguent chaque année les plus mauvais acteurs, scénaristes, réalisateurs et films de l'industrie du cinéma. Voici les "lauréats" de la 34ème cérémonie, qui s'est tenue hier soir à Santa Monica :

Pire film : My Movie Project

Pire acteur : Jaden Smith dans After Earth

Pire actrice : Tyler Perry dans A Madea Christmas

Pire second rôle masculin : Will Smith dans After Earth

Pire second rôle féminin : Kim Kardashian dans Temptation : Confessions of a Marriage Counselor

Pire combinaison à l'écran : Jaden Smith et Will Smith dans After Earth

Pire(s) réalisateur(s) : les 13 réalisateurs de My Movie Project

Pire scénario : My Movie Project, en dépit de ses 19 scénaristes

Pire préquelle, remake, plagiat ou suite : Lone Ranger, naissance d'un héros de Gore Verbinski

Rares sont les "lauréats" qui se voient remettre leur distinction en mains propres, du fait même de la nature de celle-ci. A noter, dans les "bonnes joueuses", la venue à la cérémonie en 2010 de Sandra Bullock, égratignée pour son rôle de Mary Horowitz dans All About Steve, qui décrochait le lendemain l'Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans The Blind Side. (Peut-être un nouvel Oscar pour elle ce soir...)

En temps normal, je vous aurais épargné cet article :)) mais comme la Cérémonie des Oscars ne débute que dans 1h30... A suivre en direct, ici-même, pour les insomniaques ;O)

Sandrine - 01.03.2014 | 0 réactions | #link | rss




Voici les lauréats de cette 39ème Cérémonie des César présidée par François Cluzet et présentée par Cécile de France :

Meilleur espoir féminin: Adèle Exarchopoulos, dans La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2

Meilleur premier film : Les Garçons et Guillaume, à table! de Guillaume Gallienne

Meilleurs costumes : Renoir – Pascaline Chavanne

Meilleur scénario original : 9 mois ferme – Albert Dupontel

Meilleur acteur dans un second rôle : Niels Arestrup pour le rôle de Claude Maupas dans Quai d'Orsay

Meilleure musique : Michael Kohlhaas – Martin Wheeler

Meilleurs décors : L'Écume des jours – Stéphane Rozenbaum

Meilleur son : Michael Kohlhaas – Jean Mallet, Jean-Pierre Duret, Mélissa Petitjean

Meilleur espoir masculin : Pierre Deladonchamps pour le rôle de Franck dans L'Inconnu du lac

Meilleur film documentaire : Sur le chemin de l'école de Pascal Plisson

Meilleure adaptation : Les Garçons et Guillaume, à table ! – Guillaume Gallienne, adapté de la pièce de théâtre éponyme

Meilleur court métrage d'animation : Mademoiselle Kiki et les Montparnos de Amélie Harrault

Meilleur film d'animation : Loulou, l'incroyable secret de Éric Omond et Grégoire Solotareff

Meilleur montage : Les Garçons et Guillaume, à table ! – Valérie Deseine

Meilleure photographie : L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet – Thomas Hardmeier

Meilleur court métrage : Avant que de tout perdre de Xavier Legrand

Meilleur film étranger : Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown) de Felix Van Groeningen

Meilleure actrice dans un second rôle : Adèle Haenel pour le rôle de Marie dans Suzanne

Meilleur réalisateur : Roman Polanski pour La Vénus à la fourrure

Meilleur acteur : Guillaume Gallienne pour les rôles de Guillaume et Maman dans Les Garçons et Guillaume, à table !

Meilleure actrice : Sandrine Kiberlain pour le rôle d'Ariane Felder dans 9 mois ferme

Meilleur film : Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

César d'Honneur : Scarlett Johansson
Sandrine - 18.02.2014 | 0 réactions | #link | rss

Cette mignonne petite vidéo me ferait presque changer d'avis sur Man of Steel... J'ai dit presque :)))

On me demande souvent ce qui m'attire autant dans le 7ème art, cet enfant à lui seul résume tout : les moments d'émotions intenses qu'il peut procurer !




FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch