Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 20.04.2011 | 6 réactions | #link | rss
La semaine prochaine, je ne manquerai pas de regarder la soirée Jurassik Park sur TMC. Basées sur le roman éponyme de Michael Crichton, les diverses adaptations cinématographiques sont efficaces à bien des égards.

Lundi 25 avril :

20h45 - Jurassik Park III (2001)
Visuellement très réussie cette réalisation de Joe Johnston (Chérie, j'ai rétrécie les gosses, Jumanji etc.) offre des moments inédits avec l'entrée en piste de nouveaux dinosaures dans l'impressionnante scène de la volière.

22h25 - Jurassik Park, le monde perdu (1997)
Difficile de ne pas faire un parallèle entre cet opus, réalisé par le magistral Spielberg, et King Kong. Le synopsis est bâti sur la même trame de l'humain égoïste et voyeur. D'ailleurs de nombreux clins d'œil référence au film de 1933 jalonnent cette réalisation.

Sandrine - 20.04.2011 | 2 réactions | #link | rss
" J'ai eu un psy, mais je l'ai quitté quand j'ai découvert qu'il avait d'autres patients. "


C'est après des études en sciences politiques à Montréal et une formation au cours Florent à Paris que Gad Elmaleh s'essaie avec succès au monde du spectacle. D'abord assistant d'Elie Kakou puis d'Arthur, il arrive assez vite à ses fins en lançant son premier one man show. Dès lors tout s'emballe, la machine est lancée.

Filmographie sélective :

1998 - L'Homme est une femme comme les autres
2000 - La Vérité si je mens ! 2
2003 - Chouchou
2005 - La Doublure
2009 - Coco
2010 - La Rafle
2011 - Les Aventures de Tintin : le secret de la licorne





Sandrine - 18.04.2011 | 1 réactions | #link | rss
11 ans après Scream 3, les héros de ce neo slasher nous reviennent. Comme dans la vie, Gale (Courteney Cox), Dewey (David Arquette) et Sidney (Neve Campbell) ont bien vieilli. Cette dernière a fini par tourner la page et revient à Woodsboro pour la sortie de son premier roman quand le tueur sévit à nouveau.

Cet opus ne manque pas d'auto-dérision et même s'il est bien loin d'égaler l'originalité du premier, il comporte comme ses prédécesseurs son lot de suspense et de rebondissements.

Scream 4 est aussi l'occasion de voir ou revoir sur grand écran toute une pléiade d'acteurs de séries télévisées, de Hayden Panettiere à Anna Paquin, en passant par Adam Brody pour ne citer qu'eux.

Wes Craven nous livre inégal en intensité, mais qui ravira les amateurs du genre.

Merci à Ascot Elite pour l'invitation à cette sympathique avant-première avec un ghostface, chauffeur de salle, plus cocasse que dangereux !


Sandrine - 14.04.2011 | 0 réactions | #link | rss

A l'instar du film, les bonus DVD auraient pu être meilleurs...

En dépit de quelques scènes coupées qui feront plaisir aux lecteurs assidus de la saga et du making of de la spectaculaire scène des sept Harry, l'on reste sur sa faim... La séance de golf entre certains acteurs, bien que sympathique est plutôt longuette. On lui préfèrera la chaleureuse compétition entre Emma Watson, Daniel Radcliffe et Ruppert Grint dans la scène de fuite face aux rafleurs.

Bref, de quoi patienter plutôt sagement jusqu'à la sortie de l'ultime épisode en juillet 2011 !


Sandrine - 10.04.2011 | 1 réactions | #link | rss

Oyez, oyez, gentes dames et damoiseaux, laissez-moi vous conter l’histoire de Philibert, capitaine puceau…

La vie de Philibert se trouve chamboulée lorsque, sur son lit de mort, celui qu’il croit être son père lui révèle que feu son géniteur légitime a été assassiné par un Bourguignon avec une tache de vin en forme de rose dans le cou. Dès lors, le jeune homme n’aura de cesse que de vouloir venger sa mort et retrouver son rang.

Une fine équipe d’amis s’est réunie pour nous livrer ce pastiche efficace à l’humour décalé. Aux commandes, Jean-François Halin, scénariste de la franchise OSS 117 qui s’est adjoint les talents de ses comparses de Canal+, Sylvain Fusée et Karine Angeli (Un Gars une fille, Brice de Nice). Soyons honnête, même s’ils ne se renouvellent pas avec ce film, ils continuent sur leur lancée et nous livrent ce qu’ils savent faire de mieux !

En plus de l’écriture soignée, autant autour de cette histoire simple que dans l’épaisseur de ses personnages, le film peut compter sur la performance de ses acteurs avec en chef de file un Jérémie Renier époustouflant en héros « rebondissant » et naïf. Il forme avec Manu Payet un duo truculent et attachant. A noter malheureusement la performance en demi-teinte d’un Alexandre Astier (Kaamelott) que l’on a connu plus inspiré.

Rien n’a été laissé au hasard et tout nous renvoie aux films de cape et d’épée qui ont bercé notre enfance : Quête de rédemption et de vengeance, camaraderie, romance, faux raccords, accélérés, jeu théâtral et sens de l’esthétisme, sans oublier la chanson que vous vous surprendrez à fredonner à la sortie du film.

Plus qu’une simple comédie enlevée, Philibert est un film d’aventure romanesque et épique.

On aime… Ou pas. Moi j’ai fait mon choix.


FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch