Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 23.06.2011 | 3 réactions | #link | rss

Personne n’a oublié les aventures du panda si gauche et attendrissant féru de kung-fu, proposées par les studios Dreamworks il y a quatre ans. Pas moins de neuf Annie Awards et des nominations dans les plus prestigieux festivals ont récompensé la bonne humeur contagieuse du film. La suite des péripéties de notre héros était donc très attendue, malheureusement ce nouvel opus se révèle, et de loin, bien inférieur au précédent.

Cette fois-ci, il est question de quête initiatique et identitaire, thème récurrent chez Disney. En effet, Po découvre le secret de son origine et contre toute attente, son père biologique n’est pas une oie ! L’histoire ne serait pas complète sans un méchant, dans le cas présent plus ingénieux qu’athlétique, pour contrecarrer la sérénité des évènements. Po devra accéder à la paix intérieure afin de libérer toute sa force pour venir à bout de ce paon diabolique.

Si visuellement, ce nouvel opus est une petite merveille, le scénario moins inspiré et plus que prévisible, précipitation commerciale oblige, se révèle un tantinet « mollasson » et ôte par conséquent de l’efficacité à l’ensemble.

Le jeune public sera donc à nouveau conquis, quant aux plus âgés ils resteront sur leur faim. Que nos chères têtes blondes se rassurent, ce petit détail mis à part, à priori rien n’empêchera la réalisation d’un troisième opus, comme le laisse sans ambiguïté deviner la fin.

 

NB: Les Annie Awards, institués en 1972 et récompensant uniquement les films d’animation, constituent en la matière la consécration suprême.





Sandrine - 10.06.2011 | 11 réactions | #link | rss
Ou 125 des plus grands héros et scélérats qui ont marqué l'histoire du cinéma ! Un livre volontairement léger et ludique, bourré d'anecdotes et d'infos techniques, qui ravira les férus de 7ème art. A chaque fois que l'on referme l'ouvrage, on se surprend à chercher dans sa DVDthèque afin de redécouvrir les incontournables présentés.

Répartis en 9 chapitres, par typologie (Psychopathes, Indestructibles, Inclassables, Décalés etc.) ce livre, assez exhaustif, paru chez YB Editions, témoigne de la diversité et de la pléiade de personnages dont le Cinéma regorge.

Le livre va un peu plus loin et nous montre à quel point la frontière entre bons et mauvais est ténue. Un baromètre en bas de page détermine même le degré de méchanceté de chacun.

Laissez-vous séduire par les 766 grammes de cet ouvrage, sorti en mai de cette année.






Avez-vous besoin de réviser vos classiques ?
Petit exercice :O)

Trouvez le film et ou l'acteur / actrice :

Clarice Starling
Axel Foley
Bruce Banner
Beatrix Kiddo
Frank Serpico
Vincent Vega
Harry Callahan
Marty McFly
Dave Lizewski
John McClane
Alex DeLarge
Ethan Hunt


NB: livre disponible à la Médiathèque Valais :O)
Sandrine - 04.06.2011 | 1 réactions | #link | rss
Parmi les "blockbusters" du moment, offrez-vous une émouvante tranche de vie avec le nouveau film des frères Dardenne. Depuis leurs débuts, les liens filiaux sont au cœur de leur œuvre et ce long métrage ne fait pas exception à la règle. Basé en partie sur une histoire vraie qu'une éducatrice leur a contée, Le gamin au vélo est un conte moderne et cruel empreint de pudeur et dignité.
Cyril a douze ans, lorsque son père décide de le confier à un foyer. C'est ainsi que sans plus d'explication et espérant en vain un retour de ce père idéalisé, sa vie va s'organiser contre son gré. En colère et ravagé par l'incompréhension, il fera la connaissance de Samantha, coiffeuse de son état, qui va lentement l'apprivoiser.

Belle maîtrise de la caméra, qui au travers de ses nombreux plans larges renforce le sentiment d'isolement et de désolation qui entoure notre jeune héros. Malheureusement le jeu en demi teinte de Cécile de France empêche toute empathie, jusqu'à la poignante scène de la voiture ou entre violence, désillusion et tendresse les liens se créent. Jérémie Renier quant à lui livre une interprétation très convaincante du papa instable du jeune révolté. Bien loin des rôles de jeune homme propre en ordre qu'on lui propose en France,  le cinéma des Dardenne lui offre une fois de plus l'occasion de mettre en avant la diversité et la profondeur de son jeu.

Grand prix du dernier festival de Cannes, ce film subtil et dépouillé d'effets larmoyants, délivre au travers de ses personnages un véritable message  d'espoir et d'amour. Un amour au pouvoir guérisseur et libérateur des blessures infligées par la vie.



FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch