Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 30.06.2013 | 3 réactions | #link | rss

Je ne m'étais plus assoupie au cinéma depuis l'adaptation des Schtroumpfs en 2011, il aura fallu le reboot de Superman pour que cela se produise à nouveau. Que ne serais-je pas prête à endurer pour alimenter ce blog ! :))))))

Man of Steel avait pourtant tout pour plaire... Un nouvel angle d'approche, en centrant le film sur les prémices du héros. Christopher Nolan à la production, qui quelques années plus tôt avait réussi le pari de relancer Batman en y apposant sa touche personnelle et ce, tout en respectant l'ambiguïté du personnage. Zach Snyder à la réalisation, très attendu après les remarqués 300 et Watchmen, les gardiens. Des guest stars "surprenantes", de Diane Lane à Russel Crowe, en passant par Kevin Costner et Laurence Fishburne. Et pour finir, ces petites coïncidences qui auraient pu servir la magie du film, à savoir : qu'Henri Cavill avait déjà été choisi plus jeune pour incarner Superman, version qui n'a jamais vu le jour et qu'Amy Adams l'interprète ici de Lois Lane tenait jadis le rôle de Jodi dans Smallville.

Au final, le film n'est qu'un prétexte à des scènes d'action interminables où tout semble sacrifié sur l'autel des effets spéciaux. L'ensemble est du coup peu convaincant et manque cruellement d'âme.

En résumé, passez votre chemin et préférez plutôt, si vous disposez d'une soirée de libre, d' une projection exceptionnelle dans l'amphithéâtre de Martigny. En effet, l'Open Air a débuté ce lundi et même si la programmation est moins audacieuse que l'an dernier, elle propose de jolis moments cinéma. A noter également dans vos agendas que le Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel se déroulera du 5 au 12 juillet, une bonne occasion de justifier ses nuits blanches :))


Sandrine - 26.06.2013 | 0 réactions | #link | rss

Suite à l'engouement généré par l'univers de Pénélope Bagieu au travers d'un blog puis d'une bande dessinée, Agnès Obadia a décidé d'en faire une adaptation sur grand écran.

Joséphine, 29 ans 3/4, irresponsable et obnubilée par la taille de ses fesses, cherche désespérément l'homme de ses rêves : non fumeur, bon cuisinier, qui aime les chats et qui veut plein d'enfants. De jalousies en mensonges, elle se retrouve propulsée dans un tourbillon d'aventures rocambolesques.

Une pléiade de jeunes comédiens talentueux, avec à leur tête Marilou Berry, mènent tambour battant cette comédie romantique. D'un personnage agaçant, gaffeur et de mauvaise foi, l'actrice parvient à en montrer ses fêlures et par là même le rendre attachant. En effet, Joséphine est une héroïne plus complexe qu'il n'y paraît. Les séquelles de ses blessures passées la confortent dans une image tronquée et dévalorisante d'elle-même, qui du coup la cantonne dans des amours sans avenir.

Agnès Obadia respecte scrupuleusement le ton de la bande dessinée et nous délivre une comédie sentimentale légère, certes pas originale, mais plutôt énergique et bien menée, du moins dans les deux tiers de son film. Le synopsis n'est bien évidemment pas sans rappeler celui de Bridget Jones, ceci dit la fraîcheur de ce long métrage tombe à pic avant les blockbusters de l'été.


Sandrine - 16.06.2013 | 1 réactions | #link | rss

Après une petite pause imposée par la "morosité" cinématographique de ce mois de juin, je sors de mon silence pour vous parler d'un thriller plutôt efficace.

Avant d'arriver sur nos écrans, The Call a connu maintes péripéties, à l'instar des héroïnes dont il conte l'histoire. En effet, la réalisation initialement dévolue à un spécialiste du genre Joel Schumacher (Chute libre, Phone Game, Effraction...) s'est retrouvée confiée au remarqué Brad Anderson (The Machinist) ; puis Halle Berry, qui avait accepté très tôt le projet, a dû y renoncer pour des raisons de planning, mais au vu du retard accumulé par le film, a pu avantageusement le réintégrer.

Opératrice du centre d'appel d'urgences 911, Jordan (Halle Berry) va devoir surmonter ses craintes liées à une tragédie récente, afin de secourir Casey (Abigail Breslin), une adolescente kidnappée par un tueur en série. Une course contre la montre s'engage alors où chaque appel pourrait bien être le dernier.

Entre Buried et Cellular, ce thriller, somme toute assez classique, est pourtant intense grâce à sa mise en scène maîtrisée et efficace. Le film doit aussi beaucoup à la performance de ses deux interprètes, qui, entre humanité et force, insufflent beaucoup de conviction à leur personnage. Pour peaufiner son rôle, Halle Berry (X-Men, Gothika, Catwoman, Cloud Atlas...) a passé plusieurs semaines dans "la ruche" comme est surnommé le centre d'appels. Toujours par souci de réalisme, Brad Anderson a d'ailleurs recruté, non pas des figurants classiques pour ces scènes, mais de vrais opérateurs.

Au final, un film certes convenu pour les amateurs du genre, mais loin d'être dénué d'intérêt grâce à une tension palpable et graduelle.


FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch