Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 31.10.2014 | 4 réactions | #link | rss
Je vous le concède, je ne suis pas un modèle de régularité en ce qui concerne les majs de ce blog, mais je n'ai jamais eu de meilleure raison que celle qui a motivé mon absence de ces derniers mois. Pour faire simple, le transit de Jupiter en Lion associé à la conjonction Mars-Saturne ont été bénéfiques pour tous les natifs de la fin avril :))) Concrètement, j'ai débuté une nouvelle étape passionnante de ma vie. Quoi qu'il en soit, j'ai pensé à vous à chacune de mes séances ciné. Aujourd'hui, il me tenait à coeur de parler du film Sils Maria, qui même s'il n'est plus à l'affiche, mérite une bonne publicité avant sa sortie DVD.

Pari osé que celui d'Assayas de porter à l'écran une histoire qui tend à démystifier le métier d'actrice.

Après avoir connu la gloire au théâtre en incarnant Sigrid, jeune femme ambitieuse au charme trouble, qui pousse au suicide sa supérieure hiérarchique, Maria Enders se voit proposer, une vingtaine d'années plus tard, de jouer la même pièce en inversant les rôles...

Outre la brillante réflexion sur la réalité cruelle de la longévité de carrière des comédiennes, le film est porté par un captivant trio d'actrices. Kristen Stewart est juste magistrale en assistante et confidente dévouée. En dépit de la pudeur et de la rigueur qu'elle insuffle à son personnage, certaines de ses répliques font mouche et prennent un double sens, surtout quand on sait "l'affection" des détracteurs de l'actrice. Juliette Binoche s'oppose quant à elle radieusement au diktat de la jeunesse malgré quelques grandiloquences. Enfin Chloë Grace Moretz s'en sort honorablement en starlette intéressée et faussement écervelée.

Assayas convie le spectateur à s'investir et à imaginer l'issue de chacune des protagonistes au travers une disparition, un sourire... Au final, il impose son style épuré, mystérieux et élégant, mais frôle parfois dangereusement la prétention.

Sils Maria démontre avec lucidité la fragilité de la réussite face au temps qui passe et à fortiori si on est une femme. Je me rends compte, en concluant cette critique, que je n'ai qu'une hâte : revoir le film et certainement en découvrir davantage.




Sandrine - 23.01.2014 | 2 réactions | #link | rss

Le projet avait tout pour plaire. De la réalisatrice Kimberly Pierce, remarquée pour son formidable Boys Don't Cry, aux actrices confirmées que sont Julianne Moore et la jeune Chloë Grace Moretz, en passant par le scénariste Roberto Aquirre-Sacasa, qui avait déjà approché l'univers de Stephen King pour une adaptation animée du Fléau... Résultat : un remake bien peu concluant.

Le "dépoussiérage" de la réalisatrice se révèle une pâle copie de la version de 1976 Carrie au bal du diable de Brian de Palma et n'amène au final aucune vraie nouvelle lecture du roman de Stephen King.

Là où Sissy Spacek crevait l'écran, Chloë Grace Moretz peine à trouver son propre registre d'interprétation et s'enlise dans un jeu ampoulé. Julianne Moore, quant à elle, s'en sort honorablement et se montre plutôt convaincante en mère bigote et abusive.

Encouragée par Brian de Palma, Kimberly Pierce, d'abord hésitante, a fini par s'engager dans l'aventure. Force est de constater malheureusement que, son nouveau long-métrage ne marquera pas autant les esprits que son premier.

Pour résumer, cette troisième adaptation du tout premier roman du Maître de l'horreur apparaît bien maladroite et manque cruellement d'ambition en dépit de son fort potentiel de départ.


carrie-la-vengeance


Pour découvrir le synopsis, la bande annonce et l'étonnante promotion de Carrie, la vengeance, c'est ici.

A noter qu'un superbe Mad Movies hors série, consacré aux adaptations des romans de Stephen King, est paru le 21 décembre, à n'en pas douter l'objet deviendra collector ! :) (164 pages, 22,60FS)

Sandrine - 12.10.2013 | 4 réactions | #link | rss

Voici l'une des vidéos les plus visionnées en ce moment sur la toile : l'étonnante promo du film Carrie, la vengeance, adaptation du tout premier roman de Stephen King, sortie programmée sur nos écrans pour décembre.




L'année 2013 aura été "marquée" par quelques remakes horrifiques, espérons que ce dernier soit plus abouti que celui d'Evil Dead.

Ado surprotégée par une mère bigote, Carrie possède des pouvoirs télékinésiques dont elle usera pour se venger des humiliations infligées par ses pairs... Au casting la talentueuse Julianne Moore et Chloë Grace Moretz révélée en 2005 dans, drôle de coïncidence, le remake d'Amytiville qui lui valut notamment une nomination aux Young Artist Awards.



Pour les fans du Maître de l'horreur, à noter que M6 diffusera à compter du 31 octobre l'adaptation réussie de Under the Dome. Vu l'engouement généré aux États-Unis par la série lors de sa diffusion cet été, une saison 2 a d'ores et déjà été commandée.

Chester's Mill est une petite bourgade où les évènements exceptionnels sont rares. Un jour, ses habitants se retrouvent pris au piège d'un énorme dôme, ne leur laissant d'autre choix que de s'unir pour traverser au mieux l'adversité. Isolée du reste du monde la communauté sera soumise à rude épreuve...



FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch