Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 22.02.2015 | 1 réactions | #link | rss

"Si tu t'accroches à la vie, elle finit toujours par te récompenser." Cheryl Strayed a toujours gardé en mémoire le leitmotiv de sa maman, qui a fini par la guider tout au long de son périple. Afin de retrouver une identité réconciliée et fuir une vie devenue suffocante: échec de son couple, addictions, décès... Cheryl se lance le défi de réussir une partie de la Pacific Crest Trail, soit 1500 kilomètres à pied en solitaire.

Au travers d'une mise en scène somme toute classique, alternant flashbacks et moments d'introspection, caméra à l'épaule, Jean-Marc Vallée (Dallas Buyers Club) nous confronte habilement à la fois au voyage intime de Cheryl mais aussi à nos propres démons. Reese Witherspoon (Walk The Line) est l'actrice idoine pour ce rôle, tour à tour fragile, émouvante et courageuse. Peut-être que la profession la récompensera à nouveau cette nuit de l'Oscar de la meilleure actrice :))

Wild est une véritable ode à la vie, qui conte l'histoire vraie et "extraordinaire" d'une femme ordinaire.


Sandrine - 17.05.2011 | 2 réactions | #link | rss

Après Constantine et Je suis une légende aux succès mitigés, Francis Lawrence s'attaque à l'adaptation du best seller De l'eau pour les éléphants de Sara Gruen. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le film ne manque pas d'ambition en prenant racine dans cette gentille histoire plutôt originale.

Jacob se retrouve orphelin suite à un terrible drame familial. Dépossédé de ses biens, il est contraint de sillonner l'Amérique à la recherche d'une nouvelle vie. C'est là qu'il croise un cirque itinérant dont il deviendra le vétérinaire officiel. Amoureux secret de la belle écuyère Marlena, accessoirement femme du régisseur, il découvrira à ses dépends que les lois du cirque sont impitoyables.

Le trio d'acteurs est pour le moins éclectique. Mention spéciale à Christoph Waltz, unaniment récompensé l'an dernier pour son rôle de colonel nazi dans Inglorious Basterds, qui incarne de façon très convaincante le dérangeant August Rosenbluth. Rôle, qui pour la petite histoire, était au départ dévolu à Sean Penn.

La tenue du film doit beaucoup à Jack Frisk, son chef décorateur, qui a su, entre réalisme et romance, nous entrainer dans ses décors fabuleusement reconstitués et riches, à l'instar de ce chapiteau semblant sortir tout droit des années 30.

Le film est un divertissement honnête, qui souffre malheureusement d'un manque flagrant d'âme, de magie, d'émotion et de mystère pourtant propre à l'univers du cirque.
Enfin la prévisibilité du scénario et son happy end somme toute classique gâche de beaucoup l'ensemble. Ceci dit le film arrive à dépasser très légèrement l'amourette un peu "gnangnan" et nous dépeint de façon certes proprette la misère de la vie  de l'Amérique des années 30, pendant la Grande Dépression.

Le film a aussi le mérite de mettre l'accent sur la façon odieuse dont sont parfois traités les animaux. A noter qu'aucun animal n'a souffert dans celui-ci, qui fut surveillé de près par l'American Humane Association.

Merci au Daily Movies pour les invitations.

NB1: Vous pensiez que je n'en parlerais pas mais ce serait mal me connaître :O) Ma seconde spéciale pour les fans de Pattinson : sa performance est correcte et il est méconnaissable parce que hâlé !

NB2: Sara Gruen a écrit ce roman alors qu'elle participait au National Novel Writing Month, un concours littéraire qui laisse un mois à ses participants pour faire la différence en 50'000 mots seulement.




+
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch