Cette guitare aura une table sculptée, c'est aussi à ça que sert l'érable collé dessus.
  Mais avant de faire des courbes fluides et élancées, il ne faudrait pas oublier qu'il faut un certain nombre de choses bien droites et régulières.
  Notamment la position des micros et le canal pour le binding quui fera tout le tour du corps.

  Je commence d'ailleurs par le binding, pour avoir le maximum de surface plane pour poser la défonceuse (autant le dire tout de suite, je ne me réjouis pas de faire le canal autour de la corne..).

  Avec la fraise à feuillure, le travail est relativement aisé, même s'il faut faire trois fois le tour complet de la guitare pour venir à bout des 2cm d'érable.



  Je note ensuite la position des micros, en me référant une fois de plus à mon plant 1:1, et en traçant directement la forme à travers le gabarit.
  Avec le plan de côté, je détermine la profondeur, sachant que le micro manche sera sur une partie inclinée. Le livre de Melvin Hiscock stipule qu'il faut XXmm pour un Humbucker, à quoi j'ajoute de quoi compenser pour l'angle du manche, déterminé avec la merveilleuse formule de trigonométrie..

  J'enlève le gros de la matière avec une mèche fostner de 20[mm], en prenant soin de ne pas dépasser des limites tracées auparavant.
  Je constate que je ne m'étais pas trop planté avec le canal électrique, puisque j'arrive nickel dedans avec les deux cavités micros.



  Après un moment passé à ajuster correctement le gabarit, je fraise la cavité micros.



  Et la même chose pour le second..