Moments de vie Photos Textes Caprices Liens Archives Profil Contact
22 Juillet 2008
Vous qui m'avez ouvert l'esprit comme celui de centaines d'élèves. Vous qui m'avez mis entre les mains mes premiers textes subversifs.
J'ai oublié votre prénom, mais votre nom et votre visage aucunement. Vous ressembliez à Karl Marx. Vous faisiez votre révolution dans cet établissement.
Vous qui m'avez appris le poids des mots. Jamais je ne vous oublierai. Comment le pourrais-je ? Vous avez cru en moi comme personne d'autre avant. Vous avez développé ma créativité, mon imaginaire. Fait découvrir le surréalisme, l'écriture automatique, le dadaïsme. Et maintenant j'habite dans la ville qui a vu naître les premiers dadaïstes. Le destin se rit bien de nous, n'est-ce pas ? Vous exigiez beaucoup de moi, plus que des autres, vous me l'aviez avoué. Vous notiez mes rédactions et mes poèmes de manière plus sévère. J'avais du talent selon vous.

Je voudrais pas crever. Plus tard, j'ai même écrit ma version. J'aurais tellement voulu vous la dire ! Rappelle-toi Barbara... Le premier poème que j'ai réellement vécu jusque dans ma chaire. J'ai même crié ton nom ! Barbara quelle connerie la guerre. Quelle connerie la mort.

Alors que je n'étais la fille de personne, je suis devenue celle que vous n'aviez pas eue. Nous le savions tous les deux. Plus tard, j'apprenais le doux métier de libraire et je vous ai vu dans la librairie. Vous étiez si fier de moi. J'entendais ces mots pour la première fois. Ces mots qui ont chanté dans ma tête des jours durant. Ce métier, je l'ai fait grâce à vous, pour vous, pour moi. Pour l'amour des vocables. Votre vocation. Vous me l'avez transmise.
Ce soir, je vous adresse ces quelques lignes. Vous qui n'êtes plus. Le nénuphar, comme dirait votre ami Boris, vous a emporté. Et j'ai du jazz plein les oreilles, des larmes plein les yeux. Des fourmis plein les mains.

Ce grand parolier qu'est Serge Lama a chanté : " C'est mon ami, c'est mon maître. C'est mon maître et c'est mon ami." Je vais lui voler ses mots : " Vous étiez mon ami et mon maître " et vous avez changé ma vie. Merci.
11 Juillet 2008
Un très beau texte, ici.

Bon week-end!
05 Juillet 2008


Chanson de Depeche Mode. Une de mes préférées...
Bon week-end!
30 Juin 2008
© Olaf

Je maigris. Je me réveille. Je ris. Je danse. Je vis d'amour et d'eau fraîche. Vous êtes beaux. Il ne manquait que ta présence. On ne sort pas indemne de cet endroit...
19 Juin 2008


J'aime Prévert ainsi que la personne qui m'a offert cette version de 1953 des Editions Clairefontaine de Lausanne.
17 Juin 2008


Je suis contre la paix
C'est en son nom qu'on tue
Je suis contre les rêves
Le jour marche dessus
Je suis contre tes bras
Je sens qu'ils m'emprisonnent
Puisqu'il rallonge les robes
Je suis contre l'automne

Je suis contre le beau
Il rend le reste affreux
Contre l'amour aussi
Il fait des malheureux
Je suis contre le bleu
Quand blanc rouge vient derrière
Puisqu'elle cache les requins
Je suis contre la mer

Et je suis contre toi
Et je suis contre toi
Pourtant tu m'aimes
Et je suis contre toi
Tout contre même

Je suis contre l'avenir
Parce qu'y serais vieille
Et contre le passé
Tant de monstres y sommeillent
Je suis contre l'Eden
Car j'ai peur des serpents
Puisqu'ils sont comme moi
Je suis contre les gens

Je suis contre la vie
La mort est moins cruelle
Et contre les oiseaux
Parce que je n'ai pas d'ailes
Je suis contre la joie
Elle n'est que passagère
Puisqu'elle tourne en rond
Je suis contre la terre

Et je suis contre toi
Et je suis contre toi
Pourtant tu m'aimes
Et je suis contre toi
Tout contre même

Je suis contre la paix
C'est en son nom qu'on tue
Je suis contre les rêves
Le jour marche dessus
Je suis contre tes bras
Je sens qu'ils m'emprisonnent
Puisqu'il rallonge les robes
Je suis contre l'automne


Chanson de Gaëtane Abrial.

Je n'ai malheureusement pas trouvé d'enregistrement de cette chanson que j'aime bien.

P.S d'après post: Un visiteur m'a transmis le lien de cette chanteuse où l'on peut écouter ce morceau. C'est ici.
Merci!
13 Juin 2008


Et se retrouver dans un endroit rempli de sourires.

Le vin est aussi léger que moi. Être entourée d'amis, manger un bon repas et parler d'amour et d'amitié. Nouvelles rencontres. Belles rencontres. Le bonheur est parfois si simple. Dérisoire? Et alors! Ce moment restera encrée dans ma mémoire dans l'attente des suivants. Car il y en aura tant d'autres. Heureusement. Et bientôt tu seras dans mes bras. A nouveau.

articles
réactions
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch