blog sur la drague et les relations homme - femme
articles
réactions
Loverboy - 07.09.2007 | 19 réactions | #link | rss

L'amour est encore plus beau quand il est symétrique. Une relation ou l'un donne et l'autre reçoit ne peut pas durer éternellement. Voici un texte de Jacques Salomé qui l'explique très bien :

Il y a des amours pépinières

J’appelle amour pépinière, un amour capable d’accueillir l’autre inconditionnellement. De l’accepter sans aucune réticence dans sa vulnérabilité, ses insuffisances et ses manques. Il s’agit de quelqu’un (homme ou femme) qui donne son amour à un(e) autre qui ne l’aime pas, qui se laissera seulement aimer, emporté, porté par cet amour offert à cœur perdu.
« Elle était si sûre d’elle, ayant réponse à tout, sans jamais s’affoler ou s’irriter que j’en étais fasciné. Car moi, je me sentais si peu sûr de moi, si incertain. Toujours à hésiter, à m’interroger sur le bien fondé de mes actes, n’arrivant jamais à prendre une décision, reportant aux calendes mes engagements. Ma rencontre avec elle a été une véritable révolution dans ma vie… »

Les amours pépinières sont incroyablement généreux, ils s’offrent à des personnes souvent en difficulté, peu sûres d’elles ou qui n’ont pas encore suffisamment grandies à l’intérieur. Il s’agit de personnes en gestation peu capable encore d’être des partenaires capables de proposer des relations en réciprocité, vivantes et équilibrées.
« Quand je l’ai rencontrée, elle était au fond du trou. Elle venait de vivre une séparation chaotique avec le père de ses enfants. Elle semblait perdue et elle m’a laissée croire que j’étais son sauveur. Ce qui me convenait parfaitement, car j’avais aussi besoin de me prouver que je pouvais avoir de la valeur pour quelqu’un… Notre relation fut merveilleuse tant que je sentais qu’elle avait besoin de moi. Le jour où elle affirma son indépendance en ayant de moins en moins besoin de mon soutien, ce fut la fin. »

C’est ainsi que celui ou celle qui sera l’objet d’un amour pépinière va pouvoir croître, s’embellir, prendre de l’assurance, développer ses ressources et un jour ayant acquis suffisamment de confiance en lui ou en elle, pourra…quitter celle ou celui qui les a aimés. Les amours pépinières sont toujours très douloureux, pour la pépinière ! Mais il faut croire, vu le nombre de ces amours, que chacun y trouve son compte. Y compris celui ou celle qui donne ainsi ses enthousiasmes, la richesse de ses sentiments, les stimulations de ses passions, la générosité de son corps, de ses rêves et de ses projets.

Les amours pépinières durent quelques années, le temps pour l’autre de grandir, de s’affirmer, de découvrir ses potentialités et ses propres aspirations, puis de prendre le risque de s’envoler et d’être suffisamment autonome pour conduire sa propre vie ou prendre en charge à son tour… quelqu’un d’autre plus vulnérable que lui !
« Pendant des années, je l’ai porté à bout de bras, j’ai même écrit la dernière partie de sa thèse de médecine qu’il n’arrivait pas à conclure depuis quatre ans. Après quinze ans de mariage, il m’a annoncé qu’il me quittait. Qu’il se sentait suffisamment solide pour affronter la vie tout seul. En fait j’ai découvert qu’il avait rencontré une ex-toxico, qu’il avait pris en charge. La pépinière, c’était lui dans cette nouvelle relation. J’ai eu la curiosité de savoir jusqu’où cela irait ? Après dix ans de vie commune, c’est elle qui l’a quitté. J’ai vraiment compris ce qu’était une relation pépinière… »

Ainsi dans ces amours asymétriques, l’équilibre du couple ne peut reposer que sur l’inégalité des ressources et des attentes. Tout se passe comme si l’un des deux devait toujours être en dépendance de l’autre. Quand la dépendance est rompue, la relation est en souffrance et menacée. Mais au départ il y a le plaisir d’aimer quelqu’un que se laisse aimer avec tous ses manques, ce qui constitue un appel, une aspiration, une invitation à donner le meilleur de soi.

Loverboy - 16.07.2007 | 16 réactions | #link | rss

Tout a commencé de façon très banale, à l'anniversaire d'un pot je flash sur sa meilleure amie. Elle était la plus jolie de la soirée, les autres mecs étaient aussi motivés que moi visiblement et la soirée s'annonçait bien. En discutant avec elle, il y a eu directement un bon feeling.

Le pot qui avait son anniversaire arrive vers la fin de soirée lorsque je parlais avec elle et me taquine en me demandant si j'avais déjà son numéro. Je lui répond que je n'y avais même pas pensé parce qu'en fait j'aurai besoin de lui. Le weekend prochain nous avons décidé de nous marier à Las Vegas et que nous aurions besoin d'un prêtre déguisé en Elvis. Ca lui a coupé le sifflet et il est parti s'occuper des autres invités afin de nous laisser discuter tranquillement.

Le weekend suivant, nous avons bu un verre ensemble, la soirée passa terriblement vite et nous n'avions qu'une envie, nous revoir.

Le weekend d'après, elle fait la connaissance de certains de mes pots, je fais la connaissance de ses meilleures copines, mais peu importe les autres, les regards parlent d'eux mêmes...

S'en est suivi son anniversaire, lors duquel j'ai discuté avec son meilleur ami (celui qui nous a présentés lors de son anniversaire), afin d'avoir plus ou moins son accord. Le lendemain nous passions une après midi ensemble qui était réellement magique.

Nous avons une relation assez exceptionnelle, à l'écoute de l'autre, d'égal à égal, passionnée, et terriblement intense.

Le seul problème, c'est que je crois avoir trouvé Ma demoiselle, on n'est sur notre petit nuage, et j'ai beau essayer de lui trouver des défauts, une bonne raison pour retrouver un peu d'indépendance, j'y arrive pas...

----------

A tout ceux qui cherchent l'âme soeur un conseil : soyez très exigent sur ceux que vous côtoyez, plus vous aurez d'amis qui ont beaucoup de valeur à vos yeux, plus vous rencontrez des gens comme eux.

Ne vous laissez pas pourrir la vie par des relations à moitié bien, gardez les comme des passades amusantes personnelles, mais sans aucune pression ni implication. Lorsque vous vous laissez toutes les portes ouvertes, il est beaucoup plus simple de rencontrer quelqu'un d'exceptionnel et à ce moment la, à vous de tout faire pour la garder.

Loverboy - 12.04.2007 | 5 réactions | #link | rss

Juste un petit poste, le printemps arrivant, pour théoriser quelques principes de communication qui marchent super bien.

1) L'arrivée dans un lieu

Si votre but est d'être un séducteur, un homme qui ressort du lot, votre arrivée doit se faire remarquer. La classe et le charisme, dans ses cas la, est indispensable. Un petit accessoire qui sort de la moyenne peut également vous servir pour créer de l'intérêt.
Si vous arrivez dans un endroit et que les gens vous regarde puis ont envie de faire votre connaissance, c'est tout bon. Si ce n'est pas le cas, trouvez ceux qui vous piquent la vedette et améliorez vous en conséquence pour la leur piquer.

2) Soyez intéressant

Une fois que les gens viendront naturellement vers vous, ou que leurs yeux se tourneront vers vous en vous invitant à les aborder, allez-y.
Abordez les gens s'ils ne le font pas et parlez de vous. Ca peut paraître narcissique mais il faut, pour paraître intéressant, donner des arguments aux autres. Parlez leur de vos passions, de votre job, de vos relations, de ce qui vous fait envie pourvu que ça vous mette en valeur.
Lorsque vos interlocuteurs vous auront dit quelques fois que vous êtes une personne intéressante, soyez polis, et demandez leur ce qu'ils font dans leur vie.

3) Intéressez vous aux autres

Si vous ne parlez que de vous, vous passerez pour une personne égocentrique. Intéressez vous également aux autres. Ce qu'ils font, leurs passions, leur vie. Dites leur, si c'est le cas, que vous les appréciez.

4) Créez un lien entre vous et eux.

Une fois que vous savez que les autres vous apprécie, que vous avez montrez que vous appréciez les autres, faites des projets commun, discuter de sujets communs et si les personnes que vous rencontrez vous semblent assez intéressantes, alors c'est normal que vous auriez envie de les revoir.

Bien sûr, il ne faut pas paraître faux. Si une personne vous ennuie, changez d'interlocuteur, mais en utilisant ce genre de stratégie de communication, vous aurez beaucoup plus de facilité pour discuter avec les autres.

Loverboy - 28.03.2007 | 6 réactions | #link | rss

Je vous devais bien une explication depuis le temps.

Donc la voici, soirée sympa, mais elle était différente que lorsque je l'ai rencontrée la 1ère fois, trop différente, mais c'est pas grave, je continue à chercher ma femme idéale

Loverboy - 28.03.2007 | 7 réactions | #link | rss

« S’assumer et être authentique. »

Par être ou ne pas être… un séducteur, un meneur… Endosser un rôle mène à une tragédie. Dans son ouvrage « How to put beautiful women under your spell », Mystery, préconise : « Fake it until you make it », c’est-à-dire que par exemple, les personnes timides doivent émuler l’état de confiance pour que les gens les voient comme tel et qu’ils puissent alors réellement gagner en confiance.

Neil Strauss (ami de Mystery, auteur du bestseller The Game et de l’Annihilation Method) affirme que c’est grâce à des succès que nous gagnons en confiance. Souvenons-nous de l’état dans lequel nous sommes après avoir échangé des moments très complice avec une femme… ou alors celui dans lequel nous nous sentons après avoir chanté sur la scène d’un karaoké. Libéré. Invincible. Euphorique. Une accumulation de tel succès mène à une meilleure estime de soi, à une meilleure confiance soi et à un état d’esprit positif et optimiste.

En assumant complètement nos qualités comme nos défauts, nous gagnons confiance en nous et en authenticité. Le regard des autres nous importe peu, nous n’avons plus peur d’être jugé, nous avons aussi bien conscience de nos forces que de nos faibles, nous sommes imparfait, nous sommes humain.

Cet état permet de nous libérer des contraintes sociales et des barrières qui n’existent que dans notre tête. Assumer nos faiblesses c’est affirmer nos forces. Lorsque nous nous assumons, nous sommes indépendants de la validation d’autrui. Nous marchons le cœur ouvert même lorsque cela fait mal.

S’assumer et être authentique sont deux valeurs fondamentales dans la vie de tout homme libre et épanouie.

« Prendre conscience de soi, du monde et les aimer »

Une première étape pour s’assumer peut être de prendre conscience de qui nous sommes :

« Quelles sont nos passions ? Qu’est ce qui est intéressant chez nous ? Qu’est ce qui nous rend vraiment heureux ? Qu’est ce que nous apprécions chez nous ? Qu’est ce que nous recherchons chez les autres ? En quoi est-ce important ? Qu’est ce qu’une autre personne pourrait trouver chez nous qu’elle recherche ? Quels sont nos buts dans la vie ? Quelles sont nos trois plus marquantes expériences qui ont fait de nous ce que nous sommes ? Quelles sont les cinq croyances auxquelles nous croyons et que nous aimerions changer ? Quelles sont nos faiblesses ? En quoi peuvent-elles être vues comme des forces ? Qu’est ce qui nous fait peur dans la rencontre d’une femme avec qui pourrait aboutir une relation long terme ? Qu’est ce qui nous empêche de changer ? Comment pourrions-nous y remédier ? Comment nous voyons-nous maintenant ? Comment nous voyons-nous dans un an ? »

Une seconde chose peut être de présenter nos faiblesses, sans nous justifier, sans chercher à (nous) les cacher. Ce que nous jugeons être une faiblesse peut s’avérer être une mauvaise représentation de l’un de nos caractères. L’anxiété lors de l’approche un groupe de six inconnues peut être vu autrement qu’une peur et peut être traduite comme une motivation, une montée d’adrénaline, une excitation à l’idée que six inconnues vont faire la rencontre passionnante avec une bête de sexe. Etre têtu et ne pas le reconnaître est assez frustrant pour ses interlocuteurs, l’assumer sans pour autant changer de positions permet de continuer une discussion de façon plus saine et même d’en rigoler (dédicace à mon père).

Une troisième chose peut être de nous intéresser et de partir à la découverte du monde. Certes, il est pourri en plus d’être rempli d’injustice, et pourtant de nombreux démunis (matériel, spirituel, affectif…) y vivent heureux. C’est une question de référentiel. Le bonheur ne peut être approché qu’après avoir fait la paix avec nous-mêmes et avoir briser les barrières fictives qui nous pourrissent l’existence.

En amour comme dans la vie, pour avancer il faut se libérer des contraintes limitantes. En les assumant elles deviennent moteur d’une révolution qui nous rapproche de la liberté.

A vous de jouer, Lorenzo

Source : http://www.verselejus.com/S-assumer-et-etre-authentique.html?architecture=1 

Commentaire : juste magnifique et tellement réaliste 

Loverboy - 22.01.2007 | 11 réactions | #link | rss
Vendredi soir, avec un bon pot, j'avais lancé comme délire pour pimenter un peu notre soirée étudiante de faire le concours de celui qui arriverai à avoir le plus de numéro de téléphone de fille.

introduction
Nous allons donc faire le tour de la salle afin de trouver les plus jolies filles, nous en repérons quelques unes, puis allons au bar commander. L'échauffement réglementaire sur la serveuse effectué, nous allons chacun vers nos cibles respectives et commençons à tâter le terrain afin de trouver des filles intéressées par nous (bah oui les casées, les trop timides et les filles bizarres ne sont pas forcément intéressantes afin de remplir rapidement nos quotas.

Les scandinaves sont blondes !
Je commence par discuter avec une copine d'un pot et de lui dire que les suédoises doivent être blondes. Sinon elles ne sont pas de vrai suédoises.
Ma cible et sa copine nous écoute du coin de l'oeil et je n'y prète aucune attention, et continue en lui affirmant que j'avais raison.
Je prends ensuite la moitié de la table qui était près de nous et leur demande leur avis :
- les 2 mecs assis à ma gauche étaient d'accord avec moi (merci les gars)
- la fille qui m'intéressait et sa copine qui nous regardait du coin de l'oeil marchent également dans mon sens
La suédoise commence à dire que je suis méchant et elle se met à bouder dans son coin

cible trouvée, bloquée, missile lancé => touché
Je continue donc à parler avec mes 2 voisines et ma cible du début, dont je voulais simplement le numéro pour ouvrir le bal ainsi que celui de sa copine (histoire de commencer par un 2-0) commence à me poser quelques questions intéressantes :
elle : et toi t'es blond, yeux bleu, pull avec un drapeau norvégien t'es norvégien ?
moi : pas du tout ! je suis suisse (oui c'est rare, mais il en reste quelques uns...)

elle continue les questions ce qui me permet de valider très facilement mon A2m passons au A3

maintenant que tu sais que je suis un mec bien t'es à la hauteur ?
Je continue ensuite par lui demander ce qu'elle fait. Elle me répond qu'elle est à l'uni en biologie (comme la majorité des gens présents durant cette soirée) je lui envoie donc mon test favori (qui a déjà marché bien des fois afin de la testé)
...
mmm donc en fait tu vas devenir prof de bio ou quelque chose d'inutile dans le style quand tu seras grande ?
elle : non pas du tout, je veux faire de la recherche en médecine contre le cancer ou les maladies dans le style, car c'est les biologistes qui travaillent la dessus pas les médecins
(je dois avouer que ces copines biologistes m'avaient au paravent répondu des trucs vraiment stupide et avoir une réponse de la sorte m'a déconcerté +1 pour elle...)

sorry je dois y aller...
C'était bien sympa cette soirée mais nous avions un deuxième rendez vous, donc lui propose de boire un verre la semaine prochaine ce qu'elle accepte et donc je prends son numéro plus dans le but de pouvoir la contacter que celui de satisfaire mes quotas...

moralité : c'est quand vous essayez de faire le plein de numéro que vous vous rendez compte que ce jeux devient bien stupide comparé à un seul numéro d'une fille bien.
Loverboy - 19.12.2006 | 4 réactions | #link | rss

L'homme devient de plus en plus coquet, bien dans sa peau et fait de plus attention à lui afin de séduire et de se sentir bien dans sa peau.

Si vous aussi vous voulez participer à cette tendance et ne pas vous retrouvez à la traine faite un petit tour sur le blog

http://www.commeuncamion.com/

Retrospective

Loverboy - 02.12.2006 | 26 réactions | #link | rss

Par Spike dit "le coach en séduction" le samedi 2 décembre 2006

Il fallait s’y attendre, je suis de plus en plus consulté par des femmes. Enfin, « il fallait s’y attendre »… Etait-ce vraiment si prévisible que cela ? Pas sûr, après tout, il paraît encore, à la plupart des filles, plus incroyable d’apprendre à séduire que d’apprendre à respirer ou d’apprendre à dormir. Néanmoins, après les hommes, certaines ont aussi l’humilité de reconnaître qu’en dehors des actrices et des animatrices météo d’M6, il ne suffit pas toujours d’attendre toute seule chez soi avec son paquet de Prince de Lu pour que le prince charmant toque à la porte sur son cheval blanc. De toutes façons, vous n’aviez pas de quoi garer un cheval, me direz-vous, mais avouez que l’idée est tout de même tentante, les filles… Voila 5 conseils pour ne plus laisser passer la perle rare la prochaine fois que vous la croiserez.

1 – Vous n’êtes pas des princesses

A moins d’être Marylin Monroe et de recevoir 1000 demandes en mariage tous les matins par carton de la poste, arrêtez de jouer la princesse inaccessible murée dans son château et qui mérite de par sa simple féminité tous les égards et toutes les courbettes. C’est très intimidant, pour nous les hommes, et bien souvent nous lâchons prise avant même d’avoir commencé. Jouer la starlette méprisante au bureau et passer ses nuits seules, ou bien regarder les gens en face et se voir proposer des rendez-vous, il faut choisir. Ne vous offrez pas au premier venu, mais ne mettez pas non plus la barre trop haut. Nous ne sommes pas tous sauteurs à la perche.

2 – Ne vivez pas dans la peur

Je sais que les faits divers existent (sinon, les journaux ne se vendraient pas), mais n’exagérons rien. En méprisant le jeune homme qui brûlait de vous adresser la parole sous prétexte que vous vous trouvez en pleine rue, vous passez peut-être à côté de l’histoire d’amour de vos 20 ans. Ayez un peu de bon sens, et faites confiance à votre intuition : s’il est charmant, habillé avec goût, poli, et si bien sûr vous êtes disponible, ne refusez pas de donner votre numéro de mobile s’il vous le demandait. Que risquez-vous vraiment ? Au pire des cas, vous filtrerez ses appels pendant quelques jours, et il se lassera. Ne fermez pas trop de portes ; un jour, vous le regretteriez.

3 - Il n’y a pas de fumée sans feu

Lorsque vous sentez qu’un homme se comporte différemment avec vous, que ce soit par excès de tendresse ou de piques, qu’il vous regarde quelques fractions de secondes plus longuement que les autres, qu’il s’écarte pour vous laisser passer dans l’ascenseur plus que de raison, ou qu’il s’interrompt dès que vous respirez, vous lui plaisez, et il cherche vos faveurs. Si il vous plaît aussi, ne jouez pas à celle qui n’a rien remarqué, vous le forceriez soit à abandonner, soit à vous faire une déclaration ridicule. Rendez-vous disponible, relancez dans les silences, et créez les conditions du confort.

4 – Non, la beauté n’est pas intérieure

Non, non et non. La forme, c’est le fond qui remonte à la surface. Alors si vous êtes belle à l’intérieur, profitez-en pour le faire savoir en soignant aussi l’extérieur. Vous avez un avantage énorme sur nous : vous pouvez vous faire des looks sympas et travaillés pour beaucoup moins cher que nous. Alors profitez-en, vous n’avez aucune excuse pour vous promener en jeans trop courts et avec les boucles d’oreille de votre grand-mère et le pull de votre frère.

5 – Non, la beauté n’est pas intérieure, suite

Arrêtez de complexer devant les mannequins. Pour bon nombre d’hommes, la top-model est un accessoire de statut social comme le bateau, la voiture de sport et la maison à Saint-Tropez, mais beaucoup rêvent dans l’intimité de poignées d’amour et autres petites douceurs.

Source : http://www.commeuncamion.com/dotclear/?comment-seduire-un-homme

---------------

Maintenant vous n'avez plus d'excuse pour laisser passer votre prince charmant !

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch