DESCRIPTION DU CARACTERE DE L'EPAGNEUL BRETON A L'USAGE DU TEST DE CARACTERE.

L'Epagneul breton est l'un des représentants d'une des races de chien de chasse les plus anciennes. Il fait partie, selon la répartition des races canines établie par la FCI (Fédération cynologique internationale), des chiens d'arrêt continentaux (7ème groupe) . Tant du point de vue des qualités cynégétiques que caractérielles, l'Epagneul breton est héritier des caractéristiques de ses ancêtres probables, le chien d'Oysel, dit épagneul d'Espagne, et le Setter anglais.

Du premier, il a les qualités innées du broussailleur, le sens de l'observation, l'instinct de rapporter; le second lui a transmis son endurance, sa rapidité et l'arrêt.

Cette description du caractère de l'Epagneul breton sert de base ä l'examen de caractère. Elle est volontairement rédigée de façon à ce que chaque propriétaire d'Epagneul breton (présent ou futur) puisse se familiariser avec la terminologie en usage lors de l'examen, c'est-à-dire les expressions spécifiques. Finalement, elle servira a l'information de tous sur le comportement et le caractère de l'Epagneul breton.

Dans la description du caractère qui suit, l'accent a été principalement porte sur les instincts innés, c'est-à-dire les instincts héréditaires ou ancestraux. Dans la pratique, il est excessivement ardu de différencier entre les instincts innés et les instincts acquis (acquis, appris, modifiés par l'expérience) . Le chien présente à l'examen de caractère ne doit être ni trop jeune, ni trop âgé. Il ne doit surtout pas être préparé afin que le but de l'examen - la sélection de sujets bien doués - puisse être atteint. L'âge idéal se situe entre six et douze mois.

L'Epagneul breton destiné- à la chasse devrait subir un examen servant à tester son aptitude naturelle à la chasse. Sur un terrain approprie, en présence d'un chasseur émérite ayant l'expérience des chiens, l'examen devrait être fait a fond, soigneusement; on devrait tester les instincts naturels de chasse, l'amour de l'eau et l'absence de mordant nuisible au gibier (voir chapitre: mordant)

L'examen de caractère d'un chien doit améliorer la connaissance de celui-ci par son propriétaire et contribuer du même coup à une meilleure compréhension homme - chien.

Le conducteur devrait mieux connaître son chien après l'examen qu'avant. II saura développer les instincts désirés et mieux refréner les instincts négatifs.

degrès d'intensité:

*) ++ = très prononce

+ = assez prononce

± = plus ou moins prononce

- = manquant ou non décelé

A. Caractère

1. Tempérament (degré d'intensité ++) *)
L'Epagneul breton est un chien doué d'un tempérament très ardent, particulièrement en tant que broussailleur. L'Epagneul breton réagit très vivement aux incitations même légères de l'environnement (émanations du gibier)

2. Endurance (degré d'intensité ± à +)
Le breton n'est doué que d'une endurance moyenne à subir des expériences désagréables (exemples: douleur, punition, défaite)

3. Persévérance (degré d'intensité ++)
Le breton est persévérant. Il suit ses instincts de broussailleur, de rapporteur, sans se laisser distraire ni ressentir la fatigue. Il court avec un grand plaisir et sans montrer ni éprouver de fatigue.

B. Instincts ("pur " instinct de conservation)

1. Instincts de chasse

a) Instinct de broussaillage (degré d'intensité ++)
Cet instinct est très prononcé chez l'Epagneul breton, lui permettant, grâce à l'extrême finesse de son odorat, de chasser ,,nez en l'air". Les émanations du gibier, voire de l'homme, étant très fortement ressenties. Il se sert également de la vue et de l'ouïe lors de sa quête qu'il mêne joyeusement et avec constance. L'arrêt est inné; il est perfectible par le dressage.

b) Instinct de suivre une piste (degré d'intensité +)
L'instinct de suivre une piste de gibier ou de l'homme ,,nez au sol ", avec joie et constance, n'est que moyennement present en l'Epagneul breton. Par contre, le breton suit avec passion une piste s'il peut le faire selon son tempérament, qui est de n'avoir le nez au sol que par moments et le nez en l'air le restant du temps, alternativement. (degré d'intensité ++)
L'Epagneul breton a de bonnes dispositions pour aller ,,au rouge" (piste de sang)

c) Instinct d'excitation (degré d'intensité de - à ± )
L'Epagneul breton idéal n'a que peu l'instinct d'excitation. Le développement de cet instinct ne pourra toutefois être empêché que par une éducation appropriée.

d) Instinct de prise de la proie et du rapport de celle-ci (degré d'intensité +)

Cet instinct double est bien marqué chez l'Epagneul breton. En l'absence de proie vivante, cet instinct est mis en évidence grâce à des proies de remplacement (balle, peau de lapin, etc.) . Un dressage approprie encourage la ten dance du breton a apporter et à donner au maître sa proie ou sa proie de remplacement. L'on constate souvent chez le breton une certaine joie au rapport.

2. Besoin de mouvement et d'activité (degré d'intensité ++)
Cc besoin est très accentué et durable chez l'Epagneul breton. Le bon breton est très actif, rapide, doué d'une grande mobilité.

3. Instinct de jeu (degré d'intensité ++ chez le jeune chien)
Cet instinct est très fortement marque chez les jeunes bre tons jusqu'à environ 6 mois. Ce penchant supplante assez souvent l'instinct de rapporter. L'Epagneul breton plus âge, voir âge, demeure souvent joueur.

L'instinct joueur incite parfois le chien à prendre la mauvaise habitude de s'interésser de trop près aux souris. L'Epagneul breton prévu pour la chasse doit perdre au plus vite cette habitude indésirable.

4. Instinct de fuite (degré d'intensité -)

Ne doit exister que dans une très faible proportion. Lorsque le chien se sent menacé, il peut manifester de la méfiance et avoir légèrement peur, d'ou un certain désir de fuir. Ceci se constate surtout chez de jeunes chiens. (Ce test ne doit pas être inclus dans le test de caractère.)

L'Epagneul breton ne doit pas être craintif, peureux ou timide. Ces traits de caractère ne sont pas propres à la race.

Tous les efforts doivent tendre à obtenir un breton sur de lui.

Fermeté au coup de feu

L'Epagneul breton doit être parfaite ment ferme au coup de feu (même le jeune chien) , que ce soit de 50 à 100 m, de 25 à 30 m ou de 10 à 15 m.

C. Autres caractéristiques, formes d'instincts et comportement


1. Docilité (degré d'intensité + à ++)
La relation homme-chien, c'est-à-dire la disposition qu'a l'Epagneul breton d'obéir à l'homme, est prononcé. En général, le breton nouera facilement connaissance avec des étrangers, mais il leur refusera obéissance. L'attachement au maître est très marque. Il est un bon compagnon et accompagne son maître à toutes les promenades, docilement, même en terrain impraticable. L'Epagneul breton ne crée pas de complications et peut être emmené partout. Le breton est affectueux, s'adaptant facilement, tout en ayant un caractère vif et étant plein de tempérament. 11 est un bon chien de compagnie. Il est particulièrement agréable en famille, car il aime bien les enfants.
Le breton est obéissant, docile et travaille volontiers:

2. Instinct de combativité (degré d'intensité – à ± )
L'instinct de mesurer ses forces avec des rivaux, d'abord en jouant, puis sérieusement (pour établir la hiérarchie) , ne doit pas être marqué chez l'Epagneul breton et n'est pas à rechercher

De sérieuses rivalités ne s'établissent que rarement et uniquement entre mâles ou entre femelles.

3. Mordant (degré d'intensité – à ±)
Le mordant chez l'Epagneul breton est faible ou absent. L'on ne constate pas non plus d'agressivité chez le breton. Le breton étant utilise à la chasse comme broussailleur et comme retriver , le mordant sur la proie n'est pas souhaitable. Toute incitation du mordant désiré augmenterait la combativité et le mordant sur le gibier, deux instincts indésirables chez le breton: Un comportement agressif et le mordant par peur sont pour le breton des défauts indésirables.

4. Intrépidité - courage (degré d'intensité + à ++)
L'intrépidité ne doit pas être confondue avec l'agressivité. L'Epagneul breton devrait se caractériser par son comportement sûr de lui, lui donnant une intrépidité moyenne a fortement marquée (comportement au coup de feu et lors de rencontres avec des inconnus) L'intrépidité du breton ne doit pas être alliée au mordant (par ex. mordant sur le gibier) L'Epagneul breton doit aimer l'eau. Lors de mauvaises con ditions climatiques (pluie, froid) , les instincts de la chasse, notamment l'instinct de rapporter le gibier, condi tionnent l'amour de l'eau (le plaisir n'étant pas la nage, mais la recherche et le rapport du gibier abattu)

5. Instinct de garde (degré d'intensité - à ±)
L'Epagneul breton est vigilant, mais n'est pas jappeur. Un in stinct de garde marqué est une qualité, principalement lorsque le chien est surtout emploie comme chien de famille.

D. Sûreté de caractère
L'Epagneul breton devrait être sûr de lui-même. Il ne doit être ni nerveux, ni peureux (ni mordant par crainte) et ne pas avoir la moindre tendance a fuir. Il doit être absolument ferme au coup de feu.

Il doit demeurer calme et ne pas se troubler, malgré le bruit de la circulation, le bruit de moteurs - tels que scies électriques ou tondeuses ä gazon - ou par r des bruits ou signaux optiques in attendus. Face à des personnes inconnues, il peut marquer une certaine méfiance, mais, si leur comportement est paisible, le breton ne doit pas ressentir de crainte, ni mordre par peur. Il doit s'en approcher avec curiosité, il peut les flairer et ensuite se retirer non intéressé, mais son attitude doit être amicale. Un caractère sûr se distingue par un comportement intrépide et par l'absence de crainte, ce qui ne doit pas être confondu avec un manque d'intelligence et un comportement hébété!

E. Motifs d'élimination

Manque de sûreté, crainte, peur, timidité, crainte du coup de feu, tendance marquée à la fuite, mordant indésirable, absence de l'in stinct de quête et de broussaillage.

Littérature: caractère du chien et test de caractère, par le Prof. E. Seiferle, 1972, Imprimerie Stäfa SA divers dictionnaires

Trad. H. RICHARD CsEB/Dr. E. ULRICH

30 nov. 1977 14 février 1977