Le festival des Cinq Continents reviendra en 2015 mais réduira nettement la voilure. Le budget passera ainsi de 600

Après avoir été couronné de succès pendant 20 ans, le Fes tival des Cinq Continents s'est retrouvé en péril suite à l'édition déficitaire de 2013. Quant au week-end de soutien mis sur pied en juin dernier, il n'a guère suscité d'intérêt. Le comité d'organisation a donc été contraint de revoir sa copie reconnaît Mads Olesen, coordinateur de la manifestation: "Nous avons dû, sous l'impulsion du Conseil municipal, repositionner le festival. Si sa raison d'être n'est pas mise en cause, son organisation va être revue en profondeur. Nous avons élaboré un nouveau concept qui vient d'être accepté par l'exécutif martignerain ainsi que par le comité de l'association. Il sera peaufiné d'ici la prochaine édition, d'ores et déjà programmée les 19 et 20 juin 2015. En résumé, il s'agit d'un retour à l'ancienne formule, mais avec une nette réduction de la voilure."

Un budget divisé par deux

Afin de minimiser les risques financiers, le budget du festival va être divisé par deux, passant de 600 000 francs en 2013 à 283 000 francs pour l'édition 2015: "Jusqu'en 2013, un tiers du budget était assuré par les rentrées des bars et stands de nourriture. Mais il a suffi d'une seule mauvaise édition pour mettre en péril le festival, ce qui nous oblige à établir un budget qui ne prend pas en compte ces rentrées aléatoires." Le budget dévolu à la programmation musicale va également diminuer dans la même proportion. Il y aura toujours des concerts de musique du monde d'envergure mais leur nombre sera nettement revu à la baisse.

Un festival gratuit

L'expérience 2014, avec des concerts payants, n'ayant rencontré qu'un timide écho, le festival redeviendra gratuit: "La volonté est d'offrir aux Martigne rains une occasion privilégiée de rencontres autour de découvertes musicales, culinaires et d'animations favorisant le vivre ensemble intergénérationnel et interculturel." Les festivaliers y trouveront toujours le marché, les buvettes, les repas et les danses du monde, les démonstrations de groupes à caractère local. Mais il n'y aura plus qu'une scène avec une dizaine de concerts de musique du monde contre trente-cinq, par exemple, lors de l'édition 2013.

Un nouvel organigramme

Assurée jusqu'ici par le comité de l'association "Journées des cinq continents" et par un comité formé de bénévoles, l'orga nisation va se professionnaliser. Un bureau exécutif, avec cinq personnes représentant le service culturel, l'action socio-culturelle et la gestion technique, le travail d'intégration , les finances et la Municipalité, formera le comité d'organisation. Le cahier des charges du comité de l'association va être revu, mais le rôle des bénévoles sera toujours essentiel dans l'organisation du festival.

A noter enfin que la fête des écoles de Martigny devrait désormais être entièrement in tégrée au Festival des Cinq Continents.

 

"PERENNISER A LONG TERME LE FESTIVAL"

Municipal chargé de la Culture et représentant de l'Exécutif martignerain au sein du comité de l'association Journées des Cinq Continents, Michaël Hugon précise que c'est bien la ville qui a demandé à l'association de repositionner le festival: "Nous tenons à cette manifestation, pour autant qu'elle soit viable à long terme et que la ville n'ait plus à prendre en charge des déficits imprévus. Les réflexions menées, qui ont débouché sur une réorganisation des structures, une nouvelle manière de travailler et une adaptation du festival aux moyens humains à disposition, ont convaincu l'Exécutif de lui renouveler son soutien. Le festival doit notamment demeurer populaire et développer la notion d'intégration. Le projet va cependant encore être peaufiné afin que le succès soit de nouveau au rendez-vous dès 2015." OR