J'ai pris cette photo le mois dernier à Phnom Penh dans une des pièces d'un des vestiges de l'époque du protectorat français marqué par les stigmates de la guerre, un palais construit par un riche commerçant cambodgien. La pièce en question a servi depuis de salle de cours de langues.

Aujourd'hui, ce bâtiment qui a connu- après les khmers rouges - de nombreuses affectations est en attente d'un nouvelle vie racheté qu'il est par le voisin Foreign Correspondent Center. En attendant d'être rénové, la ruine sert de dance floor pour des night parties et d'espace d'exposition pour PHOTOPHNOMPENH, un excellent festival orchestré par Christian Caujolle.



Ce plan séquence résolument amateur, je l'ai tourné dans le stade de Phnom Penh construit au début des années 60 par le célèbre architecte cambodgien et suisse Vann Molyvann. Plus que d'être le théâtre de ces grandes supercheries sportives organisées depuis la Suisse (JO, FIFA, etc...), le stade accueille quotidiennement les habitants de la capitale qui y pratiquent leur sport favoris Et ce dans une réjouissante forme d'auto-organisation.