Où vais-je après la mort ?
articles
réactions
- - 17.06.2011 | 11 réactions | #link | rss

« L'Enfer est REEL, j'y suis allée ! »

Voici quelques extraits du témoignage d'une jeune fille de 15 ans, qui a grandi dans une famille chrétienne. Plus tard elle a rétrogradé dans sa marche, se retrouvant en train de mourir à cause d'une overdose, et elle se voyait aller en Enfer. Heureusement, Dieu lui a été donné une deuxième chance et une mission de revenir et d'avertir les perdus, les rétrogradés et les tièdes avec un message urgent.

Je m'appelle Jennifer Perez et j'ai 15 ans. Il est difficile pour une jeune fille comme moi de venir vers vous et reconnaître mes propres erreurs. Mais j'ai le St Esprit, qui m'aidera, et me donnera la force dont j'ai besoin. Avant tout je voudrais dire que c'est pour l'honneur et la gloire de mon Dieu Jésus-Christ.
Je ne veux pas raconter une doctrine ou inventer une nouvelle doctrine, je vais simplement vous raconter ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu, et ce que j'ai ressenti.

J'aimerais vous parler de ma famille. Mes parents sont chrétiens, et ils m'ont toujours donné de bons exemples, et montré le chemin du Seigneur. Je suis devenu chrétienne il y a 3 ans, j'ai accepté le Seigneur avec le frère Nicky Cruz.

J'ai marché dans les voies du Seigneur pendant 2 ans. Mais quand j'ai commencé mes études secondaires supérieures, j'ai commencé à être rebelle et j'ai quitté les voies du Seigneur. Ce sont mes amis qui m'ont appris à faire ces choses. Je croyais que j'étais chrétienne, et que j'allais amener mes amis à devenir chrétiens. Mais, au contraire, ce sont eux qui m'ont amenée dans le monde, j'étais devenue rebelle contre mes parents, et eux croyaient que c'était simplement quelque chose que les jeunes traversent. Mais en réalité, c'était la drogue qui me faisait agir ainsi. Des mauvais esprits étaient entrés en moi quand je me rebellais contre mes parents.

Mon témoignage commence le
2 mai 1997.
... Après cela je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Mais quand j'ai pu voir,
j'ai ressenti mon esprit sortir hors de mon corps. J'étais déjà à l'hôpital, je voyais les docteurs et les infirmières tout autour de moi. Alors que j'étais en dehors de mon corps, j'ai vu mon corps physique sur le lit. Vous savez comme quand vous voyez votre reflet dans un miroir. Mais là je ne voyais pas un reflet de moi-même, mais je voyais mon corps sur le lit. Quand je me suis retournée, il y avait deux hommes habillés en rouge « viens avec nous » et ils m'ont pris chacun par un bras. Ils m'ont amenée dans un endroit, et quand j'ai regardé où j'étais, j'étais au Ciel. La première chose que j'ai vue, c'était un grand mur magnifique. Il était blanc et allait si loin que je ne pouvais même pas voir où cela se terminait. Au milieu du mur, il y avait une porte, une porte très large, mais elle était fermée.

Dans l'Ancien Testament, Moïse parle du tabernacle et décrit toute sa disposition. Je me suis rappelée cela, et j'ai vu que le mur y ressemblait. Juste à coté de la porte, il y avait une large chaise, et il y en avait une plus petite près du coté droit. Elles avaient l'air d'être fabriquées en or. A ma droite, il y avait une porte noire très large, il faisait tellement noir autour, mais je savais que c'était une porte à cause de la poignée. C'était une porte très laide. A ma gauche,
il y avait un Paradis, il y avait des arbres, une cascade d'eau claire comme du cristal et de l'herbe. C'était un endroit tellement paisible, mais il n'y avait personne.

J'ai regardé et j'ai vu le Père (Dieu) en face de moi. Je ne pouvais voir son visage à cause de Sa gloire
, elle était si grande, si claire, elle brillait et éclairait tout le ciel. Sa gloire rendait tout lumineux. Il n'y avait pas de soleil, ni de lune, ni d'étoiles. Il était la lumière. J'ai vu Son corps, et Son corps était avec le Fils, ils étaient Un, l'un dans l'autre. Ils étaient ensemble, je pouvais voir leur séparation, mais ils étaient l'un dans l'autre, ils étaient ensemble. Juste à coté d'eux il y avait deux anges, Gabriel et Michael. Je connaissais leur nom, parce qu'il était écrit en or sur leur front.

Quand je me suis trouvée en face du Père, je me sentais très sale. Je suis tombée à genou et j'ai pleuré. J'étais très honteuse de moi-même. Comme j'étais là devant le Seigneur, Il m'a montré le film de ma vie, du début jusqu'à maintenant.
Il m'a dit que la partie la plus importante était les choses que j'avais faites après avoir été sauvée. Je disais à mes amis que j'étais chrétienne, mais je ne montrais aucun fruit. Et Il m'a dit que ma destinée était en Enfer.

L'ange Gabriel est venu et m'a pris par le bras. Il m'a amenée vers cette laide porte noire, la porte que je ne voulais même pas regarder. J'essayais de m'arrêter, mais j'étais en esprit, et alors nous sommes passés au travers de la porte. Quand j'étais de l'autre coté de la porte,
il faisait très noir tout autour de moi, je ne pouvais même pas me voir. Puis j'ai commencé à tomber très vite, comme dans les montagnes russes. Comme je tombais, il commençait à faire de plus en plus chaud. J'ai fermé les yeux, je ne voulais pas voir où j'étais.

Quand nous nous sommes arrêtés, j'ai ouvert les yeux, et je me tenais sur une grande route. Je ne savais où elle allait. Mais la première chose que j'ai senti, c'était
la soif. J'avais vraiment très soif, je n'arrêtais pas de dire à l'ange: « j'ai soif, j'ai soif » Mais c'était comme s'il ne m'entendait pas. J'ai commencé à pleurer, et quand les larmes tombaient sur mes joues, elles se vaporisaient complètement. Il y avait là l'odeur du soufre, comme des pneus en feu. J'essayais de me couvrir le nez, mais cela rendait l'odeur plus forte. Tous mes sens étaient très sensibles. Les petits poils de mes bras disparaissaient. Je sentais la chaleur, il faisait très chaud.

Quand j'ai commencé à regarder autour de moi, je voyais
des gens qui étaient tourmentés par des démons. Il y avait là une femme qui souffrait, un démon la torturait. Le démon lui coupait la tête, et avec une longue lance il la transperçait partout. Dans ses yeux, dans son corps, dans ses pieds, dans ses mains, n'importe où, ça n'avait pas d'importance. Puis il lui remettait sa tête sur son corps et il la transperçait et transperçait. Elle pleurait avec des cris perçants d'agonie.

Puis j'ai vu un autre démon, ce démon tourmentait un jeune homme âgé de 21-23 ans.
Cet homme avait une chaîne autour de son cou, et il se tenait devant un puits de feu. Ce démon le prenait par ses cheveux et avec la chaîne, il jetait l'homme dans le puits de feu, puis le ressortait et le transperçait et le transperçait sans arrêt. Cela en continu, et chaque fois qu'il entrait dans le puits, je ne pouvais entendre ses cris, mais quand le démon le sortait hors du puits, il criait d'agonie. J'essayais de couvrir mes oreilles pour ne plus entendre le son horrible, mais je pouvais encore l'entendre. Mes oreilles étaient plus sensibles.

Je regardais vers un autre démon, et ce démon était très laid, les deux autres étaient laids aussi, mais celui-ci était le plus laid. Il avait des caractéristiques de beaucoup d'animaux différents. Je ne peux même pas l'expliquer en paroles. Il allait partout pour effrayer les gens, et les gens étaient très effrayés. Et puis j'ai vu un autre démon, mais ce démon était beau. Il ressemblait à un ange de Dieu, mais il ne l'était pas. La différence entre les anges de Dieu et les démons, c'est que les démons n'avaient pas leur nom écrit en or sur leur front, mais les anges de Dieu si.

Après cela, je me retournai vers l'ange Gabriel, et il regardait vers le haut. J'ai pensé qu'il ne voulait pas voir les gens qui se faisaient torturer. J'ai pensé en moi-même,
« Pourquoi est-il encore ici? Ne suis-je pas supposée attendre mon tour pour être torturée? » J'avais également soif. Et j'ai crié à l'ange, « J'ai soif, j'ai soif » Je crois qu'il m'a entendue car il m'a regardée et il m'a dit: « Le Seigneur va te donner encore une chance. »

Immédiatement quand il a dit cela, toute ma soif, toute mon agonie, toutes mes souffrances ont tout simplement disparu. Je me sentais paisible. Et puis il m'a pris par la main et nous étions sur le point de remonter quand tout à coup, j'ai entendu quelqu'un qui m'appelait par mon nom « Jennifer, aide-moi, aide-moi » J'ai regardé vers le bas. Je voulais voir qui c'était, mais quand j'ai regardé les flammes ont caché son visage. Cela avait le son d'une voix de fille. Je pouvais seulement voir ses mains qui étaient tendues, voulant que je l'aide. J'avais un tel désir de l'aider. Quand j'ai essayé, je ne pouvais pas, car ma main passait au travers des siennes. Je voulais tellement l'aider, mais vous voyez, elle n'avait aucun espoir. Je ne pouvais l'aider. Et lorsque je regardais autour de moi, j'ai vu mes amis, des gens que je connaissais, et d'autres gens. Ils avaient l'air familier, mais je ne savais qui ils étaient. Je ne connaissais par leurs vies, mais quand j'ai vu des amies d'école, là, cela m'a heurté. J'ai pensé en moi-même, « peut-être que le mauvais témoignage que je leur donnais, en disant que j'étais chrétienne, mais agissant comme elles, a fait qu'elles ne voulaient pas connaître Dieu et elles se sont détournées de Lui. Peut-être était-ce à cause de moi qu'elles sont ici? »

Moi je pense que dans l'Enfer il n'y a pas de temps, il n'y a pas de passé, de présent ou de futur, tout est pareil.
Les gens sont destinés à y aller. Mais comme je l'ai dit au début, je ne veux pas inventer une doctrine, mais c'est ce que j'ai vu là bas. Les gens que j'y ai vus sont encore en vie aujourd'hui.

Puis l'ange m'a ramené dans la présence de Dieu. Quand je me tenais devant Lui, j'étais sur mes genoux en pleurant et en pleurant. Je ne voulais toujours pas regarder Son visage, car j'étais honteuse. Mais le Seigneur, avec une telle douceur dans Sa voix me dit
« Je t'aime » Comme Il le dit à vous tous qui lisez ce texte en ce moment. Mais Il me le disait directement à moi. Il m'a dit qu'Il me pardonnait pour tout ce que j'avais fait quand je l'ai offensé, Il m'a tout pardonné. Pendant ce temps, je regardais vers le haut et beaucoup d'esprits mauvais sortaient hors de moi. Quand je me droguais cela ouvrait des portes, et ces mauvais esprits venaient en moi. Ils venaient me torturer. La manière dont je réagissais ce n'était pas vraiment moi, c'était les mauvais esprits en moi. Mais le Seigneur m'a nettoyée de tous ces mauvais esprits.

Aussi Il m'a montré le futur. Il m'a montré la Terre et comment les choses allaient se passer, les évènements qui allaient se passer. La vision qui m'a été donnée était à partir de maintenant jusqu'à l'Enlèvement. Il ne m'a pas montré l'Enlèvement, mais Il m'a montré les choses qui allaient se passer avant cela.
Chaque jour nous nous en approchons de plus en plus, et je vous dis que l'enlèvement est proche. Vous avez besoin de vous examiner, d'examiner votre vie et posez-vous la question, « Suis-je prêt pour aller vers le Seigneur ? » Le Seigneur m'a montré cela, mais Il m'a dit de ne le raconter à personne, mais d'attendre que la fin s'approche, je ne veux pas tenter Dieu, c'est pour cela que je ne dirai pas ce que j'ai vu. Mais je vous dis et je vous préviens que l'Enlèvement est proche.

Je lis en Joël 2:28 « Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions », c'est une des dernières prophéties, toutes les autres ont déjà été accomplies. Cette prophétie est une des seules qui n'a pas encore été accomplie, et je vous dis maintenant qu'elle est entrain de s'accomplir. Beaucoup de jeunes gens se lèvent et prêchent la Parole de Dieu. Le Diable veut construire une armée de jeunes gens, mais le Seigneur est plus puissant. Et si vous acceptez vraiment le Seigneur et que vous voulez le servir, Il vous donnera la force pour vaincre le diable, afin que vous puissiez prêcher la Parole partout dans ce monde, comme Il l'a commandé dans la Bible. Il m'a dit que j'avais une mission, et que cette mission était de raconter ma vision aux jeunes. Même si je ne veux pas faire cela, c'est un commandement que le Seigneur m'a donné, et je l'accomplirai.

... Je vous parle à vous parents. Ne vous arrêtez jamais de prier pour vos enfants. S'ils ne marchent pas avec le Seigneur, continuez à prier pour eux, n'abandonnez jamais. Mes parents n'ont jamais abandonné, et regardez où j'en suis aujourd'hui, prêchant la Parole de Dieu; racontant aux jeunes de venir servir le Seigneur, car ils ont besoin de Lui.

Et je voudrais donner un message à tous, je voudrais que vous pensiez un peu à vous, examinez-vous. Pensez, « pourquoi me tracasserais-je de ce que les autres pensent sur moi? » Moi je me tracassais de ce que les autres pourraient dire de moi, mais maintenant je comprends qu'ils ne m'aimaient pas. Ils ne seront pas là avec moi quand je serais face au Seigneur. Je me rappelle quand j'étais devant le Seigneur, mes amis n'étaient pas là pour m'aider, ma famille n'était pas là pour m'aider, ni mon pasteur, ni mon église n'était là pour m'aider. J'étais là, toute seule et je devais me défendre toute seule. Devant Lui, il est impossible de mentir, car Il est tellement Saint. Et quand j'étais là je sentais que je n'avais pas ma place là, car j'étais une pécheresse et dans le Ciel c'est Saint.

Je vous dis aujourd'hui que
si vous n'avez pas accepté le Seigneur Jésus, alors acceptez-le aujourd'hui. Ceci est la décision la plus importante de toute votre vie. Je ne vous raconte pas tout cela pour vous faire peur, mais afin de voir Sa miséricorde, Son amour qu'Il a pour nous. Lui, le Père, a envoyé Son Fils pour mourir pour nous. Alors chaque petite goutte de Son sang qui a coulé, pardonne tous nos péchés. Si vous voulez accepter le Seigneur, c'est la décision la plus importante de votre vie. Venez vers le Seigneur, ne vous tracassez pas de ce que les autres pensent de vous. Si vous voulez servir le Seigneur, alors faites-le de tout votre cœur. Ne le faites pas seulement en paroles. Dites-le avec votre cœur et votre pensée. Ne te tracasses pas pour ton futur, tracasse-toi pour aujourd'hui, tu ne sais pas quand tu vas mourir.

J'ai seulement 15 ans et un mois, je ne pensais jamais
que j'allais mourir à 15 ans, jamais.

Mais vous avez besoin d'y penser. Ma vie ne m'appartient pas, votre vie ne vous appartient pas, on emprunte notre vie, notre vie appartient à Dieu. Nous en profitons par le fait qu'on s'en foute, en allant dans le monde, en faisant les choses de ce monde. Le monde a beaucoup à offrir, mais rappelez vous que Dieu a encore plus à nous offrir. Le monde a l'Enfer et la mort, mais Dieu a la vie éternelle. La vie éternelle c'est pour toujours.

Maintenant si vous voulez accepter le Seigneur, veuillez baisser la tête et fermer vos yeux,
Seigneur Dieu, dans le nom de Jésus, je viens vers Toi. O mon Seigneur Dieu en ce moment je veux t'accepter comme mon Sauveur, je veux que tu viennes dans ma vie. Comme la sœur disait dans son témoignage que l'Enfer était réel, elle y était. Seigneur Dieu, je te demande de me pardonner pour tous les péchés que j'ai commis. Pardonne-moi pour tout ce que j'ai fait. Chaque petit péché secret, mon Seigneur Dieu, je te le révèle, alors s'il te plaît, pardonne-moi pour tout cela. Seigneur Dieu, je crois que Tu es mort pour moi à la croix et que tu es ressuscité d'entre les morts. Je crois que Tu viens dans mon cœur, que Tu règnes dans mon cœur, et que Tu es dans mon cœur. Je lirai Ta Parole, et je veux être plus dans Ta Parole. J'irai à l'église. Tu as dit que quand deux ou trois personnes sont assemblées ensemble, Tu es là. Mon Seigneur, je veux être là où Tu es! Je prie tout cela dans le nom de Jésus. Amen. »

Si vous avez prié cette prière, je veux vous souhaiter le bienvenue dans le Royaume des Cieux. Maintenant tu as des frères et sœurs partout dans le monde. Ceci est la décision la plus importante que vous ferez alors n'en abusez pas. Ne retournez pas dans ce monde. Le monde conduit à la mort, mais Dieu conduit à la vie éternelle.

A chaque moment vous devez vivre votre vie comme si c'était
le dernier jour, et le dernier moment de votre vie.

Si ce témoignage à touché votre cœur, donnez-le à un ami, afin qu'il puisse également accepter Dieu dans son cœur. Ne laissez pas passer ce moment, car cela peut être le dernier.

- - 13.01.2011 | 14 réactions | #link | rss

Ensemble, en tant que groupe, 7 jeunes colombiens ont été emmenés par Jésus-Christ pour visiter l'Enfer

Voici quelques extraits de leurs témoignages (en raison de l'enregistrement duquel est tiré la traduction, seuls 6 témoignages ont pu être traduits). Le récit intégral peut être consulté via ce lien : http://spiritlessons.com/Documents/7_Jovenes/French_Revelations_sur_lEnfer_7_Columbian_Youths_Hell.pdf.
Les numérotations renvoient aux références bibliques situées enfin de document.

La Bible, la Parole de Dieu, est très claire au sujet du Ciel et de l'Enfer. (1) Le Seigneur nous parle de deux endroits : Le Ciel et l'Enfer; la condamnation et le Salut. Il n'y aucun endroit intermédiaire. Le purgatoire n'existe pas. Les limbes, cet endroit où l'homme va après son départ sur la terre en attendant d'aller dans les Cieux, n'existent pas non plus.


11 avril 1995

Extraits 1er témoignage :
Nous sommes sept adolescents à qui Dieu a accordé le privilège et la grande responsabilité de partager ces révélations avec le monde. Tout a commencé aux alentours de 10 heures du matin.
Soudainement, une puissante lumière blanche s'est mise à briller à l'une des fenêtres. Cette lumière glorieuse illuminait la pièce complètement. Au milieu de cette splendeur, nous pouvions voir une foule d'anges vêtus de blancs. Au milieu de tous ces anges, nous avons vu quelque chose d'incroyable - le visage d'un Homme -. Cette image était celle d'un être spécial, un homme vêtu d'une longue robe sous un manteau très blanc. Nous avons vu qu'Il portait une ceinture dorée autour de Sa poitrine. Il y était écrit, en lettres dorées : "Roi des Rois, Seigneur des Seigneurs". Lorsque nous avons vu la présence de cet Homme, chacun de nous est tombé sur les genoux. Nous l'avons clairement entendu nous dire: "Mes petits enfants, ne soyez pas effrayés, je suis Jésus de Nazareth, et je vous ai visités pour vous montrer un mystère que vous pourrez raconter aux villes, aux nations, aux églises et dans chaque endroit. Où je vous dirai d'aller, vous irez et où je vous dirai de ne pas aller, vous n'irez pas".

Puis, une roche est apparue dans le milieu de la pièce et le Seigneur qui était avec nous, nous a fait assoir sur la roche. La roche était à environ 20 cm du sol et un énorme trou est apparu au milieu du plancher. C'était une cave énorme, noire et terrifiante. Puis bientôt, nous sommes tombés de la roche et sommes descendus à travers cette cave dans le plancher. Tout était très noir et nous étions conduis au centre de la terre. Nous étions si effrayés que nous avons dit au Seigneur, "Seigneur nous ne voulons pas aller à cet endroit ! Ne nous amène pas là Seigneur ! Sors-nous d'ici Seigneur !" Avec un très beau sourire et une voix remplie de compassion, le Seigneur nous a répondu: "Cette expérience est nécessaire. Vous pourrez voir et en parler aux autres". Nous étions dans un tunnel qui avait la forme d'une corne. Puis nous avons commencé à voir des ombres, des démons et des figures qui déambulaient d'une place à l'autre. Nous continuions toujours à descendre plus profondément. En seulement quelques secondes, nous avons ressenti un grand vide et une grande peur. Nous sommes finalement arrivés près de quelques cavernes et près d'horribles portes. Nous percevions aussi une odeur horrible et une chaleur étouffante. Une fois entrés là, nous avons vu des choses terribles, des images effrayantes. La totalité de l'endroit était engloutie sous les flammes et le corps de millions de personnes se trouvaient au milieu d'elles. Ils souffraient une grande tourmente. Cette vision était si horrifiante. Nous ne voulions pas voir ce qui nous était montré.

L'endroit était divisé en différentes sections de châtiments et de souffrances. L'une des premières sections que le Seigneur nous a permis de voir était "La vallée des Chaudrons" C'est le nom que nous lui avons donné. Il y a avait des millions de chaudrons incrustés au sol; chacun était bouillant de lave. Il y avait, dans chaque chaudron, l'âme d'une personne venue en Enfer après sa mort. A l'instant où ces âmes ont vu le Seigneur, elle se sont mises à crier et à hurler: "Seigneur, aie pitié de nous ! Seigneur donne-moi une chance de sortir de cet endroit ! Seigneur, sors-moi d'ici et je vais dire au monde que cette place existe réellement !" Ils étaient des millions d'hommes, de femmes et de jeunes gens dans cet endroit. Nous voyions tous ces gens crier à causes de leurs grandes souffrances Nous étions sous le choc de voir à quel point leurs corps étaient détruits. Les vers entraient et sortaient de leurs bouches, de leurs oreilles et de leurs yeux désorbités. Les vers pénétraient aussi au travers leurs corps (2). Il y avait des flammes de 3 à 5 mètres de haut. Et dans chaque flamme se trouvait l'âme de quelqu'un décédé, et atterri en Enfer.
Le Seigneur nous autorisa à regarder un homme qui se trouvait à l'intérieur de l'un des chaudrons. Il était à l'envers et la chair de son visage pendouillait en morceaux. Et puis il s'est mis à crier et à appeler Jésus. Il a dit:
"Seigneur, aie pitié ! Seigneur donne-moi une chance ! Seigneur sors-moi de cet endroit !" Mais le Seigneur Jésus ne voulait pas le regarder. Il lui a simplement tourné le dos. Lorsque Jésus a fait cela, l'homme a commencé à le maudire et à blasphémer son nom. Cet homme était John Lennon, membre du satanique groupe de musique "Les Beatles". John Lennon était un homme qui se moquait et riait du Seigneur durant sa vie. Comme nous commencions à marcher sur les bords de cet endroit, les âmes étiraient leurs mains vers nous, suppliant pour de la pitié.

Puis nous sommes venus dans la section la plus terrible de l'Enfer, là où se déroule les pires tourments; le centre de l'Enfer. La forme la plus concentrée des tourments; des tourments que l'être humain ne peut même pas exprimer. Les seules personnes qui se trouvaient dans cet endroit étaient ceux qui avaient déjà connu Jésus et La Parole de Dieu. Ils étaient jadis pasteurs, évangélistes, missionnaires et toute cette catégorie de personnes qui avaient un jour accepté Jésus et connu la vérité, mais qui vivaient une double vie. Il y avaient aussi des rétrogrades; leurs souffrances étaient mille fois pires que n'importe qui d'autre (3). Ces gens étaient là car bien qu'ils prêchaient, jeûnaient, chantaient et élevaient leurs mains dans l'église, il en était tout autrement dans la rue et à la maison. Ils étaient adultères, fornicateurs, menteurs et voleurs. Nous ne pouvons pas mentir à Dieu. Ils étaient des milliers d'âmes qui avaient connu la Parole de Dieu, mais leur vie n'était pas propre devant la Sainte présence du Seigneur. "Vous ne pouvez pas jouer avec Dieu, ni avec les flammes de l'Enfer non plus !" s'est exclamé le Seigneur, Il nous dit aussi,

"Mes fils, toutes les souffrances qu'il y a sur la Terre, concentrées en une seule place, ne sont rien, RIEN comparées avec la souffrance qu'une personne éprouve en Enfer."

S'il n'en demeure pas moins que c'est atroce pour ceux qui souffrent le moins en Enfer, imaginez combien pire c'est, pour ceux qui sont au centre de l'Enfer, eux qui un jour ont connu la Parole de Dieu mais qui ont marché éloignés d'elle. Puis le Seigneur nous a dit que nous pouvions jouer avec le feu sur la Terre mais jamais avec le feu en Enfer.

Nous continuions à marcher à travers différents endroits et le Seigneur nous a montré plusieurs personnes différentes. Nous pouvions voir que les gens subissaient approximativement six sortes de châtiments différents. Il y avait des âmes tourmentées par des démons avec toutes sortes de punitions. L'une de ces terribles punitions était leur propre conscience qui disait : "Tu te rappelles lorsqu'ils te prêchaient, tu te souviens lorsque tu entendais la Parole de Dieu et qu'ils t'informaient au sujet de l'Enfer. Tu riais à propos de ça !". Leurs propres consciences les tourmentaient, tout comme les vers qui traversaient leurs corps et comme le feu qui les brûlaient des milliers et des milliers de fois plus que ce que nous connaissons sur la Terre. Ensuite le Seigneur nous a montré un homme qui avait tué six personnes. Ces six personnes l'entouraient et lui criaient : "C'est de ta faute si nous sommes ici, TA FAUTE !" Le meurtrier tentait de boucher ses oreilles car il ne voulait pas les écouter, mais ils ne parvenait pas à ne pas les entendre car en Enfer, tous nos sens sont beaucoup plus sensibles.

Les âmes, dans ce lieu, étaient tourmentées par une soif intolérable. Et il n'était absolument pas possible de satisfaire cette soif. Les gens voyaient des mirages de rivières d'eau cristallines au milieu du feu; mais lorsqu'ils essayaient de les atteindre, les rivières se transformaient en feu. Ils voyaient aussi des arbres remplis de fruits desquels s'échappaient de l'eau, mais lorsqu'ils tentaient de les prendre, ils se brûlaient les mains et les démons les ridiculisaient.

Puis Dieu nous a conduit vers un endroit bien pire que celui que nous venions de visiter. Nous avons vu le lac de feu et de soufre. Sur un côté de ce lac, il y en avait un plus petit. Dans le plus petit, se trouvait des millions et millions d'âmes qui pleuraient et imploraient la pitié du Seigneur. Ils Lui disaient, "Seigneur, s'il te plait ! Fais-nous sortir d'ici, ne serait-ce que pour un petit moment ! S'il te plait, donne-moi la chance de sortir !". Cependant, le Seigneur ne pouvait rien faire pour eux car leur jugement avait déjà eu lieu. Parmi ces millions et millions de personnes, le Seigneur nous a permis de se concentrer sur un homme qui avait la moitié de son corps submergé dans le lac de feu. Le Seigneur nous a laissé entendre et connaître ses pensées. Le nom de cet homme était Mark. "Je donnerais n'importe quoi pour être à votre place maintenant ! Je donnerais n'importe quoi pour revenir sur la Terre seulement une minute. Je m'en ficherais d'être le plus misérable, le plus malade, le plus détesté ou l'homme le plus pauvre de la Terre, je donnerais n'importe quoi pour revenir ! Seulement pour une minute sur la Terre". Jésus a répliqué aux pensées de Mark en lui demandant : "Mark, pourquoi voudrais-tu revenir sur la terre ne serait-ce que pour une minute ?" D'une voix sanglotante et tourmentée, il a répondu à Jésus, "Seigneur ! Je donnerais n'importe quoi pour revenir sur la terre une seule seconde, simplement pour me repentir et être sauvé". Lorsque le Seigneur a entendu ce que Mark venait de dire, j'ai vu du sang qui provenait des blessures de Jésus et ses yeux étaient remplis de larmes. Puis Il a dit: "C'est trop tard pour toi Mark ! Les vers sont maintenant ton lit et ils sont ta couverture" (4). Lorsque le Seigneur lui a dit ces mots, il a coulé dans le lac pour toujours. Malheureusement, ces âmes n'ont plus aucun espoir. Seulement nous sur la Terre avons encore aujourd'hui la chance de nous repentir et d'aller au Ciel avec notre Seigneur Jésus Christ.


Extraits 2ème témoignage
:
Et puis j'ai vu une table de bois qui n'était pas consumée par le feu. Il y a avait dessus ce qui semblait être des bouteilles de bière. Elles semblaient rafraîchissantes, mais elles étaient remplies de feu. Comme je regardais, un homme est soudainement apparu. Sa chair était presque toute détruite et ce qui restait de son vêtement était plein de boue et brûlé. Il avait perdu ses yeux, sa bouche et tout ses cheveux, à cause du feu. Il pouvait me voir, même s'il n'avait plus ses yeux.
Je vous rappelle que c'est l'âme d'une personne qui peut penser, raisonner et vraiment voir; non pas vos corps naturels. L'homme a étendu sa main amaigrie vers le Seigneur et s'est mis à pleurer en disant "Seigneur aie pitié de moi ! Seigneur aie pitié de moi ! Je souffre ! Je brûle ! Je t'en prie, aie pitié et sors-moi de cet endroit !" Puis l'homme a tourné son regard en direction de la table et marché jusqu'aux bouteilles. Il s'est emparé d'une bouteille mais pendant qu'il s'apprêtait à y boire, du feu et de la fumée s'échappaient d'elle. Il a reculé sa tête et s'est mis à hurler comme je n'avais jamais entendu auparavant. Il criait avec une telle douleur et une telle souffrance, puis il s'est mis à boire ce qu'il y avait dans la bouteille. Mais la bouteille était remplie d'acide et sa gorge fut complètement détruite par cet acide. Vous pouviez voir l'acide passer à travers son estomac et le ravager. Le chiffre 666 était gravé sur le front de cet homme. Il y avait une sorte de plaque de métal sur sa poitrine qui demeurait intacte malgré les vers ou la chaleur du feu. Il y avait certaines lettres écrites sur la plaque, mais nous ne ne comprenions pas leur signification. Le Seigneur, dans sa grande miséricorde, nous en a donné l'interprétation. "Je suis ici car je suis un ivrogne" (5). J'ai demandé au Seigneur, "Oh Seigneur, s'il te plait dis-moi, est ce que cet homme te connaissait ? Etait-il au courant de ton Salut ?" Tristement, le Seigneur m'a répondu, "Oui Lupe, il me connaissait. Il m'avait accepté comme son sauveur, mais il ne me servait pas."

Nous avons poursuivi notre marche. Nous approchions une autre flamme et j'ai dis au Seigneur "Seigneur, je t'en prie, je ne veux plus voir rien d'autre ! Je te supplie de me pardonner ! S'il te plait, pardonne-moi ! Je ne veux pas voir ça !" Alors j'ai fermé mes yeux, mais qu'ils fut fermés ou ouverts, je voyais quand même. Cette flamme baissait lentement et j'ai commencé à entrevoir une femme. Elle était couverte de boue et la boue était pleine de vers. Il lui restait très peu de cheveux sur la tête et son corps était durci par cette boue infestée de vers. Cette femme était consumée par les vers qu'il y avait partout sur son corps. Et elle criait "Seigneur, Aie pitié de moi ! Seigneur, Aie pitié de moi et pardonne-moi ! Regarde-moi ! ça fait mal ! Aie pitié de moi ! Enlève-moi ces vers ! Sors-moi de cette place de tourments car ça fait tellement mal !" Le Seigneur l'a simplement regardée avec un grand chagrin. Lorsque nous tenions Sa main, nous pouvions ressentir la douleur et la peine dans le coeur du Seigneur pour toutes ces âmes perdues qui brûleraient dans le feu de l'Enfer pour l'éternité. Cette femme n'avait pas de yeux ni de lèvres, mais elle pouvait encore voir et ressentir; la douleur était plus grande. Elle avait une bouteille pleine d'acide dans les mains mais elle croyait que c'était du parfum. Je pouvais voir que c'était de l'acide et que ça brûlait son corps chaque fois qu'elle le vaporisait. Malgré tout, elle continuait encore et encore à vaporiser cet acide sur son corps. Elle persistait à dire que c'était un parfum très coûteux. Elle croyait également qu'elle portait un magnifique collier, mais je voyais un serpent enroulé autour de son cou. Elle croyait qu'elle portait des bracelets de grandes valeurs, mais je voyais qu'en réalité, c'était des vers de 30 cm de long qui creusaient voracement dans ses os. Elle disait que ses bijoux étaient tout ce qu'elle avait, mais moi je voyais des scorpions et des vers partout sur son corps. Elle portait elle aussi une plaque métallique que tout le monde porte en Enfer. Il était écrit: "Je suis ici pour vol". Cette femme n'avait aucun remords pour ses péchés. Le Seigneur lui a demandé, "Magdalena, pourquoi es-tu ici ?" Elle a répondu: " Moi, ça ne me dérangeait pas de voler les autres. La seule chose qui était importante pour moi était mes bijoux et me procurer des parfums coûteux. ça m'était égal qui je volais, d'autant que j'avais fière allure." Une fois de plus, j'ai demandé au Seigneur "Seigneur, est ce que cette personne te connaissait ?" Et le Seigneur m'a répondu, "Oui, cette personne me connaissait. " Magdalena regardait aux alentours en disant "Seigneur, où est cette femme qui me parlait de Toi ? Où est-elle ? Je suis en Enfer depuis 15 ans." Toutes les personnes en Enfer se rappellent de tout. Le Seigneur lui a répliqué "Non ! Non, Magdalena, elle n'est pas ici. Cette femme qui te parlais à propos de Moi, est avec Moi dans le Royaume des Cieux". En entendant ces mots, elle s'est jetée d'elle même dans les flammes qui la brûlaient bien davantage.

Comme nous poursuivions notre marche avec le Seigneur, j'ai vu une énorme colonne remplie de vers. Il y avait autour, une glissade faite d'un métal rouge et brûlant. Un panneau lumineux, qui pouvait être vu de partout, était accroché à la colonne. Sur ce panneau on lisait,"Bienvenus tous les menteurs et les colporteurs". Au bout de la glissade, se trouvait une lagune bouillante. Elle ressemblait à du soufre brûlant. Puis j'ai aperçu un homme complètement nu descendre de la glissade. A chaque descente, la peau des gens s'enlevait et collait sur les bords de la glissade. Et lorsqu'ils tombaient dans la lagune brûlante, leurs langues s'étiraient jusqu'à ce qu'elles explosent et puis les vers apparaissaient à la place de la langue. C'était le tout début des tourments.

Je veux simplement vous dire que les Cieux et l'Enfer sont beaucoup plus réels que ce monde physique que nous connaissons. C'est ici, que nous décidons qu'elle direction nous voulons prendre : passer l'éternité avec Jésus ou brûler en Enfer. Le Seigneur nous a dit, "Sans la sainteté, aucun homme ne me verra, sans la sainteté aucun homme ne me verra" (6).


Extraits 3ème témoignage
:
Une fois passé cette porte, j'ai vu un mur énorme.
Il y avait des milliers de gens pendus par des crochets avec les mains enchaînées et liées au mur. Nous pouvions aussi voir plusieurs milliers de personnes, debout, au milieu des flammes. Nous nous sommes approchés devant l'une de ces flammes. J'ai alors pu voir une personne dans cette flamme et lorsqu'elle parlait, je pouvais dire que c'était un homme. L'homme portait un affreux vêtement de prêtre, déchiré en lambeaux. Il avait l'air calciné et brûlé par le feu. Ses yeux étaient sortis de leur orbite et sa peau fondait et tombait sur le sol. Mais après que la peau soit toute tombée, elle repoussait et tout le processus recommençait. Lorsque l'homme vit Jésus, il dit: "Seigneur, aie pitié de moi, aie pitié de moi ! Je t'en prie, laisse moi sortir d'ici juste un instant ! Juste une minute !" Il y avait une plaque métallique sur sa poitrine et sur laquelle il était écrit: "Je suis ici pour vol." Lorsque Jésus s'est approché, Il demanda à l'homme: "Quel est ton nom ?" L'homme lui répondit: "Andrew, mon nom est Andrew Seigneur." L'homme a commencé à lui raconter son histoire. Il disait qu'il avait la responsabilité de collecter la dîme et d'organiser la distribution monétaire pour les pauvres de son église Catholique. Cependant, il volait l'argent à la place. Avec des yeux remplis de compassion, le Seigneur lui a demandé : "Andrew, as-tu déjà entendu l'évangile ?" Andrew lui répliqua: "Oui Seigneur, il y eu une femme chrétienne qui était venue à notre église un jour et qui a prêché l'évangile, mais je ne voulais pas l'accepter. Je ne voulais pas le croire, mais là, je le crois ! Maintenant, je le crois que c'est vrai ! Je t'en prie Seigneur, sors-moi d'ici, ne serait-ce que pour un moment" Comme il parlait, les vers rampaient au travers de ses yeux, agaçant ses oreilles et retourner à l'intérieur par sa bouche. Il hurlait horriblement et ne cessait d'implorer la pitié de Dieu. Il ne cessait de demander à Jésus de le sortir de cette place. Pire encore, il y avait des démons qui le tourmentaient, transperçant constamment sa chair avec leurs lances.

Je remarquai une femme qui commença à crier lorsqu'elle vit le Seigneur. Elle hurlait: "Seigneur, s'il te plait, aie pitié de moi ! Sors-moi de ce lieu !" Elle souffrait énormément et étendait sa main vers le Seigneur. Elle était complètement nue et couverte de boue. Ses cheveux étaient sales et les vers rampaient de haut en bas sur son corps. Elle essayait de les enlever, mais chaque fois qu'elle réussissait à en éloigner quelques uns, ils se multipliaient encore plus nombreux. Les vers mesuraient environ 15 à 20 cm de long. C'était terrible de voir cette femme et d'entendre ses cris pendant que les vers mangeaient sa chair avec voracité. Il y avait une plaque métallique sur sa poitrine qui ne pouvait pas être détruite par les flammes. On y lisait: "Je suis ici pour fornication" (7). Dans la même veine que son péché, cette femme était forcée de forniquer en Enfer avec un gros serpent dégoûtant. Le serpent avait d'énormes épines tout autour de son corps. Des épines de 15 à 20 cm de long. Le serpent la pénétrait dans ses parties intimes et remontait jusqu'à sa gorge. Lorsque le serpent la pénétrait, elle se mettait à hurler. Elle implorait le Seigneur de la sortir de ce lieu encore plus intensément "Seigneur, je suis ici pour fornication, je suis ici depuis 7 ans, depuis que je suis morte du SIDA. J'avais 6 amants et je suis ici pour fornication." En Enfer, elle devait répéter son péché encore et encore. Elle n'avait aucun repos, jour et nuit, souffrant de la même façon tout le temps.

Nous sommes arrivés dans un lieu qui ressemblait à une énorme piscine de feu remplie de milliers d'hommes et de femmes. Tous avaient une plaque métallique sur la poitrine. Il y était écrit: "Je suis ici pour ne pas avoir donné les dîmes et les offrandes." Lorsque j'ai lu cela, j'ai demandé au Seigneur: "Seigneur, comment peut-il être possible que ces personnes soient ici pour cette raison ?" Le Seigneur me répondit, "Oui, car ces gens pensaient que la dîme et les offrandes n'étaient pas importantes bien que Ma Parole dise que c'est un commandement" (8). Le Seigneur m'expliqua que lorsque Son peuple retient les dîmes, cela entrave le travail du Seigneur et ainsi l'Evangile ne peut être prêché. Les personnes, dans ce lieu, souffrent mille fois plus que les autres car elles connaissaient la Parole de Dieu et Lui ont désobéi.

Poursuivant notre chemin, le Seigneur me montra un homme. J'eus alors une vision qui me montra comment il était mort. Il s'appelait Rogelio. Il se trouvait dans sa voiture lorsqu'une personne s'est approchée près de lui pour lui prêcher l'évangile et lui donner une Bible. Mais Rogelio a ignoré l'avertissement de cette personne et a poursuivi son chemin sans savoir que sa voiture serait percutée quelques minutes plus tard. Sa voiture tomba dans un précipice et Rogelio mourut peu après et arriva en Enfer. Je crois que lorsque ce chrétien s'est approché tout près de sa voiture, c'était la dernière chance pour Rogelio d'accepter le Seigneur Jésus. De la même manière que plusieurs ont déjà eu l'opportunité de L'accepter. Aujourd'hui je vous invite à ouvrir vos coeurs à Jésus; Il est le seul chemin, la vérité et la vie. C'est Seulement à travers Lui que nous pouvons être sauvés dans le Royaume des Cieux (9). Le Seigneur nous demande aussi de suivre Ses voies dans la sainteté et l'honneur.


Extraits 4ème témoignage
:
J'ai alors dit au Seigneur,
"Seigneur ! Il y a tellement de gens dans ce lieu !" Instantanément, un verset est apparu dans mon intelligence; un verset que je n'arrivais pas à reconnaître. Le Seigneur m'a dit "Le séjour des morts et l'abîme sont insatiables" (10). Nous avons quitté ce lieu et sommes arrivés à un endroit que nous appelions "La Vallée des chaudrons ". Ces chaudrons étaient remplis d'une boue bouillante. Nous nous sommes approchés de l'un d'eux. La première personne que j'y ai vue était une femme. Le Seigneur lui a demandé "Femme, quel est ton nom ?" Elle répondit, "Mon nom est Rubiella." Les vers pénétraient par les trous de ses yeux et ressortaient par sa bouche puis entraient à nouveau par son nez et agaçaient ses oreilles. Lorsque les vers ne pouvaient entrer, ils creusaient simplement un trou pour pénétrer dans une autre partie du corps, ce qui occasionnait une douleur indescriptible. Elle criait, "Seigneur, s'il te plait ! Sors moi de ce lieu. Aie pitié de moi ! Je ne peux plus continuer comme ça encore longtemps ! Arrête tout ça Seigneur ! S'il te plait, aie pitié de moi !". Elle était là à cause de la vanité. Dans sa main se trouvait une bouteille tout à fait normale, mais à ses yeux, la bouteille ressemblait à un parfum très coûteux. Rubiella devait prendre la bouteille qui était remplie d'acide, et en asperger tout son corps. Cela faisait fondre sa chair, lui causant une grande douleur. Elle était là car sa beauté, ses parfums et sa vanité avaient la première place dans sa vie (11). Toutefois, le Seigneur Jésus est le Roi des Rois et le Seigneur des Seigneurs ! Il doit être le premier dans votre vie.

Derrière ces portes se trouvait une caverne géante. Tandis que je regardais, je voyais différentes couleurs qui bougeaient comme un nuage de fumée. Soudainement, nous entendions de la musique; salsa, vallenato, rock et différentes sortes de musiques populaires que les gens écoutent à la radio. Le Seigneur a fait un mouvement avec ses mains et nous avons vu des millions et millions de personnes accrochées avec des chaines aux mains. Ils sautaient frénétiquement au dessus du feu. Le Seigneur nous regarda et dit: "Regardez, ceci est le salaire des danseurs". Ils devaient sauter frénétiquement de haut en bas au rythme de la musique. Si c'était un air de salsa qui jouait, ils devaient sauter au même rythme, si c'était n'importe quel autre style de musique qui jouait, ils devaient sauter au rythme de cette musique. Ils ne pouvaient jamais arrêter de sauter. Mais pire encore, leurs chaussures avaient des talons mesurant 15 cm de long. Toutes les fois qu'ils sautaient, ces talons perçaient leurs pieds et ils n'avaient jamais un seul instant de repos. Lorsque quelqu'un tentait d'arrêter, les démons venaient immédiatement et le poignardaient avec des lances, le maudissaient et disaient "Loue-le ! C'est ton royaume maintenant. Loue Satan ! Loue-le ! Tu ne peux pas arrêter, loue-le ! Loue-le ! Tu dois le louer ! Tu dois sauter ! Tu dois danser ! Tu ne peux pas arrêter une seule seconde". C'était terrible car plusieurs de ces personnes étaient des chrétiens qui connaissaient le Seigneur mais qui se trouvaient dans des boîtes de nuit lorsqu'ils sont morts (12).

Mes amis et frères, lorsque nous avons quitté cet endroit, nous avons vu quelque chose qui ressemblait à des ponts qui divisaient l'Enfer en différentes sections de tortures. Nous avons vu un esprit marcher sur une passerelle. Comme nous marchions, il poignardait les gens en bas avec sa lance. Il les maudissait en disant: "Vous vous rappelez le jour où vous étiez à l'extérieur d'une église chrétienne et que vous ne vouliez pas venir à l'intérieur ? Vous vous rappelez le jour où ils vous prêchaient et que vous ne vouliez pas écouter ? Vous vous rappelez le jour où ils vous ont donné un dépliant de l'évangile et que vous l'avez jeté ?" Les âmes perdues tentaient de boucher l'endroit où se trouvait jadis leurs oreilles. Ils répliquaient au démon "Tais-toi ! Tais-toi ! Ne m'en dit pas plus ! Je ne veux pas en savoir davantage, tais-toi !" Cependant, l'esprit méchant éprouvait beaucoup de plaisir à le faire car cela causait beaucoup de douleur à leurs âmes.

Nous avons continué à marcher avec le Seigneur. En regardant une masse de personnes, nous avons remarqué un homme qui criait plus fort que les autres qui brûlaient à cet endroit. Il disait: "Père, Père, aie pitié de moi !". Jésus l'a regardé et lui a dit "Père ? Tu m'appelles Père ? Non, je ne suis pas ton Père et tu n'es pas mon fils. Si tu étais mon fils, tu serais maintenant avec moi dans le Royaume des Cieux. Tu es le fils de ton père le Diable". Le Seigneur nous a raconté l'histoire de cet homme. L'homme l'avait appelé Père car il Le connaissait. Il allait à l'église et écoutait Dieu à travers Sa Parole et a obtenu plusieurs promesses de Dieu. Nous avons donc demandé "Qu'est-il arrivé Seigneur ? Pourquoi est-il ici alors ? Le Seigneur répliqua : "Il vivait une double vie; il vivait d'une façon à la maison et d'une autre à l'église. Il croyait dans son coeur 'Et bien, personne ne vit près de moi, ni le pasteur ou même un frère, alors je peux faire ce que je veux.' Mais il a oublié que les yeux du Seigneur sont partout, sur chacune de vos voies et que personne ne peut mentir et se cacher du Seigneur". Cet homme souffrait mille fois plus que les autres. Il payait une double condamnation: une pour ses péchés et l'autre pour avoir pensé qu'il pouvait tromper le Seigneur. Aujourd'hui, les gens essaient de classifier la gravité des péchés. Mais aux yeux du Seigneur, tous ces péchés ont le même poids et le même salaire (13). Mes amis, mes frères, je vous invite à accepter l'invitation de Jésus. Jésus étendra sa main miséricordieuse vers vous si vous vous repentez. La Parole du Seigneur dit qu'il sera accordé miséricorde pour celui qui change sa voie et qui se repent. C'est vraiment mieux d'y croire maintenant que d'attendre et de découvrir le pénible chemin plus tard.


Extraits 5ème témoignage
:
Nous avons vu un homme au loin qui était profondément ancré dans la boue brûlante à partir de sa taille. Toutes les fois qu'il levait ses bras, la chair sur ses os tombait dans la boue. Nous pouvions aussi voir une fumée grise à l'intérieur de son squelette. Nous avons demandé au Seigneur ce que c'était. Ce genre de fumée se retrouvait dans chaque personne en Enfer.
Le Seigneur nous a dit que c'était leurs âmes emprisonnées à l'intérieur de leurs corps pécheurs (14). Nous avons commencé à comprendre plusieurs choses que nous ignorions sur la Terre; le message le plus clair était que notre vie sur la Terre détermine où nous passerons l'éternité.

Nous sommes venus dans un endroit où se trouvait plusieurs prisons remplies d'âmes tourmentées. Ces âmes étaient tourmentées par plusieurs sortes de démons. Les démons maudissaient les âmes en leur disant "Tu es maudit misérable, loue Satan ! Sers-le comme tu le faisais lorsque tu étais sur la Terre !".

En poursuivant notre marche, nous avons vu une femme à l'intérieure d'une autre cellule. A l'intérieur de cette même cellule se trouvait un long et gros serpent. Elle était forcée d'avoir des contacts sexuels avec ce serpent. Dans ce lieu, tous les hommes et les femmes qui vivaient dans la fornication étaient obligés de répéter cela en Enfer. Nous avons dit au Seigneur, "S'il te plait Seigneur, nous ne voulons plus voir et entendre cela ! S'il te plait !" Le Seigneur a répondu, "Il est nécessaire que vous voyez cela car vous pourrez en parler aux autres puisque mon peuple se fait détruire, mon peuple ignore le véritable Salut, le véritable chemin vers le Salut".

Nous avons poursuivi notre marche et avons vu un lac gigantesque avec des milliers de personnes au milieu de flammes. Ils agitaient leurs mains demandant de l'aide mais plusieurs démons volaient au-dessus de ce lieu. Ces démons utilisaient des lances dont la tête étaient courbée en forme de S. Ils s'en servaient pour blesser les personnes qui brûlaient dans le lac. Nous étions effrayés, nous sentions que si nous ne tenions pas la main du Seigneur, nous serions laissés dans ce lieu horrible.

A cette distance nous avons vu un homme debout, agonisant et qui souffrait une grande douleur. Le Seigneur me montra que l'homme était également tourmenté de s'inquiéter sans cesse pour la famille qu'il avait laissé sur la Terre. L'homme ne voulait pas que sa famille atterrisse dans le même endroit de tourments. Il était préoccupé car il n'avait jamais transmis le message du Salut. Il était tourmenté car il se rappelait qu'une fois, il avait eu la chance de recevoir ce message. Il était une personne très importante pour transmettre ce message à sa famille, mais il a préféré l'ignorer et maintenant, il était préoccupé à propos de sa femme et de ses fils.

Nous avons ensuite vu un nombre de démons dans un endroit. Quelque chose a capté mon attention, j'ai remarqué que l'un des démons avaient une aile manquante. J'ai demandé au Seigneur "Seigneur, pourquoi ce démon a-t'il une aile manquante ?" Le Seigneur dit: "Ce démon a été envoyé sur la Terre pour un but mais il n'a pas pu accomplir sa tâche et Il a été retourné en Enfer par l'un des servants de Dieu. Puis Satan est venu, l'a puni et à coupé l'une de ses ailes." Nous avons alors compris qu'en tant que chrétiens, nous avons toute l'autorité et la puissance dans le Nom de Jésus pour bannir les démons et les principautés.

Chers amis qui entendez ces mots en ce moment, ce témoignage n'est pas pour la condamnation mais pour le Salut; vous pouvez donc vous examiner vous-même et regarder la condition de votre coeur devant le Seigneur. Maintenant, élevez votre coeur devant le Seigneur et confessez vos péchés, ainsi donc, si le Seigneur venait en ce moment même, vous pourriez aller avec Lui au lieu d'aller dans cet endroit de tourments où il y a des pleurs et des grincements de dents. Là, vous comprendrez vraiment pourquoi Jésus nous a racheté à grand prix à la croix du Calvaire. Nous avons vu plusieurs personnes en Enfer qui ignoraient pourquoi elles se trouvaient là. Leurs vies étaient remplies d'activités qu'ils ne pensaient pas êtres des péchés. Cher ami, examine toi toi-même ! Je vous donne ce message pour que vous puissiez cessez de pécher obstinément et ainsi regarder davantage la face du Seigneur.


Extraits 6ème témoignage
:
Arrivé en Enfer, j'ai senti ce lieu trembler.
Et tous les démons qu'il y avait là courraient se cacher car aucun d'eux ne pouvaient supporter la présence du Seigneur. Nous entendions les âmes captives crier encore plus fort car elles savaient que Jésus de Nazareth était là. Elles savaient qu'il y avait une seule personne qui pourrait possiblement les sortir de là. Ils avaient cet espoir, même si c'était un faux espoir.

Poursuivant notre marche avec le Seigneur, Il nous montra tous les gens qu'il y avait là: les idolâtres, ceux qui utilisaient et pratiquaient la magie, les immoraux, les adultères et les homosexuels. Nous étions si effrayés. Nous voulions tant quitter cet endroit. Mais Jésus continuait à dire qu'il était nécessaire que l'on voit tout cela car nous pourrions en parler aux gens pour qu'ils puissent croire.

Nous sommes arrivés dans une section qui m'a faite une très grande impression. Nous avons vu un jeune homme de 23 ans, suspendu à la taille au milieu du feu. Il portait également une plaque métallique sur sa poitrine qui disait, "Je suis ici pour être normal" (15).Lorsque nous avons lu la plaque qui disait "Je suis ici pour être normal", nous avons demandé au Seigneur "Seigneur, comment ça !? Est-ce possible que quelqu'un vienne dans ce lieu pour cette raison ?" Puis Jésus lui a demandé "Andrew, pourquoi es-tu ici ?" Il a répondu, "Jésus, lorsque j'étais sur la Terre, je croyais que c'était seulement le vol et le meurtre qui étaient des péchés et c'est pour cela que je n'ai jamais tenté d'être près de toi". Andrew a fait une grave erreur en classifiant les péchés, comme plusieurs personnes de nos jours. Peut-être a-t'il eu un millier d'occasions de connaître le Seigneur, mais il n'a jamais voulu Le connaître et c'est la raison pour laquelle il était là.

Nous continuions à avancer avec Jésus. Au loin, nous apercevions quelque chose tomber, comme des morceaux de matériel. En nous approchant nous avons finalement vu que c'était des gens qui tombaient en Enfer et ce, à tout moment. Des gens qui venaient tout juste de mourir sur la Terre sans avoir accepté Jésus Christ dans leurs coeurs. Nous avons vu plusieurs démons courir vers un jeune homme et commencer à détruire son corps. Immédiatement, son corps a commencé à être rempli de vers. Il criait "Non ! Qu'est ce que c'est que ça ? Arrêtez ! Je ne veux pas être dans cet endroit ! Arrêtez ça ! ça ne peut qu'être un rêve ! Sortez-moi de cette place !" Il ne savait même pas qu'il était mort et qu'il était mort sans Jésus dans son coeur. Les démons se moquaient de lui et ne cessaient de tourmenter son corps. Puis le chiffre 666 est apparu sur son front et une plaque métallique sur sa poitrine (16). Même si nous ne pouvions voir pour quelle raison il était venu en Enfer, nous savions assurément qu'il n'en sortirait jamais. Le Seigneur nous a expliqué que les tourments de tous ces gens en Enfer seraient encore plus grands le jour du Jugement. S'ils souffraient d'une manière horrible maintenant, je ne peux imaginer combien plus encore ils souffriront après le jour du Jugement. Nous n'avons pas vu un seul enfant là. Nous avons seulement vu des milliers et des milliers de jeune gens, hommes et femmes de différentes nationalités. Néanmoins, en Enfer, il n'y a plus aucunes nationalités ou niveau social. Tous y viennent pour être tourmentés et punis. Il n'y avait qu'une seule chose désirée par chacun d'eux et c'était la chance de sortir ne serait-ce que pour une seconde. Ils désiraient aussi recevoir une seule goutte d'eau pour rafraîchir leurs langues. Mais ce n'était plus du tout possible, ils ont choisi où ils voulaient passer leur éternité. Ils ont décidé de la passer sans Dieu. Dieu n'envoie jamais personne en Enfer, tous y viennent par leur propres actions.

Aujourd'hui même, vous avez cette grande opportunité de changer votre destinée éternelle. Jésus est encore disponible et la Bible dit que tant que nous avons la vie, nous avons l'espoir. Aujourd'hui vous avez la vie, ne manquez pas cette opportunité, elle pourrait être la dernière. Dieu vous bénisse.


Quelques références bibliques
(1)
Luc 16:19-26
(2)
Esaïe 66:24 "car leur ver ne mourra point, et leur feu ne s'éteindra point".
      Marc 9:48 "où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point".
(3)
Hébreux 10:26-27 "Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles".
(4)
Esaïe 14:11 "Sous toi est une couche de vers, Et les vers sont ta couverture".
(5)
1 Corinthiens 6:10 "ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu".
(6)
Hébreux 12:14 "Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur".
(7)
1 Corinthiens 6:18 "Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps".
(8)
Malachie 3:8-9 "Un homme trompe-t-il Dieu? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière!".
(9)
Jean 14:6 "Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi".
      Actes 4:12
"Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés".
(10)
Proverbes 27:20 "Le séjour des morts et l'abîme sont insatiable".
(11)
Deutéronome 5:7 "Tu n'auras point d'autres dieux devant ma face".
(12)
Jacques 4:4 "Adultères que vous êtes! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu".
       1 Jean 2:15-17

(13)
Galates 6:7 "Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi".
       Romains 6:23
"Car le salaire du péché, c'est la mort".
(14)
Apocalypse 14:11 "Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom".
(15)
Proverbes 14:12 "Telle voie paraît droite à un homme, Mais son issue, c'est la voie de la mort".
(16)
Apocalypse 13:18 "C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six".

- - 02.12.2010 | 2 réactions | #link | rss
Bill Wiese a vu les flammes dévorantes de l'Enfer, il a ressenti la plus profonde des solitudes, et fait l'expérience de l'odeur putride et nauséabonde, des cris assourdissants d'agonie, des démons terrifiants, et enfin, de la main puissante de Dieu l'élevant pour le sortir de la fosse. La visite de Bill dans l'antre du Diable n'a duré que 23 minutes, mais il en est revenu avec de vifs détails gravés dans sa mémoire. Depuis cette épreuve qui a bouleversé sa vie, il a passé ces 7 dernières années à étudier les Ecritures pour y trouver les réponses et a recensé plus de 150 versets bibliques faisant référence à l'Enfer.

« Même si vous ne croyez pas à mon histoire, j'espère que
vous croirez les Ecritures et échapperez ainsi à l'Enfer. »

L'Enfer est un endroit réel, mais dire aux gens qu'ils pourraient y passer leur éternité n'est pas un message facile ni populaire. Le récit de ce que Bill Wiese a vu, entendu et ressenti dans ce lieu de tourments,nous est révélé dans son livre « 23 minutes en Enfer ». En voici un petit aperçu :

Le voyage
Dans la nuit du 22 au 23 novembre 1998, soudain, à 3 heures du matin, sans aucun avertissement préalable, je me suis retrouvé catapulté hors de mon lit et propulsé dans les airs, puis projeté à terre sans que je n'aie plus aucun contrôle sur ce qui se passait.

La cellule de prison
J'ai atterri dans ce qui s'est révélé être une cellule de prison. Elle mesurait environ quatre mètres cinquante de haut, trois mètres de large et quatre mètres cinquante de profondeur. Les murs de la cellule étaient faits de pierres de taille à l'état brut. La cellule comportait une porte faite d'épaisses barres métalliques. Je me suis senti comme dans un lieu de rétention provisoire, un endroit où un prisonnier attendrait ses dernières heures avant d'affronter un destin bien plus terrifiant.
J'étais complètement nu, ce qui accroissait la vulnérabilité de ma condition de captif. Ce n'était pas un rêve – j'étais véritablement dans cet étrange endroit.

Une chaleur extrême
La toute première chose que j'ai remarquée était la température. Il faisait tellement chaud – une chaleur qui dépassait de loin toute possibilité de maintien de vie. Ma chair aurait dû se désagréger et tomber de mon corps à tout instant, mais en réalité, ce n'était pas le cas. L'ardeur de cette chaleur avait pour effet de me vider de la moindre force.

Des bêtes terrifiantes
Je vis deux énormes bêtes, différentes de tout ce que j'avais jamais vu auparavant. Ces créatures mesuraient 3 à 4 mètres de haut. Je compris qu'elles étaient entièrement mauvaises, et elles me regardaient fixement avec une haine pure et non réprimée, qui me paralysait complètement de peur.
Le« mal » et la « terreur » se tenaient devant moi. Ces créatures étaient une incarnation hautement concentrée de ces deux forces. Chaque bête géante avait une apparence de reptile tout en ayant revêtu une forme humaine.
Sans force
Je voulais désespérément me lever et courir. Mais allongé sur le misérable sol de cette cellule, je réalisais que j'étais dépourvu de toute force dans mon corps. Je savais que c'était bien plus que de la faiblesse physique que je ressentais.
J'étais mentalement et émotionnellement vidé, même si je ne m'étais trouvé là que depuis quelques minutes.
Le supplice
Deux autres créatures entrèrent dans la cellule, et j'eus le sentiment que ces quatre êtres m'avaient été personnellement « affectés ». L'une des créatures me saisit.
Instinctivement, je sus que la créature qui me tenait avait une force approximativement mille fois plus grande que celle d'un homme. Je ne peux expliquer comment j'ai acquis cette information. Puis la bête me jeta contre le mur. Je m'effondrai sur le sol. Il semblait que chaque os de mon corps avait été brisé. La deuxième bête, avec ses griffes semblables à des rasoirs et ses ailerons saillants et tranchants, me saisit alors par derrière dans une étreinte d'ours. Puis elle me ceintura, plongea ses griffes dans mon corps et m'ouvrit la poitrine. Ma chair pendait en lambeaux le long de mon corps alors que je m'effondrai à nouveau sur le sol de la cellule. Je sus que je ne pouvais pas échapper par la mort à cette torture, car même la mort n'était pas une option possible. Les créatures prenaient plaisir à la douleur et à la terreur qu'elles m'infligeaient. J'ai imploré miséricorde, mais elles n'en avaient aucune. Elles étaient le mal à l'état pur. L'angoisse mentale que je ressentais était indescriptible.

Une odeur répugnante
L'odeur était tout ce qu'il y a de plus répugnant, fétide et putréfié.
Ce n'est pas une exagération. L'odeur était vraiment extrêmement toxique, et cela seul airait dû me tuer. Instinctivement, je sus tout simplement que certaines des choses que j'expérimentais étaient mille fois pires que ce qui serait possible sur la face de la terre – des choses comme les odeurs, la force des démons, l'intensité des cris perçants, la sécheresse et la solitude que l'on ressent.

Des cris stridents
J
'étais pétrifié d'horreur en entendant les cris perçants d'une multitude innombrable de personnes dans le tourment. C'était absolument assourdissant. Les cris stridents et chargés de terreur semblaient me transpercer directement, pénétrant mon être entier.

Les ténèbres de l'Enfer
Ce lieu était complètement dépourvu de lumière. Bien que je ne pouvais rien voir, cela n'était en rien comparable aux ténèbres de l'Enfer. C'était comme si les ténèbres avaient leur propre puissance, une puissance qui me consumait. Les ténèbres ne consistaient pas simplement en l'absence de lumière – il y avait une présence caractéristique du mal, un sentiment de mort, un mal pénétrant.

L'étendue de l'Enfer
L'abîme

Je regardais sur ma droite et je pouvais apercevoir au loin, des flammes qui éclairaient faiblement l'horizon. Je sus que les flammes provenaient d'un grand abîme,
un gigantesque brasier ardent d'environ un kilomètre et demi de diamètre et situé environ à quinze kilomètres de là. Néanmoins, ce n'était là qu'une fraction de l'étendue de l'Enfer. Le sol était entièrement en roche, sans végétation, désertique. Il n'y avait rien de vert, rien de vivant, pas le moindre brin d'herbe, pas une seule feuille sur le sol – c'était un lieu tout simplement désert.
Des fosses individuelles

A droite de l'immense brasier ardent se trouvaient des milliers de petites fosses, pour autant que je pus en juger. Chaque fosse n'avait pas plus d'un mètre à un mètre cinquante de diamètre et d'un mètre un quart à un mètre et demi de profondeur – chaque fosse contenait une seule âme perdue.

L'air de l'Enfer
L'air était chargé de fumée, et une odeur répugnante, cadavérique et puante flottait dans une atmosphère complètement dépourvue d'oxygène.
Je pouvais à peine respirer. Le manque d'oxygène dans l'atmosphère me faisait haleter à chaque infime fraction d'air que je pouvais inhaler. Il n'y avait aucune humidité dans l'air. C'était épuisant même d'essayer simplement de respirer.

La soif et la sécheresse
Une des pires sensations que j'ai éprouvée fut celle d'une soif insatiable et d'une sécheresse. J'avais extrêmement soif. Ma bouche était si sèche que j'avais l'impression d'avoir couru pendant des jours dans le désert. Il n'y avait pas d'eau, aucune humidité dans l'air, aucune eau nulle part. J'ai désiré désespérément une simple goutte d'eau.

Aucun but
Il n'y avait aucun travail, aucun but, aucune sagesse et aucune occasion de parler à qui que ce soit, ni de résoudre un quelconque problème. Tout but était inexistant. Toute vie était terminée, et un futile « dépérissement » envahit mon être. Je voulais désespérément parler à un être humain, mais je savais que je n'aurais jamais cette possibilité. Vous êtes privé de toute forme de communion, de conversation, ou d'interaction humaine.

La fosse
Je me retrouvai maintenant à côté d'une énorme fosse avec d'ardentes flammes de feu géantes jaillissant d'une caverne découverte. D'horribles créatures en entouraient le périmètre. La chaleur était bien plus qu'insupportable, et je voulais désespérément m'échapper avant d'être moi-même jeté dans ce brasier.
Je pouvais apercevoir les silhouettes de personnes à travers les flammes. Les cris des âmes condamnées étaient assourdissants et ininterrompus. Chaque personne est isolée, en grande agonie et tenue par la peur alors que le feu et le soufre lui pleuvent dessus. Je crois que tout le monde là-bas est tout simplement au bord de la folie. Cependant, vous ne basculez jamais dans la folie, car ce serait une forme d'évasion. Il n'y aucun échappatoire, pas même mental.




La caverne
Tournant la tête,je remarquai que j'étais au milieu d'une caverne. Comme je regardais les murs, je vis qu'ils étaient couverts de milliers de créatures hideuses. Ces créatures démoniaques étaient de toutes tailles et de toutes formes. Elles étaient toutes terriblement déformées et défigurées. Il semblait que leur chair était en décomposition et que tous leurs membres étaient tordus et disproportionnés. Il y avait aussi des rats gigantesques et d'énormes araignées larges d'au moins un mètre et hautes de cinquante centimètres à un mètre. Je vis également des serpents et des vers de toutes tailles, des petits et des très grands.

Aucun moment de répit
Il n'y avait aucun lieu sûr, aucun moment de sécurité, aucun soulagement momentané d'aucune sorte. En Enfer, cet état de peur ne cesse jamais, pas même une seconde. L'incessant traumatisme émotionnel, mental et physique alimente ce cercle vicieux de la privation de sommeil. Vous désirez désespérément ne serait-ce que quelques minutes de repos, mais vous n'avez jamais ce privilège.
En Enfer, toute forme de repos est inexistante. Il n'y aucune paix mentale. Aucun répit quant aux tourments, aux cris, à la peur, à la soif, au manque d'oxygène, à l'absence de sommeil, au manque de repos, à la chaleur, au désespoir et à l'isolement des gens.

Différents niveaux de tourments
J'avais conscience qu'il y avait différents niveaux de tourments ou degrés de châtiment. Je savais que certaines personnes étaient dans de pires conditions que d'autres. Toutes les zones étaient horribles, sans aucun lieu de soulagement ni de consolation. J'étais également conscient qu'il existait de nombreux niveaux infiniment pires. Tout niveau, zone ou degré de tourment était bien pire que tout ce qu'on pouvait concevoir.

Le tunnel
Mon regard se porta vers les bêtes sur les bords supérieurs du murs, et je vis qu'il y avait une ouverture dans la partie supérieure de la caverne. C'était l'entrée d'un tunnel ascendant, d'environ dix mètres de diamètre. Les créatures diaboliques recouvraient également les murs du tunnel. Elles étaient intrinsèquement méchantes. Tout était répugnant, puant, pourri et infect. Il y avait une autre caractéristique distinctive de ces créatures –
elles semblaient toutes avoir de la haine contre l'humanité. Ces créatures semblaient être enchaînées ou attachées d'une manière ou d'une autre aux murs de la caverne.

La délivrance
Soudain, un éclat de lumière envahit la totalité du tunnel. La lumière était tellement brillante, une lumière pure et blanche comme je n'en avais jamais vue. Elle était tellement brillante que je ne pouvais pas voir le visage de celui qui se trouvait devant moi, mais je sus instantanément qui Il était. Je dis
« Jésus », et Il répondit : « JE SUIS » et je tombai à Ses pieds. Maintenant, la paix avait remplacé la terreur et la sécurité pris la place du danger. Les sentiments d'indignité, de honte et d'humiliation disparaissaient à mesure que la valeur qu'Il m'attribuait m'était révélée. C'est alors que je compris réellement combien Dieu nous aime.
Pourquoi...?
Ma pensée suivante fut,
pourquoi m'as-Tu envoyé dans ce terrible endroit ? Avant que je ne puisse poser la question, Il répondit. « Parce que de nombreuses personnes ne croient pas que l'Enfer existe réellement », me dit-IL. « Même certaines personnes parmi mon propre peuple ne croient pas que l'Enfer est réel. » Je compris que poussé par Son grand amour pour l'humanité, Il voulait que tous sachent que ce lieu existe, afin que chacun puisse choisir de vivre avec Lui. Je pensai, pourquoi m'as-Tu choisi moi, pour vivre cette expérience ? Il n'y eut aucune réponse. Jésus me dit : « Va et parle-leur de cet endroit. Je ne veux pas que quiconque y aille. L'Enfer a été fait pour le Diable et ses anges ». La volonté de Dieu c'est que tous soient sauvés. Puis une question traversa ma pensée, pourquoi quelqu'un me croirait-il ? Les gens penseront que j'ai fait un mauvais rêve, ou que je suis fou. Le Seigneur me dit « Ce n'est pas à toi de les convaincre. C'est la responsabilité du Saint-Esprit. Ta part c'est d'aller leur dire ». Je fus soulagé de savoir que ce n'était pas ma responsabilité de convaincre qui que ce soit. Je demandai, « Pourquoi ces démons me haïssaient-ils tant ? » Il dit, « Parce que tu es fait à Mon image, et qu'ils Me haïssent ». Voyez-vous, les démons ne peuvent pas faire de mal à Dieu directement, mais ils peuvent faire du mal à Ses enfants et à Sa création. Dieu est attristé de voir Sa création souffrir.
Un flux continu d'âmes perdues
Je fus instantanément dégrisé alors qu'Il me permit de voir un flux continu de personnes tombant par un tunnel – l'une après l'autre, puis une suivante, puis une autre – dans une caverne ouverte, dans la terreur à laquelle je venais juste d'échapper. Alors que je regardais cette scène, Jésus me fit ressentir une toute petite mesure de la tristesse qu'Il ressent pour Sa création qui va en Enfer. Son amour est tellement élevé au-dessus de notre capacité d'aimer. Je ne pus pas supporter de ressentir même une fraction de l'angoisse qu'Il ressent.




Je viens bientôt !
Finalement, Il dit :
« Dis-leur que je viens très, très bientôt ». Dans mon esprit, je ressentis l'urgence d'avertir le plus de personnes possible, car le temps est compté. Il redit à nouveau sévèrement: « DIS-LEUR QUE JE VIENS TRES, TRES BIENTOT ! » Le fait qu'Il répète la même chose me dit que Sa venue devient vraiment très, très proche. Le temps est court. Nous devons sortir pour apporter la vérité aux gens afin qu'ils puissent savoir qu'il y a un choix à faire. Si Jésus n'est pas votre Sauveur, vous n'irez pas au ciel. C'est absolument certain.

Le retour
Je me souviens d'être passé par le toit pour entrer dans mon salon. Alors que je m'approchai de mon corps, j'avais l'impression d'y être ramené. C'est à ce moment-là que le Seigneur partit. Aussitôt, les horreurs de l'Enfer me revinrent en pensée. J'ai commencé à crier, allongé sur le sol, totalement traumatisé. Mes cris furent tellement forts qu'ils parvinrent à notre chambre et sortirent ma femme d'un sommeil profond. Elle commença à prier et mes cris se sont apaisés, ma respiration est redevenue normale et j'ai pu retrouver mes pensées. Après qu'elle eut prié pour moi, Dieu a laissé persister en moi les souvenirs de mon expérience, mais sans l'horreur et je Lui en suis très reconnaissant. Si le Seigneur n'avait ôté de moi l'horreur de ces souvenirs empreints de douleur et de souffrance, je sais que je serais mort. Une personne ne peut pas vivre avec une telle horreur dans sa pensée.

UN MESSAGE D'AVERTISSEMENT
Si vous êtes comme beaucoup de gens, quelque part au fond de vous, peut-être vous demandez-vous :
« Cet homme est-il vraiment allé en Enfer, dans ce lieu de feu, de flammes et de supplice ? » Ou peut-être pensez-vous que je monte l'histoire entière de toutes pièces, parce que personne ne pourrait aller en Enfer et revivre pour en parler. Peut-être ne croyez-vous même pas qu'il y a un Enfer, ou si vous y croyez, vous pensez que la seule raison pour laquelle Dieu enverrait quelqu'un en Enfer, c'est si cette personne a été mauvaise et le mérite, n'est-ce pas ?
Eh bien, dans mon cas, il ne s'agit de rien de tout cela. Oui, j'ai été emmené dans un véritable Enfer brûlant, au sens littéral du terme, et, non, cela n'avait rien à voir avec le fait d'être bon ou mauvais.
La raison pour laquelle cet endroit m'a été montré, c'est afin que je rapporte un message d'avertissement. Mon histoire ne vise pas à condamner qui que ce soit, mais plutôt à vous informer que l'Enfer est un endroit réel – et qu'il existe assurément. Le désir de Dieu est que personne n'y aille. Mais la triste réalité, c'est que les gens font chaque jour le choix d'aller en Enfer.
Cette expérience n'est pas une chose que j'ai demandée, ni même désirée. Etant d'une nature plutôt réservée et conservatrice, le fait d'être associé à une chose apparemment si radicale ne me met pas à l'aise. Cependant, je suis capable de laisser de côté mon inconfort devant la lumière de la perspective globale de Dieu.
J'ai découvert depuis, que mon histoire coïncide avec la description détaillée que l'Ecriture donne de l'Enfer. Ce qui est d'une bien plus grande importance que ce que j'ai à dire.
Mon expérience terrifiante a semblé durer une éternité, alors qu'en fait, elle a duré moins d'une demi-heure. Mais ces 23 minutes étaient plus que suffisantes pour me convaincre de ne plus jamais, mais jamais, vouloir y retourner, même pas pour une minute de plus.
Et c'est devenu maintenant le but de ma vie de dire à tous, ce que j'ai vu, entendu et ressenti afin que quiconque lise ce récit soit capable de prendre la bonne décision pour éviter à tout prix cet endroit de tourment.


- - 14.07.2009 | 4 réactions | #link | rss
Choo Nam Thomas est une Coréene américaine. En 1996, une série de voyages célestes avec le Seigneur Jésus a changé sa vie et sa destinée. Le Seigneur lui a alors demandé de consigner ses expériences dans l'ouvrage « Le Paradis est si réel ! » afin qu'il serve de témoignage au monde. S'il lui a été révélé les merveilles du Paradis, il lui a aussi été révélé les horreurs de l'Enfer. En voici quelques extraits :

« Je connaissais donc deux vérités cruciales que je devais communiquer aux autres. D'une part, le Paradis existe vraiment; de l'autre, l'Enfer est tout aussi réel. Je connais beaucoup de gens qui ne croient ni à l'un ni à l'autre, et je réalisais que ma mission consisterait à leur montrer la réalité de la vie après la mort. »

Le Tunnel
Nous avons poursuivi notre escalade pendant un long moment, et nous avons fini par atteindre un tunnel obscur. Il me semblait bizarre qu'il y ait un tunnel aussi ténébreux et un sentier aussi tortueux au Paradis.

La Fosse de l'Enfer
Quand nous sommes parvenus au sommet et que j'ai regardé au-delà de la crête de la montagne, j'ai constaté que de la vapeur et de la fumée noire s'élevaient d'une profonde fosse. On aurait dit le cratère d'un volcan et à l'intérieur, je voyais des flammes brûler une multitude de personnes qui hurlaient et criaient d'une douleur que seuls les grands brûlés peuvent comprendre. Elles étaient nues, chauves, proches les unes des autres, grouillant comme des vers et léchées par les flammes. Prises au piège dans cette fosse, elles n'avaient aucune issue : les murs étaient trop hauts et trop abrupts pour qu'elles puissent les escalader, d'autant plus que des flammes couraient partout sur les parois. Les flammes jaillissaient à l'improviste de toutes les directions. Les gens s'écartaient, mais dès qu'ils se croyaient en sécurité, un autre brasier s'allumait. Pour ces infortunées victimes du péché, il n'y avait aucun repos; elles étaient condamnées à passer toute l'éternité à être brûlées et à tenter d'esquiver les flammes de l'Enfer.
« Qui sont ces gens ? » demandai-je.
« Ma fille, ce sont tous ceux qui ne me connaissent pas. » Il prononça ces mots d'une voix très triste. Visiblement, le spectacle qui se déroulait sous ses yeux l'affligeait beaucoup. Je savais qu'il n'avait aucun contrôle sur la destinée de gens qui choisissaient délibérément de le rejeter. Ceux-ci se tordaient de douleur et souffraient le martyre dans la fosse. Comme je savais que mes parents n'avaient jamais donné leur coeur à Jésus, je me demandai ce qu'ils étaient devenus.
« Seigneur, que sont devenus mes parents? » demandai-je. « Je sais qu'ils n'étaient pas sauvés, mais ils étaient bons ! »
« Je suis désolé, ma fille, mais je ne peux rien faire pour ceux qui ne me connaissent pas. » Mon Seigneur Jésus prononça ces mots d'un ton très triste.

                                      

Les proches de Choo Thomas en Enfer
Je remarquai une silhouette qui me faisait signe. Malgré l'épaisse fumée, je constatai qu'il s'agissait d'une femme. Puis j'entendis sa voix. Elle parlait dans ma langue natale, le coréen, et elle se mit à crier : « Chaud ! Chaud ! ». Je connaissais cette voix. La fumée se dissipa, et je regardai bien en face cette femme tourmentée. Je reconnus immédiatement ma mère ! Elle tendit la main droite et elle l'agita vers moi en gémissant : « Si chaud ! Si chaud ! ». Je me souviens bien de ses yeux dans les miens. Visiblement, elle me suppliait de l'aider. Ma mère était en Enfer ! Aucun terme du dictionnaire ne pourrait exprimer ce que je ressentis à ce moment-là. C'était un mélange de peur, de désespoir, de déchirement, de terreur, de tristesse et d'impuissance. Puis je pris conscience que ma mère allait éprouver ces sentiments durant toute l'éternité. J'aperçus ensuite mon père, ma belle-mère et l'une de mes proches amies décédée à dix-neuf ans. Ils étaient tous en Enfer ! Ils avaient la même apparence que dans mes souvenirs, mais leur visage était convulsé par l'atroce agonie qu'ils subissaient. Depuis que j'étais là, je sanglotais comme une enfant. Tant de bien-aimés et d'amis avaient fait des choix qui les avaient jetés dans les flammes de l'Enfer pour l'éternité !
«  Si je te montre cela, ma fille, c'est pour que tu comprennes bien que même si les gens sont bons, ils iront en Enfer s'ils ne m'acceptent pas. »
« Je sais que tes parents et tes amis étaient de braves gens, mais ils n'étaient pas sauvés. C'est pourquoi c'est le seul endroit où ils puissent être. Ils devront y passer l'éternité. »
« Ma fille, je sais que tu souffres de les voir là, mais tu dois inclure cette expérience dans le livre que tu écriras pour moi. C'est pour cela que je t'ai montré tes parents et les autres personnes dont tu te souviens. Il faut que tu avertisses les gens du monde : l'Enfer existe vraiment. Je veux voir le plus possible d'âmes sauvées avant de revenir chercher mon Eglise. »
« Mon Père aime tous ses enfants, mais il leur a donné certaines lois, et il s'attend à ce qu'ils s'y soumettent. Lorsque j'ai vu tes bien-aimés, j'ai éprouvé encore plus de peine que toi, mais je dois vivre selon la Parole de mon Père. Une fois que quelqu'un va en Enfer, il ne peut absolument plus en sortir. Je veux que ceux qui ne sont pas sauvés le sachent – la réalité de l'Enfer est permanente. »
« J'aime tous mes enfants, mais je ne peux forcer personne à m'aimer ou à m'obéir. S'ils souhaitent m'ouvrir leur coeur, je peux les aider à croire en moi et à m'aimer. Je veux que le plus grand nombre d'âmes possible soient sauvées, et que les chrétiens aillent prêcher l'Evangile partout. Pour moi, c'est primordial ».
Jésus sentit la tristesse qui submergeait mon coeur depuis que j'avais vu mes parents et mes bien-aimés en Enfer.
« Ma fille, dit-il, je sais ce que tu éprouves depuis que tu as vu tes bien-aimés dans la fosse. J'aurai tant voulu t'épargner ce spectacle, mais je ne souhaite pas que mes enfants continuent à se rendre à cet endroit. Je te montre ces choses pour que tous ceux qui entendront mes avertissements soient sauvés ! »

Les « Chrétiens » désobéissants
Quand nous sommes parvenus au sommet, j'ai regardé la vallée brunâtre et désertique qui s'étendait devant moi. Tout était marron, et la région semblait couverte d'herbe sèche. Je vis des multitudes de personnes portant des tuniques couleur sable qui erraient sans but à proximité de la gueule béante de la fosse. Elles courbaient la tête, l'air abattu et désespéré.
« Qui sont ces gens, Seigneur ? »
« Ce sont des « chrétiens » désobéissants. »
« Combien de temps devront-ils rester dans ce lieu aride et sans vie ? »
« Pour toujours, ma fille. Seuls ceux qui ont le coeur pur, mes enfants obéissants, entreront dans mon Royaume. »
Jésus poursuivit ses explications : « Beaucoup de ceux qui se disent « chrétiens » ne vivent pas selon ma Parole, et certains estiment qu'aller à l'église une fois par semaine est suffisant. Ils ne lisent jamais les Ecritures et s'occupent uniquement des choses profanes. Certains connaissent ma Parole, mais leur coeur n'est pas attaché à moi. »
« Ma fille, ma Parole dit qu'il est difficile de pénétrer dans le royaume des cieux, mais très peu de gens y croient et en comprennent l'importance. Si je te révèle cela, c'est pour que tu puisses les avertir », m'expliqua-t-il.

Les « chrétiens » de nom qui ne connaissent pas vraiment le Seigneur, qui pèchent constamment et volontairement et qui ne se repentent pas avant de mourir (ou avant le retour du Seigneur) seront perdus pour toujours.


Aussi paru sur ce blog : ILS ONT VU LE PARADIS - Choo Thomas


- - 02.07.2009 | 3 réactions | #link | rss
Un jour le Seigneur m'a montré dans un songe la bouche de l'Enfer. Ma vision commença dans de la musique "Métal" et je voyais des jeunes gens remplis d'un zèle d'autodestruction qui se jetaient dans une fosse remplie de lave en fusion. Ils s'offraient en sacrifice pour leur dieu, le Diable. Je pouvais ressentir l'effroi de ces pauvres âmes alors qu'elles réalisaient au même instant que leur acte de folie avait une valeur ETERNELLE ET IRREVERSIBLE ET DES CONSEQUENCES HORRIBLES !

Ensuite je me suis approché pour voir de près. Et j'ai vu que les âmes étaient comme liées par une force invisible et qu'elles descendaient les unes derrières les autres en sautillant tristement et de façon inhumaine sans espoir de retour, aspirées, attirées inexorablement vers les entrailles de l'Enfer éternel. Alors que je voyais l'antre de l'Enfer, j'entendis un rugissement de haine impossible à décrire, mais je comprenais que certaines de ses âmes avaient un "traitement de faveur" et que le Diable les haïssaient à des degrés supérieurs !

M'approchant encore plus, voilà que je glisse dans le début de la fosse, et immédiatement j'ai réalisé que j'étais là pour l'éternité. Des démons énormes venaient chercher les âmes pour les ligoter et les mettre sur la file d'attente ! Une personne chrétienne mais rebelle à l'église locale désignait les âmes du doigt et les démons semblaient lui obéir. J'avais beau me cacher dans une ombre, mais cette personne me désigna et une puissance vint me chercher...

Je me suis réveillé avec le coeur plutôt convaincu que les choix que nous faisons aujourd'hui sont PRECIEUX COMME L'ETERNITE AVEC JESUS. J'ai eu ce songe il y a plusieurs années mais c'est comme si cela était hier soir !

Dieu a créé l'Enfer pour Satan et ses démons, pas pour l'humanité ! Le Seigneur t'aime et ne veut pas que tu ailles en Enfer ! Il a donné son sang à la croix pour que tu sois sauvé(e). Si tu es tombé revient ! Il n'éteindra pas le lumignon qui fume encore ! Dieu pardonne il veut te bénir !

Ce n'est pas ceux qui disent Seigneur Seigneur qui entreront ! Mais ceux qui écoute la Parole de Dieu et la mettent en pratique !

Je prie que cet article soit un outil pour qu'un maximum d'âmes soient sauvées. N'allez pas en Enfer !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

- - 10.05.2008 | 10 réactions | #link | rss
Voici quelques extraits du témoignage de Mary K. Baxter, recueillis de son livre « une révélation divine de l'Enfer ». Ce dernier est salutaire en ce qu'il décrit de façon détaillée les conséquences néfastes et éternelles qui attendent l'âme de celui qui ne prend pas garde à la manière dont il organise son voyage terrestre très éphémère. Il est un véritable avertissement.

Pendant une période de sa vie, Mary Kathryn Baxter reçut la visite du Seigneur chaque nuit pendant 40 jours. Il lui révéla les horreurs de l'Enfer durant 30 nuits et les gloires du Paradis pendant 10 nuits. Il lui dit que ce message était pour le monde entier.

« Tu es née pour accomplir cette mission, écrire et faire connaître ce que Je t'ai montré et dit. Car ces choses sont fidèles et véritables. Tu es appelée à faire savoir au monde que l'Enfer existe et que moi, Jésus, J'ai été envoyé par Dieu pour sauver les hommes de ce tourment. »


Beaucoup de gens croient qu'il n'y a plus rien après la mort, d'où l'adage : « on ne vit qu'une fois ». Il faut donc « profiter » au maximum de la vie. Et même de nombreuses personnes qui ont « donné leur vie » au Seigneur Jésus-Christ, au lieu de prendre Son joug doux et Son fardeau léger, adhèrent à cette logique. La Bible atteste pourtant, et à de multiples occasions, de la résurrection future de touts les morts, et spécifie les conditions à remplir pour partager l'éternité avec le Seigneur.

En mars 1976, alors que je priais à la maison, je reçus une visite du Seigneur Jésus-Christ :
« Je suis Jésus-Christ, ton Seigneur, je désire te donner une révélation afin de préparer les saints à Mon retour et mener beaucoup de gens vers la droiture. Les puissances des ténèbres sont réelles et Mes jugements sont véritables. Mon enfant, je t'emmènerai en Enfer par mon Esprit et je te montrerai de nombreuses choses que je veux que le monde sache. Je te visiterai plusieurs fois, Je sortirai ton esprit hors de ton corps et t'emporterai en Enfer. Les choses que tu verras resteront à jamais gravées dans ta mémoire. Le monde doit connaître la réalité de l'Enfer. De nombreux pécheurs et même certains parmi Mon peuple ne croient pas que l'Enfer existe. Je t'ai choisie afin que tu leur révèles ces vérités. Tout ce que je te montrerai en Enfer est vrai, ainsi que les autres choses. »

J'avais tous mes sens en Enfer. Tous ceux qui sont en Enfer sont en possession de toutes leurs facultés. Les miennes fonctionnaient à présent à plein régime. La peur était présente de toutes parts, d'inexprimables dangers menaçaient dans chaque recoin. Il y avait des portes de la taille de petites fenêtres, situées en haut du tunnel qui s'ouvraient et se fermaient rapidement. Des hurlements remplissaient l'air chaque fois que des créatures démoniaques volaient au-dessus de nous, en direction ou en provenance des portes de l'Enfer. Je regardai mon corps. Pour la première fois, je remarquai que j'étais sous la forme d'esprit et qu'il avait la même silhouette que mon corps.

A la sortie du tunnel, Jésus et moi arrivâmes sur un sentier avec de larges bandes de terre sur chaque côté. Il y avait des fosses de feu à perte de vue. Elles faisaient environ un mètre vingt de large et quatre-vingt-dix centimètres de profondeur et avaient la forme d'une cuvette.

Je me tins à côté de Jésus sur le sentier et regardai à l'intérieur de l'une des fosses. Du soufre était incrusté sur la paroi de la fosse rougeoyante comme du charbon embrasé. Au centre se tenait une âme perdue, venue en Enfer après sa mort. Du feu démarra du fond du trou, balaya le haut puis revêtit l'âme perdue de flammes. L'instant d'après, le feu redevenait braises pour repartir de plus belle tourmenter l'âme. En regardant plus attentivement, je m'aperçus que cette âme perdue était emprisonnée à l'intérieur d'un squelette. La forme squelettique d'une femme contenant une brume grisâtre s'adressait à Jésus. Des lambeaux de chair en décomposition pendaient de ses os et tombaient calcinés dans le fond du puits. Les orbites oculaires, où se trouvaient ses yeux auparavant, étaient vides. Elle n'avait pas de cheveux. Le feu commençait à ses pieds en petites flammes puis progressait petit à petit sur son corps. La femme paraissait être constamment en flammes même quand le feu n'était que braises. Des cris et des gémissements de désespoir sortaient du plus profond d'elle. Je regardais la femme une nouvelle fois et je vis des vers sortir des os de son squelette. Ils n'étaient aucunement blessés par le feu.
« Elle sait que les vers sont à l'intérieur d'elle et les sent », dit Jésus.
De grands cris et de profonds sanglots secouèrent le corps de cette âme. Elle était perdue. Il n'y avait aucune échappatoire.

Le sentier sur lequel nous nous trouvions faisait un circuit interminable qui serpentait entre les fosses. Les pleurs de ces morts vivants mélangés aux gémissements et aux hurlements hideux vinrent à mes oreilles de toutes parts. Il n'y a aucun moment de répit en Enfer. L'odeur de la mort et de la chair en décomposition imprégnait lourdement l'air.

Nous arrivâmes près d'une autre fosse. A l'intérieur de celle-ci, de dimension similaire à la précédente, il y avait un autre squelette. Un homme pleurait tout en disant « Seigneur, aie pitié de moi ! Je suis tellement désolé, Jésus. Pardonne-moi. Sors-moi de là. Cela fait des années que je suis dans ce lieu de tourments. Je t'en supplie, laisse-moi sortir ! ». Je regardai Jésus et je vis qu'Il pleurait lui aussi.
« Seigneur Jésus, cria l'homme du puits en feu, n'ai-je pas souffert assez pour mes péchés ? Cela fait quarante ans que je suis mort. »
Jésus dit « C'est écrit, le juste vivra par la foi ! Tous les moqueurs et les incrédules auront leur part dans l'étang de feu. Tu ne voulais pas croire la vérité. Beaucoup de mes disciples t'ont été envoyés pour te montrer le chemin mais tu ne voulais pas les écouter. Tu t'es moqué d'eux et tu as refusé l'Evangile. Bien que je sois mort sur la croix pour toi, tu t'es moqué de Moi et tu n'as pas voulu te repentir de tes péchés. Mon Père t'a donné de nombreuses opportunités d'être sauvé. Si seulement tu avais écouté ! » Jésus pleurait.
« Je sais, Seigneur, je sais ! cria l'homme. Mais je me repens maintenant. »
« C'est trop tard, dit Jésus. Le jugement est établi. »

Je savais que les âmes perdues en Enfer avaient tous leurs sens. Elles se souviennent de tout ce qu'on leur a dit. Elles savent qu'il n'y a aucun moyen de sortir des flammes et qu'elles sont perdues à tout jamais. Bien que ce fût sans espoir, elles persistaient à supplier Jésus pour qu'Il leur fasse miséricorde.

Dans la fosse suivante, se trouvait l'âme d'un homme, enveloppée dans son squelette. Jésus se tourna vers moi et dit :
« Cet homme avait vingt-trois ans quand il est venu ici. Il ne voulait pas écouter mon Evangile. Il a entendu Ma Parole de nombreuses fois et était souvent dans Ma maison. Je l'ai invité par Mon Esprit à recevoir le salut mais il a préféré le monde et ses plaisirs. Il aimait boire et ne prêtait pas attention à Mon appel. Il a été élevé au sein de la Parole de Dieu mais il ne voulait pas s'engager avec Moi. » « Un jour, Me disait-il, je Te donnerai ma vie, un jour, Seigneur ». Mais ce jour n'est jamais venu. Une nuit, après une fête il est mort dans un accident de voiture. Satan l'a trompé jusqu'à la fin. »
« Il fut tué sur le coup, Il n'a pas voulu écouter Mon appel. D'autres furent aussi tués dans l'accident. Le travail de Satan, c'est de tuer, voler et détruire. Si seulement ce jeune homme M'avait écouté ! Ce n'est pas la volonté du Père que quiconque périsse. Satan voulait l'âme de cet homme et l'a détruit en se servant de l'insouciance, du péché et de l'alcool. »

Au loin, j'entendis des voix et les cris d'une âme torturée. Des hurlements comme jamais vous n'auriez pu imaginer remplissaient l'air, c'étaient les cris d'un homme. Je voyais des petites ombres habillées en noir marchant autour d'un objet qui ressemblait à une boîte. En examinant de plus près, je réalisai que cette boîte était un cercueil et que les ombres marchant autour étaient des démons. C'était un vrai cercueil, et il y avait douze démons marchant autour. Tout en marchant, ils chantaient et riaient. Chacun d'eux avait une lance effilée dans sa main, qu'il enfonçait dans le cercueil par de petits orifices. Une atmosphère de terreur régnait là. Je tremblais devant cette scène. J'entendis un cri si désespéré qu'il remplit mon coeur de désespoir. « Pas d'espoir, pas d'espoir ! », disait-il. Ce cri désespéré provenait du cercueil, c'était un gémissement de regret sans fin. A l'intérieur du cercueil, une brume grisâtre occupait l'intérieur, c'était l'âme d'un homme. Les démons continuaient à enfoncer leurs lances dans le cercueil. Je n'oublierai jamais la souffrance de cette âme. Devant mes yeux se trouvait une âme et à l'intérieur, il y avait un coeur humain d'où jaillissait du sang. L'intrusion des lances perforait littéralement son coeur.
« Je Te servirai maintenant, Seigneur. S'il te plaît, sors-moi de là », supplia-t-il. J'étais consciente que cet homme sentait chaque coup de lance qui transperçait son coeur.
« Il est tourmenté jour et nuit, dit le Seigneur. Il a été placé là par Satan et c'est Satan qui le torture ».
« Seigneur, maintenant je prêcherai le vrai Evangile, cria l'homme. Je parlerai du péché et de l'Enfer. Je T'en prie laisse-moi sortir. »
Jésus dit : « Cet homme était un prédicateur de la parole de Dieu. Il fut un temps où il Me servait de tout son coeur et où il mena beaucoup de gens vers le salut. Certains de ses fidèles continuent à me servir aujourd'hui. Mais le désir de la chair et la duplicité des richesses l'ont détourné du droit chemin. Il a permis à Satan de diriger sa vie. Il avait une grande église, une jolie voiture, un revenu confortable. Il a commencé à voler dans les offrandes et à enseigner des mensonges. La plupart du temps, il disait des demi mensonges et demi vérités et ne me laissait pas le corriger. Je lui ai envoyé mes messagers pour lui dire de se repentir et de prêcher la vérité mais il aimait plus les plaisirs de la vie que la vie dans le Seigneur. Il savait bien qu'il ne fallait pas prêcher ou enseigner d'autre doctrine que la vérité révélée par la Parole de Dieu dans la Bible. »
« De plus, avant de mourir, il dit que le baptême du Saint-Esprit était un mensonge et que ceux qui clamaient avoir le Saint-Esprit étaient des hypocrites. Il dit que même un ivrogne irait au Paradis, sans se repentir. »
« Il dit que Dieu n'enverrait personne en Enfer parce que Dieu était trop bon pour faire ça. Il a détourné de nombreuses personnes de la grâce du Seigneur. Il a même affirmé qu'il n'avait pas besoin de Moi parce qu'il était comme un Dieu. Il est allé jusqu'à organiser des séminaires pour prêcher sa fausse doctrine. Il a piétiné Ma Sainte Parole. Et pourtant, j'ai continué à l'aimer. »
« Il ne M'a pas écouté. Quand Je l'appelais, il ne voulait pas M'entendre, Il aimait trop la vie facile. Je l'ai appelé sans cesse à se repentir mais il ne voulait pas revenir vers moi. Un jour, il fut tué et vint directement ici. Maintenant Satan le tourmente pour avoir prêché quelque temps Ma Parole et sauvé des âmes pour Mon royaume. Ceci est son châtiment. »
« Le sang de beaucoup d'âmes perdues est sur tes mains. Beaucoup d'entre eux sont tourmentés à cet instant, ici. », lui dit Jésus.

Le visage du Seigneur était triste et Ses yeux remplis d'une grande tendresse et d'un amour profond. Bien que ceux qui se trouvaient en Enfer étaient à jamais perdus, je savais qu'Il les aimait encore et pour l'éternité.

« Mon enfant, me dit-il, Dieu notre Père a donné à chacun de nous une volonté afin que nous puissions choisir de Le servir ou de servir Satan. Sache que Dieu n'a pas créé l'Enfer pour Son peuple. Satan trompe beaucoup de ceux qui décident de le suivre. Mais l'Enfer a été créé pour Satan et ses anges. Ce n'est pas Ma volonté ni celle du Père que quiconque périsse ».

Je pleure et prie pour tous ceux qui liront ce livre afin que vous vous rendiez compte de la vérité avant qu'il ne soit trop tard. L'Enfer est pour l'éternité ! Je sais que Jésus m'a montré toutes ces choses afin que j'avertisse les hommes et les femmes de ce monde qu'ils doivent fuir à tout prix l'Enfer. Cher amis, si vous lisez ceci et que vous ne connaissez pas Jésus, ARRETEZ-VOUS tout de suite, REPENTEZ-VOUS de vos péchés et INVITEZ Jésus à être votre Sauveur.

« Plus loin se trouvent des choses effroyables, dit Jésus. Elles sont véritables et ne sortent pas de l'imagination de quelqu'un. Assure-toi bien de dire au lecteur que les pouvoirs des démons sont réels. Que Satan est réel, ainsi que les puissances des ténèbres. Mais dis-leur qu'ils ne désespèrent point. Car si mon peuple sur qui est invoqué Mon nom s'humilie et prie, s'il se détourne de ses mauvaises voies, alors je l'écouterai des cieux, et je les guérirai lui et son pays, eux et leur pays. Aussi vrai que le Paradis existe, l'Enfer aussi. »

Dieu veut que vous sachiez ce qui se passe en Enfer et veut vous sauver de ce lieu. Dieu veut que vous sachiez qu'il existe un chemin, c'est Jésus-Christ, le Sauveur de votre âme. Rappelez-vous que seul ceux qui ont leur nom écrit dans le livre de Vie de l'Agneau seront sauvés.

Le message du Seigneur à ce monde perdu est le suivant :
« Je ne désire pas que vous alliez en Enfer. Je vous ai créés pour ma propre joie et pour que nous ayons une communion éternelle. Vous êtes Ma création et Je vous aime. Invoquez-Moi tant que Je suis proche, et Je vous entendrai et vous répondrai. Je veux vous pardonner et vous bénir. »

Si vous n'êtes pas sauvé, s'il vous plaît, prenez le temps maintenant de vous agenouiller devant le Seigneur et demandez-Lui de vous pardonner de vos péchés et de faire de vous Son enfant. Quel qu'en soit le prix, il faut que vous soyez déterminé, dès à présent, à faire du Paradis votre demeure éternelle. L'Enfer est horrible, et l'Enfer est réel.


D'autres extraits du témoignage de Mary K. Baxter figurent sous les articles dits « L'occultisme et l'au-delà » et « l'avortement ». Ils traitent précisément de ces sujets.


Aussi paru sur ce blog : ILS ONT VU LE PARADIS - Mary K. Baxter

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch