Où vais-je après la mort ?
articles
réactions
- - 17.06.2011 | 11 réactions | #link | rss

« L'Enfer est REEL, j'y suis allée ! »

Voici quelques extraits du témoignage d'une jeune fille de 15 ans, qui a grandi dans une famille chrétienne. Plus tard elle a rétrogradé dans sa marche, se retrouvant en train de mourir à cause d'une overdose, et elle se voyait aller en Enfer. Heureusement, Dieu lui a été donné une deuxième chance et une mission de revenir et d'avertir les perdus, les rétrogradés et les tièdes avec un message urgent.

Je m'appelle Jennifer Perez et j'ai 15 ans. Il est difficile pour une jeune fille comme moi de venir vers vous et reconnaître mes propres erreurs. Mais j'ai le St Esprit, qui m'aidera, et me donnera la force dont j'ai besoin. Avant tout je voudrais dire que c'est pour l'honneur et la gloire de mon Dieu Jésus-Christ.
Je ne veux pas raconter une doctrine ou inventer une nouvelle doctrine, je vais simplement vous raconter ce que j'ai vu, ce que j'ai entendu, et ce que j'ai ressenti.

J'aimerais vous parler de ma famille. Mes parents sont chrétiens, et ils m'ont toujours donné de bons exemples, et montré le chemin du Seigneur. Je suis devenu chrétienne il y a 3 ans, j'ai accepté le Seigneur avec le frère Nicky Cruz.

J'ai marché dans les voies du Seigneur pendant 2 ans. Mais quand j'ai commencé mes études secondaires supérieures, j'ai commencé à être rebelle et j'ai quitté les voies du Seigneur. Ce sont mes amis qui m'ont appris à faire ces choses. Je croyais que j'étais chrétienne, et que j'allais amener mes amis à devenir chrétiens. Mais, au contraire, ce sont eux qui m'ont amenée dans le monde, j'étais devenue rebelle contre mes parents, et eux croyaient que c'était simplement quelque chose que les jeunes traversent. Mais en réalité, c'était la drogue qui me faisait agir ainsi. Des mauvais esprits étaient entrés en moi quand je me rebellais contre mes parents.

Mon témoignage commence le
2 mai 1997.
... Après cela je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Mais quand j'ai pu voir,
j'ai ressenti mon esprit sortir hors de mon corps. J'étais déjà à l'hôpital, je voyais les docteurs et les infirmières tout autour de moi. Alors que j'étais en dehors de mon corps, j'ai vu mon corps physique sur le lit. Vous savez comme quand vous voyez votre reflet dans un miroir. Mais là je ne voyais pas un reflet de moi-même, mais je voyais mon corps sur le lit. Quand je me suis retournée, il y avait deux hommes habillés en rouge « viens avec nous » et ils m'ont pris chacun par un bras. Ils m'ont amenée dans un endroit, et quand j'ai regardé où j'étais, j'étais au Ciel. La première chose que j'ai vue, c'était un grand mur magnifique. Il était blanc et allait si loin que je ne pouvais même pas voir où cela se terminait. Au milieu du mur, il y avait une porte, une porte très large, mais elle était fermée.

Dans l'Ancien Testament, Moïse parle du tabernacle et décrit toute sa disposition. Je me suis rappelée cela, et j'ai vu que le mur y ressemblait. Juste à coté de la porte, il y avait une large chaise, et il y en avait une plus petite près du coté droit. Elles avaient l'air d'être fabriquées en or. A ma droite, il y avait une porte noire très large, il faisait tellement noir autour, mais je savais que c'était une porte à cause de la poignée. C'était une porte très laide. A ma gauche,
il y avait un Paradis, il y avait des arbres, une cascade d'eau claire comme du cristal et de l'herbe. C'était un endroit tellement paisible, mais il n'y avait personne.

J'ai regardé et j'ai vu le Père (Dieu) en face de moi. Je ne pouvais voir son visage à cause de Sa gloire
, elle était si grande, si claire, elle brillait et éclairait tout le ciel. Sa gloire rendait tout lumineux. Il n'y avait pas de soleil, ni de lune, ni d'étoiles. Il était la lumière. J'ai vu Son corps, et Son corps était avec le Fils, ils étaient Un, l'un dans l'autre. Ils étaient ensemble, je pouvais voir leur séparation, mais ils étaient l'un dans l'autre, ils étaient ensemble. Juste à coté d'eux il y avait deux anges, Gabriel et Michael. Je connaissais leur nom, parce qu'il était écrit en or sur leur front.

Quand je me suis trouvée en face du Père, je me sentais très sale. Je suis tombée à genou et j'ai pleuré. J'étais très honteuse de moi-même. Comme j'étais là devant le Seigneur, Il m'a montré le film de ma vie, du début jusqu'à maintenant.
Il m'a dit que la partie la plus importante était les choses que j'avais faites après avoir été sauvée. Je disais à mes amis que j'étais chrétienne, mais je ne montrais aucun fruit. Et Il m'a dit que ma destinée était en Enfer.

L'ange Gabriel est venu et m'a pris par le bras. Il m'a amenée vers cette laide porte noire, la porte que je ne voulais même pas regarder. J'essayais de m'arrêter, mais j'étais en esprit, et alors nous sommes passés au travers de la porte. Quand j'étais de l'autre coté de la porte,
il faisait très noir tout autour de moi, je ne pouvais même pas me voir. Puis j'ai commencé à tomber très vite, comme dans les montagnes russes. Comme je tombais, il commençait à faire de plus en plus chaud. J'ai fermé les yeux, je ne voulais pas voir où j'étais.

Quand nous nous sommes arrêtés, j'ai ouvert les yeux, et je me tenais sur une grande route. Je ne savais où elle allait. Mais la première chose que j'ai senti, c'était
la soif. J'avais vraiment très soif, je n'arrêtais pas de dire à l'ange: « j'ai soif, j'ai soif » Mais c'était comme s'il ne m'entendait pas. J'ai commencé à pleurer, et quand les larmes tombaient sur mes joues, elles se vaporisaient complètement. Il y avait là l'odeur du soufre, comme des pneus en feu. J'essayais de me couvrir le nez, mais cela rendait l'odeur plus forte. Tous mes sens étaient très sensibles. Les petits poils de mes bras disparaissaient. Je sentais la chaleur, il faisait très chaud.

Quand j'ai commencé à regarder autour de moi, je voyais
des gens qui étaient tourmentés par des démons. Il y avait là une femme qui souffrait, un démon la torturait. Le démon lui coupait la tête, et avec une longue lance il la transperçait partout. Dans ses yeux, dans son corps, dans ses pieds, dans ses mains, n'importe où, ça n'avait pas d'importance. Puis il lui remettait sa tête sur son corps et il la transperçait et transperçait. Elle pleurait avec des cris perçants d'agonie.

Puis j'ai vu un autre démon, ce démon tourmentait un jeune homme âgé de 21-23 ans.
Cet homme avait une chaîne autour de son cou, et il se tenait devant un puits de feu. Ce démon le prenait par ses cheveux et avec la chaîne, il jetait l'homme dans le puits de feu, puis le ressortait et le transperçait et le transperçait sans arrêt. Cela en continu, et chaque fois qu'il entrait dans le puits, je ne pouvais entendre ses cris, mais quand le démon le sortait hors du puits, il criait d'agonie. J'essayais de couvrir mes oreilles pour ne plus entendre le son horrible, mais je pouvais encore l'entendre. Mes oreilles étaient plus sensibles.

Je regardais vers un autre démon, et ce démon était très laid, les deux autres étaient laids aussi, mais celui-ci était le plus laid. Il avait des caractéristiques de beaucoup d'animaux différents. Je ne peux même pas l'expliquer en paroles. Il allait partout pour effrayer les gens, et les gens étaient très effrayés. Et puis j'ai vu un autre démon, mais ce démon était beau. Il ressemblait à un ange de Dieu, mais il ne l'était pas. La différence entre les anges de Dieu et les démons, c'est que les démons n'avaient pas leur nom écrit en or sur leur front, mais les anges de Dieu si.

Après cela, je me retournai vers l'ange Gabriel, et il regardait vers le haut. J'ai pensé qu'il ne voulait pas voir les gens qui se faisaient torturer. J'ai pensé en moi-même,
« Pourquoi est-il encore ici? Ne suis-je pas supposée attendre mon tour pour être torturée? » J'avais également soif. Et j'ai crié à l'ange, « J'ai soif, j'ai soif » Je crois qu'il m'a entendue car il m'a regardée et il m'a dit: « Le Seigneur va te donner encore une chance. »

Immédiatement quand il a dit cela, toute ma soif, toute mon agonie, toutes mes souffrances ont tout simplement disparu. Je me sentais paisible. Et puis il m'a pris par la main et nous étions sur le point de remonter quand tout à coup, j'ai entendu quelqu'un qui m'appelait par mon nom « Jennifer, aide-moi, aide-moi » J'ai regardé vers le bas. Je voulais voir qui c'était, mais quand j'ai regardé les flammes ont caché son visage. Cela avait le son d'une voix de fille. Je pouvais seulement voir ses mains qui étaient tendues, voulant que je l'aide. J'avais un tel désir de l'aider. Quand j'ai essayé, je ne pouvais pas, car ma main passait au travers des siennes. Je voulais tellement l'aider, mais vous voyez, elle n'avait aucun espoir. Je ne pouvais l'aider. Et lorsque je regardais autour de moi, j'ai vu mes amis, des gens que je connaissais, et d'autres gens. Ils avaient l'air familier, mais je ne savais qui ils étaient. Je ne connaissais par leurs vies, mais quand j'ai vu des amies d'école, là, cela m'a heurté. J'ai pensé en moi-même, « peut-être que le mauvais témoignage que je leur donnais, en disant que j'étais chrétienne, mais agissant comme elles, a fait qu'elles ne voulaient pas connaître Dieu et elles se sont détournées de Lui. Peut-être était-ce à cause de moi qu'elles sont ici? »

Moi je pense que dans l'Enfer il n'y a pas de temps, il n'y a pas de passé, de présent ou de futur, tout est pareil.
Les gens sont destinés à y aller. Mais comme je l'ai dit au début, je ne veux pas inventer une doctrine, mais c'est ce que j'ai vu là bas. Les gens que j'y ai vus sont encore en vie aujourd'hui.

Puis l'ange m'a ramené dans la présence de Dieu. Quand je me tenais devant Lui, j'étais sur mes genoux en pleurant et en pleurant. Je ne voulais toujours pas regarder Son visage, car j'étais honteuse. Mais le Seigneur, avec une telle douceur dans Sa voix me dit
« Je t'aime » Comme Il le dit à vous tous qui lisez ce texte en ce moment. Mais Il me le disait directement à moi. Il m'a dit qu'Il me pardonnait pour tout ce que j'avais fait quand je l'ai offensé, Il m'a tout pardonné. Pendant ce temps, je regardais vers le haut et beaucoup d'esprits mauvais sortaient hors de moi. Quand je me droguais cela ouvrait des portes, et ces mauvais esprits venaient en moi. Ils venaient me torturer. La manière dont je réagissais ce n'était pas vraiment moi, c'était les mauvais esprits en moi. Mais le Seigneur m'a nettoyée de tous ces mauvais esprits.

Aussi Il m'a montré le futur. Il m'a montré la Terre et comment les choses allaient se passer, les évènements qui allaient se passer. La vision qui m'a été donnée était à partir de maintenant jusqu'à l'Enlèvement. Il ne m'a pas montré l'Enlèvement, mais Il m'a montré les choses qui allaient se passer avant cela.
Chaque jour nous nous en approchons de plus en plus, et je vous dis que l'enlèvement est proche. Vous avez besoin de vous examiner, d'examiner votre vie et posez-vous la question, « Suis-je prêt pour aller vers le Seigneur ? » Le Seigneur m'a montré cela, mais Il m'a dit de ne le raconter à personne, mais d'attendre que la fin s'approche, je ne veux pas tenter Dieu, c'est pour cela que je ne dirai pas ce que j'ai vu. Mais je vous dis et je vous préviens que l'Enlèvement est proche.

Je lis en Joël 2:28 « Après cela, je répandrai mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos vieillards auront des songes, et vos jeunes gens des visions », c'est une des dernières prophéties, toutes les autres ont déjà été accomplies. Cette prophétie est une des seules qui n'a pas encore été accomplie, et je vous dis maintenant qu'elle est entrain de s'accomplir. Beaucoup de jeunes gens se lèvent et prêchent la Parole de Dieu. Le Diable veut construire une armée de jeunes gens, mais le Seigneur est plus puissant. Et si vous acceptez vraiment le Seigneur et que vous voulez le servir, Il vous donnera la force pour vaincre le diable, afin que vous puissiez prêcher la Parole partout dans ce monde, comme Il l'a commandé dans la Bible. Il m'a dit que j'avais une mission, et que cette mission était de raconter ma vision aux jeunes. Même si je ne veux pas faire cela, c'est un commandement que le Seigneur m'a donné, et je l'accomplirai.

... Je vous parle à vous parents. Ne vous arrêtez jamais de prier pour vos enfants. S'ils ne marchent pas avec le Seigneur, continuez à prier pour eux, n'abandonnez jamais. Mes parents n'ont jamais abandonné, et regardez où j'en suis aujourd'hui, prêchant la Parole de Dieu; racontant aux jeunes de venir servir le Seigneur, car ils ont besoin de Lui.

Et je voudrais donner un message à tous, je voudrais que vous pensiez un peu à vous, examinez-vous. Pensez, « pourquoi me tracasserais-je de ce que les autres pensent sur moi? » Moi je me tracassais de ce que les autres pourraient dire de moi, mais maintenant je comprends qu'ils ne m'aimaient pas. Ils ne seront pas là avec moi quand je serais face au Seigneur. Je me rappelle quand j'étais devant le Seigneur, mes amis n'étaient pas là pour m'aider, ma famille n'était pas là pour m'aider, ni mon pasteur, ni mon église n'était là pour m'aider. J'étais là, toute seule et je devais me défendre toute seule. Devant Lui, il est impossible de mentir, car Il est tellement Saint. Et quand j'étais là je sentais que je n'avais pas ma place là, car j'étais une pécheresse et dans le Ciel c'est Saint.

Je vous dis aujourd'hui que
si vous n'avez pas accepté le Seigneur Jésus, alors acceptez-le aujourd'hui. Ceci est la décision la plus importante de toute votre vie. Je ne vous raconte pas tout cela pour vous faire peur, mais afin de voir Sa miséricorde, Son amour qu'Il a pour nous. Lui, le Père, a envoyé Son Fils pour mourir pour nous. Alors chaque petite goutte de Son sang qui a coulé, pardonne tous nos péchés. Si vous voulez accepter le Seigneur, c'est la décision la plus importante de votre vie. Venez vers le Seigneur, ne vous tracassez pas de ce que les autres pensent de vous. Si vous voulez servir le Seigneur, alors faites-le de tout votre cœur. Ne le faites pas seulement en paroles. Dites-le avec votre cœur et votre pensée. Ne te tracasses pas pour ton futur, tracasse-toi pour aujourd'hui, tu ne sais pas quand tu vas mourir.

J'ai seulement 15 ans et un mois, je ne pensais jamais
que j'allais mourir à 15 ans, jamais.

Mais vous avez besoin d'y penser. Ma vie ne m'appartient pas, votre vie ne vous appartient pas, on emprunte notre vie, notre vie appartient à Dieu. Nous en profitons par le fait qu'on s'en foute, en allant dans le monde, en faisant les choses de ce monde. Le monde a beaucoup à offrir, mais rappelez vous que Dieu a encore plus à nous offrir. Le monde a l'Enfer et la mort, mais Dieu a la vie éternelle. La vie éternelle c'est pour toujours.

Maintenant si vous voulez accepter le Seigneur, veuillez baisser la tête et fermer vos yeux,
Seigneur Dieu, dans le nom de Jésus, je viens vers Toi. O mon Seigneur Dieu en ce moment je veux t'accepter comme mon Sauveur, je veux que tu viennes dans ma vie. Comme la sœur disait dans son témoignage que l'Enfer était réel, elle y était. Seigneur Dieu, je te demande de me pardonner pour tous les péchés que j'ai commis. Pardonne-moi pour tout ce que j'ai fait. Chaque petit péché secret, mon Seigneur Dieu, je te le révèle, alors s'il te plaît, pardonne-moi pour tout cela. Seigneur Dieu, je crois que Tu es mort pour moi à la croix et que tu es ressuscité d'entre les morts. Je crois que Tu viens dans mon cœur, que Tu règnes dans mon cœur, et que Tu es dans mon cœur. Je lirai Ta Parole, et je veux être plus dans Ta Parole. J'irai à l'église. Tu as dit que quand deux ou trois personnes sont assemblées ensemble, Tu es là. Mon Seigneur, je veux être là où Tu es! Je prie tout cela dans le nom de Jésus. Amen. »

Si vous avez prié cette prière, je veux vous souhaiter le bienvenue dans le Royaume des Cieux. Maintenant tu as des frères et sœurs partout dans le monde. Ceci est la décision la plus importante que vous ferez alors n'en abusez pas. Ne retournez pas dans ce monde. Le monde conduit à la mort, mais Dieu conduit à la vie éternelle.

A chaque moment vous devez vivre votre vie comme si c'était
le dernier jour, et le dernier moment de votre vie.

Si ce témoignage à touché votre cœur, donnez-le à un ami, afin qu'il puisse également accepter Dieu dans son cœur. Ne laissez pas passer ce moment, car cela peut être le dernier.

- - 02.12.2010 | 2 réactions | #link | rss
Bill Wiese a vu les flammes dévorantes de l'Enfer, il a ressenti la plus profonde des solitudes, et fait l'expérience de l'odeur putride et nauséabonde, des cris assourdissants d'agonie, des démons terrifiants, et enfin, de la main puissante de Dieu l'élevant pour le sortir de la fosse. La visite de Bill dans l'antre du Diable n'a duré que 23 minutes, mais il en est revenu avec de vifs détails gravés dans sa mémoire. Depuis cette épreuve qui a bouleversé sa vie, il a passé ces 7 dernières années à étudier les Ecritures pour y trouver les réponses et a recensé plus de 150 versets bibliques faisant référence à l'Enfer.

« Même si vous ne croyez pas à mon histoire, j'espère que
vous croirez les Ecritures et échapperez ainsi à l'Enfer. »

L'Enfer est un endroit réel, mais dire aux gens qu'ils pourraient y passer leur éternité n'est pas un message facile ni populaire. Le récit de ce que Bill Wiese a vu, entendu et ressenti dans ce lieu de tourments,nous est révélé dans son livre « 23 minutes en Enfer ». En voici un petit aperçu :

Le voyage
Dans la nuit du 22 au 23 novembre 1998, soudain, à 3 heures du matin, sans aucun avertissement préalable, je me suis retrouvé catapulté hors de mon lit et propulsé dans les airs, puis projeté à terre sans que je n'aie plus aucun contrôle sur ce qui se passait.

La cellule de prison
J'ai atterri dans ce qui s'est révélé être une cellule de prison. Elle mesurait environ quatre mètres cinquante de haut, trois mètres de large et quatre mètres cinquante de profondeur. Les murs de la cellule étaient faits de pierres de taille à l'état brut. La cellule comportait une porte faite d'épaisses barres métalliques. Je me suis senti comme dans un lieu de rétention provisoire, un endroit où un prisonnier attendrait ses dernières heures avant d'affronter un destin bien plus terrifiant.
J'étais complètement nu, ce qui accroissait la vulnérabilité de ma condition de captif. Ce n'était pas un rêve – j'étais véritablement dans cet étrange endroit.

Une chaleur extrême
La toute première chose que j'ai remarquée était la température. Il faisait tellement chaud – une chaleur qui dépassait de loin toute possibilité de maintien de vie. Ma chair aurait dû se désagréger et tomber de mon corps à tout instant, mais en réalité, ce n'était pas le cas. L'ardeur de cette chaleur avait pour effet de me vider de la moindre force.

Des bêtes terrifiantes
Je vis deux énormes bêtes, différentes de tout ce que j'avais jamais vu auparavant. Ces créatures mesuraient 3 à 4 mètres de haut. Je compris qu'elles étaient entièrement mauvaises, et elles me regardaient fixement avec une haine pure et non réprimée, qui me paralysait complètement de peur.
Le« mal » et la « terreur » se tenaient devant moi. Ces créatures étaient une incarnation hautement concentrée de ces deux forces. Chaque bête géante avait une apparence de reptile tout en ayant revêtu une forme humaine.
Sans force
Je voulais désespérément me lever et courir. Mais allongé sur le misérable sol de cette cellule, je réalisais que j'étais dépourvu de toute force dans mon corps. Je savais que c'était bien plus que de la faiblesse physique que je ressentais.
J'étais mentalement et émotionnellement vidé, même si je ne m'étais trouvé là que depuis quelques minutes.
Le supplice
Deux autres créatures entrèrent dans la cellule, et j'eus le sentiment que ces quatre êtres m'avaient été personnellement « affectés ». L'une des créatures me saisit.
Instinctivement, je sus que la créature qui me tenait avait une force approximativement mille fois plus grande que celle d'un homme. Je ne peux expliquer comment j'ai acquis cette information. Puis la bête me jeta contre le mur. Je m'effondrai sur le sol. Il semblait que chaque os de mon corps avait été brisé. La deuxième bête, avec ses griffes semblables à des rasoirs et ses ailerons saillants et tranchants, me saisit alors par derrière dans une étreinte d'ours. Puis elle me ceintura, plongea ses griffes dans mon corps et m'ouvrit la poitrine. Ma chair pendait en lambeaux le long de mon corps alors que je m'effondrai à nouveau sur le sol de la cellule. Je sus que je ne pouvais pas échapper par la mort à cette torture, car même la mort n'était pas une option possible. Les créatures prenaient plaisir à la douleur et à la terreur qu'elles m'infligeaient. J'ai imploré miséricorde, mais elles n'en avaient aucune. Elles étaient le mal à l'état pur. L'angoisse mentale que je ressentais était indescriptible.

Une odeur répugnante
L'odeur était tout ce qu'il y a de plus répugnant, fétide et putréfié.
Ce n'est pas une exagération. L'odeur était vraiment extrêmement toxique, et cela seul airait dû me tuer. Instinctivement, je sus tout simplement que certaines des choses que j'expérimentais étaient mille fois pires que ce qui serait possible sur la face de la terre – des choses comme les odeurs, la force des démons, l'intensité des cris perçants, la sécheresse et la solitude que l'on ressent.

Des cris stridents
J
'étais pétrifié d'horreur en entendant les cris perçants d'une multitude innombrable de personnes dans le tourment. C'était absolument assourdissant. Les cris stridents et chargés de terreur semblaient me transpercer directement, pénétrant mon être entier.

Les ténèbres de l'Enfer
Ce lieu était complètement dépourvu de lumière. Bien que je ne pouvais rien voir, cela n'était en rien comparable aux ténèbres de l'Enfer. C'était comme si les ténèbres avaient leur propre puissance, une puissance qui me consumait. Les ténèbres ne consistaient pas simplement en l'absence de lumière – il y avait une présence caractéristique du mal, un sentiment de mort, un mal pénétrant.

L'étendue de l'Enfer
L'abîme

Je regardais sur ma droite et je pouvais apercevoir au loin, des flammes qui éclairaient faiblement l'horizon. Je sus que les flammes provenaient d'un grand abîme,
un gigantesque brasier ardent d'environ un kilomètre et demi de diamètre et situé environ à quinze kilomètres de là. Néanmoins, ce n'était là qu'une fraction de l'étendue de l'Enfer. Le sol était entièrement en roche, sans végétation, désertique. Il n'y avait rien de vert, rien de vivant, pas le moindre brin d'herbe, pas une seule feuille sur le sol – c'était un lieu tout simplement désert.
Des fosses individuelles

A droite de l'immense brasier ardent se trouvaient des milliers de petites fosses, pour autant que je pus en juger. Chaque fosse n'avait pas plus d'un mètre à un mètre cinquante de diamètre et d'un mètre un quart à un mètre et demi de profondeur – chaque fosse contenait une seule âme perdue.

L'air de l'Enfer
L'air était chargé de fumée, et une odeur répugnante, cadavérique et puante flottait dans une atmosphère complètement dépourvue d'oxygène.
Je pouvais à peine respirer. Le manque d'oxygène dans l'atmosphère me faisait haleter à chaque infime fraction d'air que je pouvais inhaler. Il n'y avait aucune humidité dans l'air. C'était épuisant même d'essayer simplement de respirer.

La soif et la sécheresse
Une des pires sensations que j'ai éprouvée fut celle d'une soif insatiable et d'une sécheresse. J'avais extrêmement soif. Ma bouche était si sèche que j'avais l'impression d'avoir couru pendant des jours dans le désert. Il n'y avait pas d'eau, aucune humidité dans l'air, aucune eau nulle part. J'ai désiré désespérément une simple goutte d'eau.

Aucun but
Il n'y avait aucun travail, aucun but, aucune sagesse et aucune occasion de parler à qui que ce soit, ni de résoudre un quelconque problème. Tout but était inexistant. Toute vie était terminée, et un futile « dépérissement » envahit mon être. Je voulais désespérément parler à un être humain, mais je savais que je n'aurais jamais cette possibilité. Vous êtes privé de toute forme de communion, de conversation, ou d'interaction humaine.

La fosse
Je me retrouvai maintenant à côté d'une énorme fosse avec d'ardentes flammes de feu géantes jaillissant d'une caverne découverte. D'horribles créatures en entouraient le périmètre. La chaleur était bien plus qu'insupportable, et je voulais désespérément m'échapper avant d'être moi-même jeté dans ce brasier.
Je pouvais apercevoir les silhouettes de personnes à travers les flammes. Les cris des âmes condamnées étaient assourdissants et ininterrompus. Chaque personne est isolée, en grande agonie et tenue par la peur alors que le feu et le soufre lui pleuvent dessus. Je crois que tout le monde là-bas est tout simplement au bord de la folie. Cependant, vous ne basculez jamais dans la folie, car ce serait une forme d'évasion. Il n'y aucun échappatoire, pas même mental.




La caverne
Tournant la tête,je remarquai que j'étais au milieu d'une caverne. Comme je regardais les murs, je vis qu'ils étaient couverts de milliers de créatures hideuses. Ces créatures démoniaques étaient de toutes tailles et de toutes formes. Elles étaient toutes terriblement déformées et défigurées. Il semblait que leur chair était en décomposition et que tous leurs membres étaient tordus et disproportionnés. Il y avait aussi des rats gigantesques et d'énormes araignées larges d'au moins un mètre et hautes de cinquante centimètres à un mètre. Je vis également des serpents et des vers de toutes tailles, des petits et des très grands.

Aucun moment de répit
Il n'y avait aucun lieu sûr, aucun moment de sécurité, aucun soulagement momentané d'aucune sorte. En Enfer, cet état de peur ne cesse jamais, pas même une seconde. L'incessant traumatisme émotionnel, mental et physique alimente ce cercle vicieux de la privation de sommeil. Vous désirez désespérément ne serait-ce que quelques minutes de repos, mais vous n'avez jamais ce privilège.
En Enfer, toute forme de repos est inexistante. Il n'y aucune paix mentale. Aucun répit quant aux tourments, aux cris, à la peur, à la soif, au manque d'oxygène, à l'absence de sommeil, au manque de repos, à la chaleur, au désespoir et à l'isolement des gens.

Différents niveaux de tourments
J'avais conscience qu'il y avait différents niveaux de tourments ou degrés de châtiment. Je savais que certaines personnes étaient dans de pires conditions que d'autres. Toutes les zones étaient horribles, sans aucun lieu de soulagement ni de consolation. J'étais également conscient qu'il existait de nombreux niveaux infiniment pires. Tout niveau, zone ou degré de tourment était bien pire que tout ce qu'on pouvait concevoir.

Le tunnel
Mon regard se porta vers les bêtes sur les bords supérieurs du murs, et je vis qu'il y avait une ouverture dans la partie supérieure de la caverne. C'était l'entrée d'un tunnel ascendant, d'environ dix mètres de diamètre. Les créatures diaboliques recouvraient également les murs du tunnel. Elles étaient intrinsèquement méchantes. Tout était répugnant, puant, pourri et infect. Il y avait une autre caractéristique distinctive de ces créatures –
elles semblaient toutes avoir de la haine contre l'humanité. Ces créatures semblaient être enchaînées ou attachées d'une manière ou d'une autre aux murs de la caverne.

La délivrance
Soudain, un éclat de lumière envahit la totalité du tunnel. La lumière était tellement brillante, une lumière pure et blanche comme je n'en avais jamais vue. Elle était tellement brillante que je ne pouvais pas voir le visage de celui qui se trouvait devant moi, mais je sus instantanément qui Il était. Je dis
« Jésus », et Il répondit : « JE SUIS » et je tombai à Ses pieds. Maintenant, la paix avait remplacé la terreur et la sécurité pris la place du danger. Les sentiments d'indignité, de honte et d'humiliation disparaissaient à mesure que la valeur qu'Il m'attribuait m'était révélée. C'est alors que je compris réellement combien Dieu nous aime.
Pourquoi...?
Ma pensée suivante fut,
pourquoi m'as-Tu envoyé dans ce terrible endroit ? Avant que je ne puisse poser la question, Il répondit. « Parce que de nombreuses personnes ne croient pas que l'Enfer existe réellement », me dit-IL. « Même certaines personnes parmi mon propre peuple ne croient pas que l'Enfer est réel. » Je compris que poussé par Son grand amour pour l'humanité, Il voulait que tous sachent que ce lieu existe, afin que chacun puisse choisir de vivre avec Lui. Je pensai, pourquoi m'as-Tu choisi moi, pour vivre cette expérience ? Il n'y eut aucune réponse. Jésus me dit : « Va et parle-leur de cet endroit. Je ne veux pas que quiconque y aille. L'Enfer a été fait pour le Diable et ses anges ». La volonté de Dieu c'est que tous soient sauvés. Puis une question traversa ma pensée, pourquoi quelqu'un me croirait-il ? Les gens penseront que j'ai fait un mauvais rêve, ou que je suis fou. Le Seigneur me dit « Ce n'est pas à toi de les convaincre. C'est la responsabilité du Saint-Esprit. Ta part c'est d'aller leur dire ». Je fus soulagé de savoir que ce n'était pas ma responsabilité de convaincre qui que ce soit. Je demandai, « Pourquoi ces démons me haïssaient-ils tant ? » Il dit, « Parce que tu es fait à Mon image, et qu'ils Me haïssent ». Voyez-vous, les démons ne peuvent pas faire de mal à Dieu directement, mais ils peuvent faire du mal à Ses enfants et à Sa création. Dieu est attristé de voir Sa création souffrir.
Un flux continu d'âmes perdues
Je fus instantanément dégrisé alors qu'Il me permit de voir un flux continu de personnes tombant par un tunnel – l'une après l'autre, puis une suivante, puis une autre – dans une caverne ouverte, dans la terreur à laquelle je venais juste d'échapper. Alors que je regardais cette scène, Jésus me fit ressentir une toute petite mesure de la tristesse qu'Il ressent pour Sa création qui va en Enfer. Son amour est tellement élevé au-dessus de notre capacité d'aimer. Je ne pus pas supporter de ressentir même une fraction de l'angoisse qu'Il ressent.




Je viens bientôt !
Finalement, Il dit :
« Dis-leur que je viens très, très bientôt ». Dans mon esprit, je ressentis l'urgence d'avertir le plus de personnes possible, car le temps est compté. Il redit à nouveau sévèrement: « DIS-LEUR QUE JE VIENS TRES, TRES BIENTOT ! » Le fait qu'Il répète la même chose me dit que Sa venue devient vraiment très, très proche. Le temps est court. Nous devons sortir pour apporter la vérité aux gens afin qu'ils puissent savoir qu'il y a un choix à faire. Si Jésus n'est pas votre Sauveur, vous n'irez pas au ciel. C'est absolument certain.

Le retour
Je me souviens d'être passé par le toit pour entrer dans mon salon. Alors que je m'approchai de mon corps, j'avais l'impression d'y être ramené. C'est à ce moment-là que le Seigneur partit. Aussitôt, les horreurs de l'Enfer me revinrent en pensée. J'ai commencé à crier, allongé sur le sol, totalement traumatisé. Mes cris furent tellement forts qu'ils parvinrent à notre chambre et sortirent ma femme d'un sommeil profond. Elle commença à prier et mes cris se sont apaisés, ma respiration est redevenue normale et j'ai pu retrouver mes pensées. Après qu'elle eut prié pour moi, Dieu a laissé persister en moi les souvenirs de mon expérience, mais sans l'horreur et je Lui en suis très reconnaissant. Si le Seigneur n'avait ôté de moi l'horreur de ces souvenirs empreints de douleur et de souffrance, je sais que je serais mort. Une personne ne peut pas vivre avec une telle horreur dans sa pensée.

UN MESSAGE D'AVERTISSEMENT
Si vous êtes comme beaucoup de gens, quelque part au fond de vous, peut-être vous demandez-vous :
« Cet homme est-il vraiment allé en Enfer, dans ce lieu de feu, de flammes et de supplice ? » Ou peut-être pensez-vous que je monte l'histoire entière de toutes pièces, parce que personne ne pourrait aller en Enfer et revivre pour en parler. Peut-être ne croyez-vous même pas qu'il y a un Enfer, ou si vous y croyez, vous pensez que la seule raison pour laquelle Dieu enverrait quelqu'un en Enfer, c'est si cette personne a été mauvaise et le mérite, n'est-ce pas ?
Eh bien, dans mon cas, il ne s'agit de rien de tout cela. Oui, j'ai été emmené dans un véritable Enfer brûlant, au sens littéral du terme, et, non, cela n'avait rien à voir avec le fait d'être bon ou mauvais.
La raison pour laquelle cet endroit m'a été montré, c'est afin que je rapporte un message d'avertissement. Mon histoire ne vise pas à condamner qui que ce soit, mais plutôt à vous informer que l'Enfer est un endroit réel – et qu'il existe assurément. Le désir de Dieu est que personne n'y aille. Mais la triste réalité, c'est que les gens font chaque jour le choix d'aller en Enfer.
Cette expérience n'est pas une chose que j'ai demandée, ni même désirée. Etant d'une nature plutôt réservée et conservatrice, le fait d'être associé à une chose apparemment si radicale ne me met pas à l'aise. Cependant, je suis capable de laisser de côté mon inconfort devant la lumière de la perspective globale de Dieu.
J'ai découvert depuis, que mon histoire coïncide avec la description détaillée que l'Ecriture donne de l'Enfer. Ce qui est d'une bien plus grande importance que ce que j'ai à dire.
Mon expérience terrifiante a semblé durer une éternité, alors qu'en fait, elle a duré moins d'une demi-heure. Mais ces 23 minutes étaient plus que suffisantes pour me convaincre de ne plus jamais, mais jamais, vouloir y retourner, même pas pour une minute de plus.
Et c'est devenu maintenant le but de ma vie de dire à tous, ce que j'ai vu, entendu et ressenti afin que quiconque lise ce récit soit capable de prendre la bonne décision pour éviter à tout prix cet endroit de tourment.


- - 14.07.2009 | 4 réactions | #link | rss
Choo Nam Thomas est une Coréene américaine. En 1996, une série de voyages célestes avec le Seigneur Jésus a changé sa vie et sa destinée. Le Seigneur lui a alors demandé de consigner ses expériences dans l'ouvrage « Le Paradis est si réel ! » afin qu'il serve de témoignage au monde. S'il lui a été révélé les merveilles du Paradis, il lui a aussi été révélé les horreurs de l'Enfer. En voici quelques extraits :

« Je connaissais donc deux vérités cruciales que je devais communiquer aux autres. D'une part, le Paradis existe vraiment; de l'autre, l'Enfer est tout aussi réel. Je connais beaucoup de gens qui ne croient ni à l'un ni à l'autre, et je réalisais que ma mission consisterait à leur montrer la réalité de la vie après la mort. »

Le Tunnel
Nous avons poursuivi notre escalade pendant un long moment, et nous avons fini par atteindre un tunnel obscur. Il me semblait bizarre qu'il y ait un tunnel aussi ténébreux et un sentier aussi tortueux au Paradis.

La Fosse de l'Enfer
Quand nous sommes parvenus au sommet et que j'ai regardé au-delà de la crête de la montagne, j'ai constaté que de la vapeur et de la fumée noire s'élevaient d'une profonde fosse. On aurait dit le cratère d'un volcan et à l'intérieur, je voyais des flammes brûler une multitude de personnes qui hurlaient et criaient d'une douleur que seuls les grands brûlés peuvent comprendre. Elles étaient nues, chauves, proches les unes des autres, grouillant comme des vers et léchées par les flammes. Prises au piège dans cette fosse, elles n'avaient aucune issue : les murs étaient trop hauts et trop abrupts pour qu'elles puissent les escalader, d'autant plus que des flammes couraient partout sur les parois. Les flammes jaillissaient à l'improviste de toutes les directions. Les gens s'écartaient, mais dès qu'ils se croyaient en sécurité, un autre brasier s'allumait. Pour ces infortunées victimes du péché, il n'y avait aucun repos; elles étaient condamnées à passer toute l'éternité à être brûlées et à tenter d'esquiver les flammes de l'Enfer.
« Qui sont ces gens ? » demandai-je.
« Ma fille, ce sont tous ceux qui ne me connaissent pas. » Il prononça ces mots d'une voix très triste. Visiblement, le spectacle qui se déroulait sous ses yeux l'affligeait beaucoup. Je savais qu'il n'avait aucun contrôle sur la destinée de gens qui choisissaient délibérément de le rejeter. Ceux-ci se tordaient de douleur et souffraient le martyre dans la fosse. Comme je savais que mes parents n'avaient jamais donné leur coeur à Jésus, je me demandai ce qu'ils étaient devenus.
« Seigneur, que sont devenus mes parents? » demandai-je. « Je sais qu'ils n'étaient pas sauvés, mais ils étaient bons ! »
« Je suis désolé, ma fille, mais je ne peux rien faire pour ceux qui ne me connaissent pas. » Mon Seigneur Jésus prononça ces mots d'un ton très triste.

                                      

Les proches de Choo Thomas en Enfer
Je remarquai une silhouette qui me faisait signe. Malgré l'épaisse fumée, je constatai qu'il s'agissait d'une femme. Puis j'entendis sa voix. Elle parlait dans ma langue natale, le coréen, et elle se mit à crier : « Chaud ! Chaud ! ». Je connaissais cette voix. La fumée se dissipa, et je regardai bien en face cette femme tourmentée. Je reconnus immédiatement ma mère ! Elle tendit la main droite et elle l'agita vers moi en gémissant : « Si chaud ! Si chaud ! ». Je me souviens bien de ses yeux dans les miens. Visiblement, elle me suppliait de l'aider. Ma mère était en Enfer ! Aucun terme du dictionnaire ne pourrait exprimer ce que je ressentis à ce moment-là. C'était un mélange de peur, de désespoir, de déchirement, de terreur, de tristesse et d'impuissance. Puis je pris conscience que ma mère allait éprouver ces sentiments durant toute l'éternité. J'aperçus ensuite mon père, ma belle-mère et l'une de mes proches amies décédée à dix-neuf ans. Ils étaient tous en Enfer ! Ils avaient la même apparence que dans mes souvenirs, mais leur visage était convulsé par l'atroce agonie qu'ils subissaient. Depuis que j'étais là, je sanglotais comme une enfant. Tant de bien-aimés et d'amis avaient fait des choix qui les avaient jetés dans les flammes de l'Enfer pour l'éternité !
«  Si je te montre cela, ma fille, c'est pour que tu comprennes bien que même si les gens sont bons, ils iront en Enfer s'ils ne m'acceptent pas. »
« Je sais que tes parents et tes amis étaient de braves gens, mais ils n'étaient pas sauvés. C'est pourquoi c'est le seul endroit où ils puissent être. Ils devront y passer l'éternité. »
« Ma fille, je sais que tu souffres de les voir là, mais tu dois inclure cette expérience dans le livre que tu écriras pour moi. C'est pour cela que je t'ai montré tes parents et les autres personnes dont tu te souviens. Il faut que tu avertisses les gens du monde : l'Enfer existe vraiment. Je veux voir le plus possible d'âmes sauvées avant de revenir chercher mon Eglise. »
« Mon Père aime tous ses enfants, mais il leur a donné certaines lois, et il s'attend à ce qu'ils s'y soumettent. Lorsque j'ai vu tes bien-aimés, j'ai éprouvé encore plus de peine que toi, mais je dois vivre selon la Parole de mon Père. Une fois que quelqu'un va en Enfer, il ne peut absolument plus en sortir. Je veux que ceux qui ne sont pas sauvés le sachent – la réalité de l'Enfer est permanente. »
« J'aime tous mes enfants, mais je ne peux forcer personne à m'aimer ou à m'obéir. S'ils souhaitent m'ouvrir leur coeur, je peux les aider à croire en moi et à m'aimer. Je veux que le plus grand nombre d'âmes possible soient sauvées, et que les chrétiens aillent prêcher l'Evangile partout. Pour moi, c'est primordial ».
Jésus sentit la tristesse qui submergeait mon coeur depuis que j'avais vu mes parents et mes bien-aimés en Enfer.
« Ma fille, dit-il, je sais ce que tu éprouves depuis que tu as vu tes bien-aimés dans la fosse. J'aurai tant voulu t'épargner ce spectacle, mais je ne souhaite pas que mes enfants continuent à se rendre à cet endroit. Je te montre ces choses pour que tous ceux qui entendront mes avertissements soient sauvés ! »

Les « Chrétiens » désobéissants
Quand nous sommes parvenus au sommet, j'ai regardé la vallée brunâtre et désertique qui s'étendait devant moi. Tout était marron, et la région semblait couverte d'herbe sèche. Je vis des multitudes de personnes portant des tuniques couleur sable qui erraient sans but à proximité de la gueule béante de la fosse. Elles courbaient la tête, l'air abattu et désespéré.
« Qui sont ces gens, Seigneur ? »
« Ce sont des « chrétiens » désobéissants. »
« Combien de temps devront-ils rester dans ce lieu aride et sans vie ? »
« Pour toujours, ma fille. Seuls ceux qui ont le coeur pur, mes enfants obéissants, entreront dans mon Royaume. »
Jésus poursuivit ses explications : « Beaucoup de ceux qui se disent « chrétiens » ne vivent pas selon ma Parole, et certains estiment qu'aller à l'église une fois par semaine est suffisant. Ils ne lisent jamais les Ecritures et s'occupent uniquement des choses profanes. Certains connaissent ma Parole, mais leur coeur n'est pas attaché à moi. »
« Ma fille, ma Parole dit qu'il est difficile de pénétrer dans le royaume des cieux, mais très peu de gens y croient et en comprennent l'importance. Si je te révèle cela, c'est pour que tu puisses les avertir », m'expliqua-t-il.

Les « chrétiens » de nom qui ne connaissent pas vraiment le Seigneur, qui pèchent constamment et volontairement et qui ne se repentent pas avant de mourir (ou avant le retour du Seigneur) seront perdus pour toujours.


Aussi paru sur ce blog : ILS ONT VU LE PARADIS - Choo Thomas


- - 17.06.2009 | 0 réactions | #link | rss

L'Homme Pense à l'Eternité
Il fait toute chose bonne en son temps; même il a mis dans leur coeur la pensée de l'éternité, bien que l'homme ne puisse pas saisir l'oeuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin. (Ecclésiaste 3:11)


Le Départ vers la Seconde Demeure

car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle, et les pleureurs parcourent les rues; avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne; avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné. (Ecclésiaste 12:5-7)

Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer. (2 Corinthiens 12:2-4)

Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. (Luc 23:43)


Direction Le Paradis ou l'Enfer ?

Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu'il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s'écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu'il trempe le bout de son doigt dans l'eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D'ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait. (Luc 16:19-31)

Or, je vous déclare que plusieurs viendront de l'orient et de l'occident, et seront à table avec Abraham, Isaac et Jacob, dans le royaume des cieux. Mais les fils du royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 8:11-12 / également Luc 13:29)

Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges. Et ceux-ci iront au châtiment éternel, mais les justes à la vie éternelle. (Matthieu 25:34+41+46)

Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité.
(Matthieu 7:21-23)

Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trône. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs oeuvres, d'après ce qui était écrit dans ces livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, la mort et le séjour des morts rendirent les morts qui étaient en eux; et chacun fut jugé selon ses oeuvres. Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu. (Apocalypse 20:12-15)


Le Paradis...

... et ses demeures célestes, la Nouvelle Jérusalem

Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. (Jean 14:1-3)

Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l'ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n'a pas été faite de main d'homme. Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus. Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie... nous sommes pleins de confiance, et nous aimons mieux quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur. (2 Corinthiens 5:1-8)

Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. (Ephésiens 2:19)

C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises; mais ils les ont vues et saluées de loin, reconnaissant qu'ils étaient étrangers et voyageurs sur la terre. Ceux qui parlent ainsi montrent qu'ils cherchent une patrie. S'ils avaient eu en vue celle d'où ils étaient sortis, ils auraient eu le temps d'y retourner. Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité. (Hébreux 11:13-16)

Car nous n'avons point ici-bas de cité permanente, mais nous cherchons celle qui est à venir. (Hébreux 13:14)

Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal.
(Apocalypse 21:10-11)

La ville avait la forme d'un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur.
(Apocalypse 21:16+18)

La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau. (Apocalypse 21:23)

... et sa gloire

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous. (Romains 8:18)

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. (2 Corinthiens 3:18)

Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile. Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel... Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste. (1 Corinthiens 15:40-49)


Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant. Leur fin sera la perdition; ils ont pour dieu leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre. Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses. (Philippiens 3:18-21)

...et sa perfection ainsi que la connaissance absolue de toutes choses
mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant. Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. (1 Corinthiens 13:10-12)

... et sa joie parfaite
Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. (Apocalypse 21:3-4)


La Nature de Dieu
La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. (1 Jean 1:5)

Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles. (Apocalypse 22:5)

Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour. (1 Jean 4:8)


Un Nouveau Nom
Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit. (Apocalypse 2:17)


Le Livre de Vie

En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité. (Daniel 12:1-2)

Il n'entrera chez elle rien de souillé, ni personne qui se livre à l'abomination et au mensonge; il n'entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l'agneau. (Apocalypse 21:27)



L'Arbre de Vie
Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises: A celui qui vaincra je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu. (Apocalypse 2:7)

Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville! (Apocalypse 22:14)


Le Jugement Dernier
Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu'il aura fait, étant dans son corps. (2 Corinthiens 5:10)

Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour. (Jean 12:46-48)


Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement. (Hébreux 9:27)



Les Demeures de l'Enfer

Sa maison, c'est le chemin du séjour des morts; Il descend vers les demeures de la mort. (Proverbes 7:27)

Et il ne sait pas que là sont les morts, Et que ses invités sont dans les vallées du séjour des morts.
(Proverbes 9:18)

C'est pourquoi le séjour de morts ouvre sa bouche, élargit sa gueule outre mesure. (Esaïe 5:14)


Un Lieu où Satan Réside

Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton coeur: Je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; Je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, A l'extrémité du septentrion; Je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, Dans les profondeurs de la fosse. (Esaïe 14:12-15)


Le Feu et les Vers Eternels
... tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. ... Il a son van à la main; il nettoiera son aire, et il amassera son blé dans le grenier, mais il brûlera la paille dans un feu qui ne s'éteint point. (Matthieu 3:10-12 / également Matthieu 7:19 et Luc 3:9+17)


Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d'être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d'être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d'être puni par le feu de la géhenne. (Matthieu 5:22)

Si ta main est pour toi une occasion de chute, coupe-la; mieux vaut pour toi entrer manchot dans la vie, que d'avoir les deux mains et d'aller dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Si ton pied est pour toi une occasion de chute, coupe-le; mieux vaut pour toi entrer boiteux dans la vie, que d'avoir les deux pieds et d'être jeté dans la géhenne, dans le feu qui ne s'éteint point. Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point. (Marc 9:43-48 / également Matthieu 5:29-30 et 18:8-9)

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne. (Matthieu 10:28)

sauvez-en d'autres en les arrachant du feu. (Jude 1:23)


L'Angoisse, la Souffrance et le Désespoir
Le Fils de l'homme enverra ses anges, qui arracheront de son royaume tous les scandales et ceux qui commettent l'iniquité: et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. (Matthieu 13:41-43)

Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. (Matthieu 13:49-50)

C'est là qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors. (Luc 13:28)

Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux églises: Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort. (Apocalypse 2:11)


Les Ténèbres du Dehors
Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus. (Matthieu 22:13-14 / également Matthieu 24:51 et 25:30)

Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. (Jean 15:6)

qu'il a réservé pour le jugement du grand jour, enchaînés éternellement par les ténèbres, les anges qui n'ont pas gardé leur dignité, mais qui ont abandonné leur propre demeure; que Sodome et Gomorrhe et les villes voisines, qui se livrèrent comme eux à l'impudicité et à des vices contre nature, sont données en exemple, subissant la peine d'un feu éternel. (Jude 1:6-7)



L'Etang de Feu et de Soufre

il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l'agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n'ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. (Apocalypse 14:10-11)

Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l'étang ardent de feu et de soufre. (Apocalypse 19:20)

Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles. (Apocalypse 20:10)


Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. (Apocalypse 21:8)


Quelle est la Volonté de Dieu ?

Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi; car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, c'est que je ne perde rien de tout ce qu'il m'a donné, mais que je le ressuscite au dernier jour. La volonté de mon Père, c'est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. (Jean 6:37-40)


Le Seul Chemin pour Aller au Paradis

Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. (Matthieu 7:13-14)

Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin? Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
(Jean 14:5-6)

Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu.
(Jean 3:16-18)

Jésus lui répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Nicodème lui dit: Comment un homme peut-il naître quand il est vieux? Peut-il rentrer dans le sein de sa mère et naître? Jésus répondit: En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l'Esprit est Esprit. Ne t'étonne pas que je t'aie dit: Il faut que vous naissiez de nouveau. Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit; mais tu ne sais d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit.
(Jean 3:3-8)

Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. (Jean 3:36)

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. (Jean 6:47)


Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela? (Jean 11:25-26)


Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit: Père, l'heure est venue! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. (Jean 17:1-3)



- - 10.05.2008 | 10 réactions | #link | rss
Voici quelques extraits du témoignage de Mary K. Baxter, recueillis de son livre « une révélation divine de l'Enfer ». Ce dernier est salutaire en ce qu'il décrit de façon détaillée les conséquences néfastes et éternelles qui attendent l'âme de celui qui ne prend pas garde à la manière dont il organise son voyage terrestre très éphémère. Il est un véritable avertissement.

Pendant une période de sa vie, Mary Kathryn Baxter reçut la visite du Seigneur chaque nuit pendant 40 jours. Il lui révéla les horreurs de l'Enfer durant 30 nuits et les gloires du Paradis pendant 10 nuits. Il lui dit que ce message était pour le monde entier.

« Tu es née pour accomplir cette mission, écrire et faire connaître ce que Je t'ai montré et dit. Car ces choses sont fidèles et véritables. Tu es appelée à faire savoir au monde que l'Enfer existe et que moi, Jésus, J'ai été envoyé par Dieu pour sauver les hommes de ce tourment. »


Beaucoup de gens croient qu'il n'y a plus rien après la mort, d'où l'adage : « on ne vit qu'une fois ». Il faut donc « profiter » au maximum de la vie. Et même de nombreuses personnes qui ont « donné leur vie » au Seigneur Jésus-Christ, au lieu de prendre Son joug doux et Son fardeau léger, adhèrent à cette logique. La Bible atteste pourtant, et à de multiples occasions, de la résurrection future de touts les morts, et spécifie les conditions à remplir pour partager l'éternité avec le Seigneur.

En mars 1976, alors que je priais à la maison, je reçus une visite du Seigneur Jésus-Christ :
« Je suis Jésus-Christ, ton Seigneur, je désire te donner une révélation afin de préparer les saints à Mon retour et mener beaucoup de gens vers la droiture. Les puissances des ténèbres sont réelles et Mes jugements sont véritables. Mon enfant, je t'emmènerai en Enfer par mon Esprit et je te montrerai de nombreuses choses que je veux que le monde sache. Je te visiterai plusieurs fois, Je sortirai ton esprit hors de ton corps et t'emporterai en Enfer. Les choses que tu verras resteront à jamais gravées dans ta mémoire. Le monde doit connaître la réalité de l'Enfer. De nombreux pécheurs et même certains parmi Mon peuple ne croient pas que l'Enfer existe. Je t'ai choisie afin que tu leur révèles ces vérités. Tout ce que je te montrerai en Enfer est vrai, ainsi que les autres choses. »

J'avais tous mes sens en Enfer. Tous ceux qui sont en Enfer sont en possession de toutes leurs facultés. Les miennes fonctionnaient à présent à plein régime. La peur était présente de toutes parts, d'inexprimables dangers menaçaient dans chaque recoin. Il y avait des portes de la taille de petites fenêtres, situées en haut du tunnel qui s'ouvraient et se fermaient rapidement. Des hurlements remplissaient l'air chaque fois que des créatures démoniaques volaient au-dessus de nous, en direction ou en provenance des portes de l'Enfer. Je regardai mon corps. Pour la première fois, je remarquai que j'étais sous la forme d'esprit et qu'il avait la même silhouette que mon corps.

A la sortie du tunnel, Jésus et moi arrivâmes sur un sentier avec de larges bandes de terre sur chaque côté. Il y avait des fosses de feu à perte de vue. Elles faisaient environ un mètre vingt de large et quatre-vingt-dix centimètres de profondeur et avaient la forme d'une cuvette.

Je me tins à côté de Jésus sur le sentier et regardai à l'intérieur de l'une des fosses. Du soufre était incrusté sur la paroi de la fosse rougeoyante comme du charbon embrasé. Au centre se tenait une âme perdue, venue en Enfer après sa mort. Du feu démarra du fond du trou, balaya le haut puis revêtit l'âme perdue de flammes. L'instant d'après, le feu redevenait braises pour repartir de plus belle tourmenter l'âme. En regardant plus attentivement, je m'aperçus que cette âme perdue était emprisonnée à l'intérieur d'un squelette. La forme squelettique d'une femme contenant une brume grisâtre s'adressait à Jésus. Des lambeaux de chair en décomposition pendaient de ses os et tombaient calcinés dans le fond du puits. Les orbites oculaires, où se trouvaient ses yeux auparavant, étaient vides. Elle n'avait pas de cheveux. Le feu commençait à ses pieds en petites flammes puis progressait petit à petit sur son corps. La femme paraissait être constamment en flammes même quand le feu n'était que braises. Des cris et des gémissements de désespoir sortaient du plus profond d'elle. Je regardais la femme une nouvelle fois et je vis des vers sortir des os de son squelette. Ils n'étaient aucunement blessés par le feu.
« Elle sait que les vers sont à l'intérieur d'elle et les sent », dit Jésus.
De grands cris et de profonds sanglots secouèrent le corps de cette âme. Elle était perdue. Il n'y avait aucune échappatoire.

Le sentier sur lequel nous nous trouvions faisait un circuit interminable qui serpentait entre les fosses. Les pleurs de ces morts vivants mélangés aux gémissements et aux hurlements hideux vinrent à mes oreilles de toutes parts. Il n'y a aucun moment de répit en Enfer. L'odeur de la mort et de la chair en décomposition imprégnait lourdement l'air.

Nous arrivâmes près d'une autre fosse. A l'intérieur de celle-ci, de dimension similaire à la précédente, il y avait un autre squelette. Un homme pleurait tout en disant « Seigneur, aie pitié de moi ! Je suis tellement désolé, Jésus. Pardonne-moi. Sors-moi de là. Cela fait des années que je suis dans ce lieu de tourments. Je t'en supplie, laisse-moi sortir ! ». Je regardai Jésus et je vis qu'Il pleurait lui aussi.
« Seigneur Jésus, cria l'homme du puits en feu, n'ai-je pas souffert assez pour mes péchés ? Cela fait quarante ans que je suis mort. »
Jésus dit « C'est écrit, le juste vivra par la foi ! Tous les moqueurs et les incrédules auront leur part dans l'étang de feu. Tu ne voulais pas croire la vérité. Beaucoup de mes disciples t'ont été envoyés pour te montrer le chemin mais tu ne voulais pas les écouter. Tu t'es moqué d'eux et tu as refusé l'Evangile. Bien que je sois mort sur la croix pour toi, tu t'es moqué de Moi et tu n'as pas voulu te repentir de tes péchés. Mon Père t'a donné de nombreuses opportunités d'être sauvé. Si seulement tu avais écouté ! » Jésus pleurait.
« Je sais, Seigneur, je sais ! cria l'homme. Mais je me repens maintenant. »
« C'est trop tard, dit Jésus. Le jugement est établi. »

Je savais que les âmes perdues en Enfer avaient tous leurs sens. Elles se souviennent de tout ce qu'on leur a dit. Elles savent qu'il n'y a aucun moyen de sortir des flammes et qu'elles sont perdues à tout jamais. Bien que ce fût sans espoir, elles persistaient à supplier Jésus pour qu'Il leur fasse miséricorde.

Dans la fosse suivante, se trouvait l'âme d'un homme, enveloppée dans son squelette. Jésus se tourna vers moi et dit :
« Cet homme avait vingt-trois ans quand il est venu ici. Il ne voulait pas écouter mon Evangile. Il a entendu Ma Parole de nombreuses fois et était souvent dans Ma maison. Je l'ai invité par Mon Esprit à recevoir le salut mais il a préféré le monde et ses plaisirs. Il aimait boire et ne prêtait pas attention à Mon appel. Il a été élevé au sein de la Parole de Dieu mais il ne voulait pas s'engager avec Moi. » « Un jour, Me disait-il, je Te donnerai ma vie, un jour, Seigneur ». Mais ce jour n'est jamais venu. Une nuit, après une fête il est mort dans un accident de voiture. Satan l'a trompé jusqu'à la fin. »
« Il fut tué sur le coup, Il n'a pas voulu écouter Mon appel. D'autres furent aussi tués dans l'accident. Le travail de Satan, c'est de tuer, voler et détruire. Si seulement ce jeune homme M'avait écouté ! Ce n'est pas la volonté du Père que quiconque périsse. Satan voulait l'âme de cet homme et l'a détruit en se servant de l'insouciance, du péché et de l'alcool. »

Au loin, j'entendis des voix et les cris d'une âme torturée. Des hurlements comme jamais vous n'auriez pu imaginer remplissaient l'air, c'étaient les cris d'un homme. Je voyais des petites ombres habillées en noir marchant autour d'un objet qui ressemblait à une boîte. En examinant de plus près, je réalisai que cette boîte était un cercueil et que les ombres marchant autour étaient des démons. C'était un vrai cercueil, et il y avait douze démons marchant autour. Tout en marchant, ils chantaient et riaient. Chacun d'eux avait une lance effilée dans sa main, qu'il enfonçait dans le cercueil par de petits orifices. Une atmosphère de terreur régnait là. Je tremblais devant cette scène. J'entendis un cri si désespéré qu'il remplit mon coeur de désespoir. « Pas d'espoir, pas d'espoir ! », disait-il. Ce cri désespéré provenait du cercueil, c'était un gémissement de regret sans fin. A l'intérieur du cercueil, une brume grisâtre occupait l'intérieur, c'était l'âme d'un homme. Les démons continuaient à enfoncer leurs lances dans le cercueil. Je n'oublierai jamais la souffrance de cette âme. Devant mes yeux se trouvait une âme et à l'intérieur, il y avait un coeur humain d'où jaillissait du sang. L'intrusion des lances perforait littéralement son coeur.
« Je Te servirai maintenant, Seigneur. S'il te plaît, sors-moi de là », supplia-t-il. J'étais consciente que cet homme sentait chaque coup de lance qui transperçait son coeur.
« Il est tourmenté jour et nuit, dit le Seigneur. Il a été placé là par Satan et c'est Satan qui le torture ».
« Seigneur, maintenant je prêcherai le vrai Evangile, cria l'homme. Je parlerai du péché et de l'Enfer. Je T'en prie laisse-moi sortir. »
Jésus dit : « Cet homme était un prédicateur de la parole de Dieu. Il fut un temps où il Me servait de tout son coeur et où il mena beaucoup de gens vers le salut. Certains de ses fidèles continuent à me servir aujourd'hui. Mais le désir de la chair et la duplicité des richesses l'ont détourné du droit chemin. Il a permis à Satan de diriger sa vie. Il avait une grande église, une jolie voiture, un revenu confortable. Il a commencé à voler dans les offrandes et à enseigner des mensonges. La plupart du temps, il disait des demi mensonges et demi vérités et ne me laissait pas le corriger. Je lui ai envoyé mes messagers pour lui dire de se repentir et de prêcher la vérité mais il aimait plus les plaisirs de la vie que la vie dans le Seigneur. Il savait bien qu'il ne fallait pas prêcher ou enseigner d'autre doctrine que la vérité révélée par la Parole de Dieu dans la Bible. »
« De plus, avant de mourir, il dit que le baptême du Saint-Esprit était un mensonge et que ceux qui clamaient avoir le Saint-Esprit étaient des hypocrites. Il dit que même un ivrogne irait au Paradis, sans se repentir. »
« Il dit que Dieu n'enverrait personne en Enfer parce que Dieu était trop bon pour faire ça. Il a détourné de nombreuses personnes de la grâce du Seigneur. Il a même affirmé qu'il n'avait pas besoin de Moi parce qu'il était comme un Dieu. Il est allé jusqu'à organiser des séminaires pour prêcher sa fausse doctrine. Il a piétiné Ma Sainte Parole. Et pourtant, j'ai continué à l'aimer. »
« Il ne M'a pas écouté. Quand Je l'appelais, il ne voulait pas M'entendre, Il aimait trop la vie facile. Je l'ai appelé sans cesse à se repentir mais il ne voulait pas revenir vers moi. Un jour, il fut tué et vint directement ici. Maintenant Satan le tourmente pour avoir prêché quelque temps Ma Parole et sauvé des âmes pour Mon royaume. Ceci est son châtiment. »
« Le sang de beaucoup d'âmes perdues est sur tes mains. Beaucoup d'entre eux sont tourmentés à cet instant, ici. », lui dit Jésus.

Le visage du Seigneur était triste et Ses yeux remplis d'une grande tendresse et d'un amour profond. Bien que ceux qui se trouvaient en Enfer étaient à jamais perdus, je savais qu'Il les aimait encore et pour l'éternité.

« Mon enfant, me dit-il, Dieu notre Père a donné à chacun de nous une volonté afin que nous puissions choisir de Le servir ou de servir Satan. Sache que Dieu n'a pas créé l'Enfer pour Son peuple. Satan trompe beaucoup de ceux qui décident de le suivre. Mais l'Enfer a été créé pour Satan et ses anges. Ce n'est pas Ma volonté ni celle du Père que quiconque périsse ».

Je pleure et prie pour tous ceux qui liront ce livre afin que vous vous rendiez compte de la vérité avant qu'il ne soit trop tard. L'Enfer est pour l'éternité ! Je sais que Jésus m'a montré toutes ces choses afin que j'avertisse les hommes et les femmes de ce monde qu'ils doivent fuir à tout prix l'Enfer. Cher amis, si vous lisez ceci et que vous ne connaissez pas Jésus, ARRETEZ-VOUS tout de suite, REPENTEZ-VOUS de vos péchés et INVITEZ Jésus à être votre Sauveur.

« Plus loin se trouvent des choses effroyables, dit Jésus. Elles sont véritables et ne sortent pas de l'imagination de quelqu'un. Assure-toi bien de dire au lecteur que les pouvoirs des démons sont réels. Que Satan est réel, ainsi que les puissances des ténèbres. Mais dis-leur qu'ils ne désespèrent point. Car si mon peuple sur qui est invoqué Mon nom s'humilie et prie, s'il se détourne de ses mauvaises voies, alors je l'écouterai des cieux, et je les guérirai lui et son pays, eux et leur pays. Aussi vrai que le Paradis existe, l'Enfer aussi. »

Dieu veut que vous sachiez ce qui se passe en Enfer et veut vous sauver de ce lieu. Dieu veut que vous sachiez qu'il existe un chemin, c'est Jésus-Christ, le Sauveur de votre âme. Rappelez-vous que seul ceux qui ont leur nom écrit dans le livre de Vie de l'Agneau seront sauvés.

Le message du Seigneur à ce monde perdu est le suivant :
« Je ne désire pas que vous alliez en Enfer. Je vous ai créés pour ma propre joie et pour que nous ayons une communion éternelle. Vous êtes Ma création et Je vous aime. Invoquez-Moi tant que Je suis proche, et Je vous entendrai et vous répondrai. Je veux vous pardonner et vous bénir. »

Si vous n'êtes pas sauvé, s'il vous plaît, prenez le temps maintenant de vous agenouiller devant le Seigneur et demandez-Lui de vous pardonner de vos péchés et de faire de vous Son enfant. Quel qu'en soit le prix, il faut que vous soyez déterminé, dès à présent, à faire du Paradis votre demeure éternelle. L'Enfer est horrible, et l'Enfer est réel.


D'autres extraits du témoignage de Mary K. Baxter figurent sous les articles dits « L'occultisme et l'au-delà » et « l'avortement ». Ils traitent précisément de ces sujets.


Aussi paru sur ce blog : ILS ONT VU LE PARADIS - Mary K. Baxter

- - 19.04.2008 | 2 réactions | #link | rss
On peut constater de frappantes similitudes entre les NDE et de nombreux passages de la Bible :

- la sortie hors du corps et le fil ou cordon d'argent

Je connais un homme en Christ, qui fut, il y a quatorze ans, ravi jusqu'au troisième ciel (si ce fut dans son corps je ne sais, si ce fut hors de son corps je ne sais, Dieu le sait). Et je sais que cet homme (si ce fut dans son corps ou sans son corps je ne sais, Dieu le sait) fut enlevé dans le paradis, et qu'il entendit des paroles ineffables qu'il n'est pas permis à un homme d'exprimer (2 Corinthiens 12:2-4)
 
Car l'homme s'en va vers sa demeure éternelle, et les pleureurs parcourent les rues; avant que le cordon d'argent se détache, que le vase d'or se brise, que le seau se rompe sur la source, et que la roue se casse sur la citerne; avant que la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et que l'esprit retourne à Dieu qui l'a donné (Ecclésiaste 12:5-7)


- le corps spirituel (céleste)

Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit (2 Corinthiens 3:18)
 
Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses (Philippiens 3:20-21)
 
Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres... Le corps est semé corruptible; il ressuscite incorruptible; il est semé méprisable, il ressuscite glorieux; il est semé infirme, il ressuscite plein de force; il est semé corps animal, il ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps animal, il y a aussi un corps spirituel... Et de même que nous avons porté l'image du terrestre, nous porterons aussi l'image du céleste (1 Corinthiens 15:40-49)


- la lumière, l'Etre de lumière qui personnifie l'Amour absolu

Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie (Jean 8:12)
 
Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait: Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? Il répondit: Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Jésus que tu persécutes (Actes 9:3-5)
 
La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres (1 Jean 1:5)

Il n'y aura plus de nuit; et ils n'auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles (Apocalypse 22:5)

Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour (1 Jean 4:8)


- le sentiment de bonheur infini, d'une joie indescriptible, d'une paix profonde

J'estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous (Romains 8:18)

Et j'entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu (Apocalypse 21:3-4)

Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite. Je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux (Jean 17:13+26)

Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne (Jean 14:27)


- la perception modifiée du temps

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c'est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour (2 Pierre 3:8)

Car mille ans sont, à tes yeux, comme le jour d'hier, quand il n'est plus, Et comme une veille de la nuit. (Psaume 90:4)


- la vision d'une Cité de lumière

Mais maintenant ils en désirent une meilleure, c'est-à-dire une céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu, car il leur a préparé une cité (Hébreux 11:16)
 
Mais notre cité à nous est dans les cieux, d'où nous attendons aussi comme Sauveur le Seigneur Jésus Christ (Philippiens 3:20)
 
Et il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d'auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu. Son éclat était semblable à celui d'une pierre très précieuse, d'une pierre de jaspe transparente comme du cristal (Apocalypse 21:10-11)
 
La ville avait la forme d'un carré, et sa longueur était égale à sa largeur. Il mesura la ville avec le roseau, et trouva douze mille stades; la longueur, la largeur et la hauteur en étaient égales. La muraille était construite en jaspe, et la ville était d'or pur, semblable à du verre pur (Apocalypse 21:16+18)
 
La ville n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'éclaire, et l'agneau est son flambeau (Apocalypse 21:23)


- la revue de vie, l'accès à la connaissance absolue et le jugement

Mais quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant. Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie, mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu (1 Corinthiens 13:10-12)
 
Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère? ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère? puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu... Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même (Romains 14:10+12)
 
Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour (Jean 12:47-48)


- la certitude de faire partie d'un ensemble universel harmonieux (l'unité de toutes choses)

Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi?... Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi (Jean 14:10-11)

En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous (Jean 14:20)

Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un - moi en eux, et toi en moi, - afin qu'ils soient parfaitement un (Jean 17:22-23)


- l'enfer, le bas-astral ou la géhenne

Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse (Esaïe 14:15)

Alors le roi dit aux serviteurs: Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus (Matthieu 22:13-14)
Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le; mieux vaut pour toi entrer dans le royaume de Dieu n'ayant qu'un oeil, que d'avoir deux yeux et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point (Marc 9:47-48)

Et la mort et le séjour des morts furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort, l'étang de feu. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu (Apocalypse 20:14-15)


FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch