C'est quand même hallucinant : j'ai réellement pris l'habitude de l'embarquer partout! Au boulot, au bistrot, il est tout le temps dans mon sac dès que je me déplace.

Au début, c'était vraiment la galère de m'habituer à l'interface, mais ça vient, petit à petit. Autre truc bien chiant découvert petit à petit, c'est le positionnement bizarre de certains caractères comme le back-slash qui, chaque fois que j'en ai besoin, me donnent envie de me balancer par la fenêtre. A part ça, tout roule. La batterie a encore une sacrée autonomie (plus du double de mon HP vieux de trois ans).

Malgré tout, je trouve que la logithèque Mac manque sérieusement de produits. Encore une fois, c'est le serpent qui se mord la queue : le développement de plus d'applications sur Mac boosterait les ventes, mais les développeurs préfèrent développer sur PC car ils savent que ça se vend beaucoup mieux.

Et définitivement, merci à nos amis de Cupertino pour l'excellente antenne Wifi intégrée au IBook qui me permet de vous écrire en ce moment-même depuis un bar (et merci au voisin pour son routeur non-protégé).

Sinon, fait très drôle, je n'aurais jamais cru que mon article sur le calendrier Ryanair attirerait autant de visiteurs...