Non, le titre ci-dessus n est pas le prochain blockbuster de james cameron sur un bateau sur le point de couler dans un loch avec Christophe Lambert dans le role titre, mais bien l endroit d ou nous vous ecrivons.

Nous avons ce matin deambule dans des plantations de the que ne renierait pas meme sir twinings himself. le climat est un peu plus frais compare aux 30 et quelques degres habituels du reste de la malaisie. il y a toutefois une constante, la rincee journaliere de pluie tropicale.

Nous avons commence notre periple a singapour (ps sympa comme compagnie singapore air, y compris au niveau du filet de boeuf et des sommiches mignonnes et qui ont moins de 50 ans, special dedicace a iberia), ou les gens sont super gentils bien que tout est trop lisse pour etre totalement honnete, genre big brother is watching you... un moment etrange, le passage de la douane pour aller en malaisie, avec comme accueil deux gurkas de cire tellement ils prennaient leur job au serieux et un hall et du personnel capable de gerer en un apres midi l expulsion des tous les etrangers voulus par l udc, auxquels nous pouvons ajouter la section grisonne...

direction donc malacca, charmante bourgade coloniale ou l activite principale de certains locaux consiste a faire du cruising avec leur voiture tunee, et de commander des bieres par lot de 5 dans des sceaux. on imagine donc que l etat malais musulman est d obedience plutot cool ... pour revenir a la tolerance chere a l udc, ici les minarets cotoient les eglises et les temples bouddhistes qui se partagent tous le meme jardin.

voila pour l instant, on savoure de delicieuses specialites locales au niveau culinaire, meme si nous n avons pas tente hier le buffet de tetes de poissons au relais routier local. prochaines etapes : kota bahru et les iles perenthian, paradis terrestre y parait.

on vous embrasse !