articles
réactions
quedemots - 03.01.2016 | 0 réactions | #link | rss
Employés de bureau, caissiers, bouchers, personnel de réception, postiers, comptables et laborantins: tous ces emplois seront automatisés à l'avenir avec une probabilité de plus de 90%, selon une étude de l'Université d'Oxford, dont fait état la NZZ am Sonntag.


D'ici vingt ans, en raison de la numérisation de la société, la moitié des emplois actuels pourraient avoir disparu aux Etats-Unis. En Suisse plusieurs centaines de milliers d'emplois seraient en danger.


Les employés de bureau figurent parmi les professions les plus menacées par le phénomène de la numérisation. La Suisse compte quelque 284'000 employés de commerce et 48'000 comptables.


L'automatisation ne va pas seulement faire disparaître des emplois, mais également libérer du temps pour d'autres activités. Par exemple, des employés de commerce pourraient effectuer principalement des tâches trop complexes pour être automatisées ou qui impliquent des contacts personnels et des compétences sociales.


Analyse des données
Alors que ce sont surtout les activités de routine qui ont été automatisées durant les dernières décennies en raison des progrès techniques, le travail plus qualifié ne nécessitera plus que quelques personnes dans vingt ans. Selon le scénario des chercheurs d'Oxford, les logiciels et les machines s'occuperont de gérer les données personnelles, de la gestion du stockage et d'établir des bilans.


Un des moteurs de cette quatrième révolution industrielle sera l'analyse des données. L'ordinateur Watson du groupe informatique américain IBM reconnaît d'ores et déjà la langue et les images. Il classe facilement des données non structurées, telles que les courriels, des études et des données sur la santé.


L'assureur Swiss Re a été la première entreprise helvétique à utiliser Watson, afin d'évaluer les risques ou les dommages. La révolution numérique sera un des points forts du prochain Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR), qui aura lieu du 20 au 23 janvier.


Texte de : ats
janvier 2016
quedemots - 02.06.2015 | 0 réactions | #link | rss
Malgré l'étoile qui se trouve dans l'annuaire : search.ch. Deux à cinq fois par semaine, je suis déranger par des Call Center, des assurances, et toutes sortes de démarcheur. Cela va du lundi au dimanche, de 8h30 et leur limite est 21h pour le moment.

J'ai trouvé sur le site de l'OFCOM ceci :

Si une entreprise vous appelle malgré l'étoile à côté de votre nom dans l'annuaire (*), il peut s'agir de concurrence déloyale. Si vous vous sentez importuné par un appel, vous pouvez signaler le cas au Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO). Un formulaire d'annonce est à disposition sur le site internet du SECO. Vous avez aussi la possibilité de déposer une plainte pénale auprès de la police.

Si vous connaissez l'identité de l'appelant, vous pouvez annoncer votre cas à la Commission suisse pour la loyauté. Cette commission, dans laquelle siègent paritairement des représentants des consommateurs, des médias et des annonceurs, exerce un autocontrôle sur la branche. Elle est aussi active dans la lutte contre la publicité déloyale. Elle demande une taxe de traitement de 50 francs par annonce de publicité téléphonique non sollicitée.

Mais ce qui ma choquer, c'est que celui qui déranger par ces pubs téléphonique dois payer une taxe de 50 francs par annonce de publicité téléphonique non sollicitée.

Voilà la liste :

022.501.20.09 Call Center vers 16h
021.333.43.55 Call Center pour Axa-Winterthur Assurance vers 13h30
062.588.43.55 Call Center vers 13h30 pub pour l'assurance Assura
044.555.06.00 Institut de sondage vers 19h
021.653.26.71 Call Center vers 18h30
022.322.56.22 Call Center vers 20h30
022.518.17.81 Call Center vers 18h00
022.552.16.25 Call Center vers 11h00
044.508.31.77 Call Center vers 19h40 région Zurich
+35 220.20.23.69 Call Center vers 14h région Luxembourg le 02.02.2016
021.296.34.917 Call Center vers 16h30 région Lausanne le 24.02.2016
021.588.12.03 Call Center vers 16h région Lausanne le 26.02.2016
Au fil de l'année ma liste se rallongera.

texte : Quedemots
Texte tirer : OFCOM
quedemots - 26.07.2013 | 1 réactions | #link | rss
"L'affaire fait grand bruit en Malaisie, y compris, il faut le signaler, chez des musulmans.

Dans une école primaire publique mixte de la banlieue de Kuala-Lumpur, les écoliers en majorité musulmans jeûnent pendant le ramadan et ne déjeunent donc pas à l'école.

Toutefois, un certain nombre d'écoliers ne sont pas musulmans, ils sont chrétiens ou hindous, et prennent naturellement leur déjeuner entre deux classes.

C'est la mère d'un de ces écoliers non musulmans qui a mis des photos sur sa page facebook : elles montrent que pour ne pas indisposer les jeunes jeûneurs musulmans, les chrétiens et les autres ont été priés de se cacher pour manger et de se cacher où ? Dans les toilettes de l'école..."

Publié sur Facebook
25.07.2013
quedemots - 18.05.2013 | 0 réactions | #link | rss
Même genre de conversation en langue anglaise aujourd'hui avec une voix à l'accent très tropical (genre indien ou africain), m'informant que Microsoft avait reçu des plaintes de ma part concernant la réception de e-mails non-sollicités, et que mon ordinateur n'était plus sécuriser par mon anti-virus et qu'il était complètement infecté.

Et qu'il était mandaté par Microsoft pour m'aider à tout remettre en ordre sur mon PC.

Inquiétant de penser que certains se laissent abuser malgré tout, tant l'arnaque est évidente !

Dommage que nos lois ne permettent pas de poursuivre de tels escrocs afin d'éviter qu'ils puissent s'enrichir au dépend de personnes crédules.

Explications à : http://www.microsoft.com/fr-fr/security/online-privacy/avoid-phone-scams.aspx

Quedemots
18.05.2013
quedemots - 30.04.2013 | 0 réactions | #link | rss
Test d'un dispositif pour repérer les faux médicaments antipaludéens

- L'agence américaine des médicaments (FDA) a annoncé mercredi son intention de tester un dispositif portable de test des médicaments qui permet de dire en quelques instants s'ils sont contrefaits ou non, et pourrait ainsi aider à lutter contre le paludisme.

Les médicaments antipaludéens contrefaits ou ne répondant pas aux normes en vigueur représentent un problème d'envergure dans de nombreuses régions du monde touchées par la maladie, et trouver un moyen de tester à faible coût ces traitements sur le terrain serait une grande avancée, estiment les experts.

Le dispositif, baptisé Counterfeit Detection Device (Dispositif de détection des contrefaçons) ou CD-3, est utilisé depuis 2010 pour passer au crible des produits cosmétiques, de la nourriture, des dispositifs médicaux ou des cigarettes, a précisé la FDA.

La question de savoir s'il peut être utile pour détecter des médicaments antipaludéens contrefaits doit encore être élucidée et des tests pour le déterminer débuteront courant 2013 au Ghana, a ajouté Margaret Hamburg, directrice de la FDA.

Le dispositif, qui fonctionne avec des piles, utilise des ondes lumineuses de différentes tailles pour scanner le produit testé et le comparer à un produit dont l'origine est certifiée.

Cet outil ne requiert qu'une expérience scientifique ou technique minime et peut être utilisé dans des communautés reculées ou à des endroits où le système de santé est très basique, souligne la FDA.

Quelque 660.000 personnes meurent chaque année du paludisme.


Texte : AFP
avril 2013
quedemots - 09.12.2012 | 0 réactions | #link | rss
La mise minimale pour la loterie suisse à numéros passe à 5 francs

Les adeptes de la loterie devront davantage mettre la main à la poche. Dès janvier, la mise minimale pour le Swiss Lotto passera de trois à cinq francs. Le système des paris changera également. Les chances de remporter la cagnotte principale s'en trouveront diminuées.

Ces modifications entreront en vigueur le 10 janvier, a précisé mercredi à l'ats le porte-parole de Swisslos Willy Mesmer. Il confirmait une information diffusée la veille par le chaîne régionale TeleZüri. L'augmentation de la mise représente une hausse de 67%.

Le modèle de bulletin changera. Il ne sera plus possible de remplir les six cases des 45 disponibles. A l'avenir, il faudra en choisir six sur une grille de 42 cases. Mais il faudra surtout obligatoirement jouer avec le Plus et opter pour une des six possibilités au lieu des trois actuelles.

Le fait d'augmenter le nombre de possibilités pour le Plus réduit les chances de décrocher le gros lot. Mais dans le même temps, la probabilité de gagner de plus petites sommes, sans le Plus, est plus grande, selon M. Mesmer.


Texte de : ats
Titre : Quedemots
Novembre 2012
quedemots - 26.11.2012 | 0 réactions | #link | rss
De retour de voyage, je cherche le moyen de changer mon billet de 10fr pour me procurer une pièce de 2 frs pour un chariot, je me dirige vers le guichet des informations et on me dit que je peux obtenir la monnaie à un distributeur moyennant une carte de crédit.

Pas de chance direction le duty free ou je prends une barre de chocolat 2fr et, au moment de payer me fait apostrophé par une asiatique à la caisse me disant sur un certain ton qu'elle ne me fera pas de change. Finalement je me dirige vers le bureau de change et voit l'employer me prendre le billet et me rend la monnaie.

Je passe la douane et dirige vers les taxis avec mon chariot et mes trois valises, je les pose au début de la file et coure déposer le chariot pour récupérer ma pièce de 2fr. Un taxi gris est en première position le chauffeur se tenant à côté de son véhicule me demande ou je vais et me répond que là où je vais c'est trop près je lui dis c'est quoi ce bordel et sur ça il me traite de tout les gros noms que je n'oserais même pas écrire. Mais par contre il prend un américain qui va sur la rive gauche. Finalement un autre chauffeur me prend et me raconte qu'environ une dizaine de chauffeur de taxi refuse certains clients car la course ne leur apporte pas assez d'argent.

Et bien en étant un résident de Genève, je pousse UN GRAND COUP DE GUEULE pour l'accueille à Cointrin et chauffeur de taxi.
quedemots - 30.10.2012 | 0 réactions | #link | rss
Trente trois rhinocéros ont été abattus par les braconniers pour leur corne en Afrique du Sud ces deux dernières semaines, portant à 488 le nombre de ces animaux tués en 2012, indique un communiqué du gouvernement mardi.

Un total de 488 rhinocéros ont été perdus en raison de l'abattage illégal depuis le début de l'année, indique le gouvernement, tandis que le porte-parole du ministère de l'Environnement Albi Modise a précisé à l'AFP que 33 avaient été tués dans les deux dernières semaines.

La progression du braconnage s'explique par la vente à prix d'or des cornes en Asie, en particulier au Vietnam, où elles sont prisées dans la médecine traditionnelle.

La corne des rhinocéros est pourtant exclusivement composée de kératine, la même matière que les ongles humains et ne possède, selon les scientifiques, aucune vertu curative connue.

Avec environ 20.000 spécimens, l'Afrique du Sud abrite 70 à 80% de la population mondiale de rhinocéros, qui est de plus en plus la cible des braconniers en dépit du renforcement des mesures de sécurité, et notamment de l'intervention de l'armée.

L'accélération du massacre est impressionnante : les statistiques officielles montrent que 448 animaux avaient été abattus par des braconniers pour l'ensemble de l'année 2011, contre 333 en 2010, 122 en 2009, 83 en 2008 et seulement 13 en 2007.

Les forces de l'ordre ont procédé à 214 arrestations depuis le début de l'année dans le cadre de la lutte contre le braconnage et l'exportation illégale de corne.

Près de 60% des rhinocéros tués le sont dans le célèbre parc Kruger, à la frontière du Mozambique.


Texte de : AFP
Titre : Quedemots
octobre 2012
quedemots - 25.10.2012 | 0 réactions | #link | rss
Afrique: une saisie record de faux médicaments donne une idée du phénomène


Quelque 82 millions de médicaments illicites saisis en trois jours, en juillet, dans des ports africains: une opération douanière internationale dévoilée jeudi à Paris donne la mesure des trafics de faux remèdes qui gangrènent le continent.

Il s'agit de la plus grosse opération jamais réalisée avec la saisie de produits de santé de contrebande ou contrefaits d'une valeur de 40 millions de dollars US, a déclaré Christophe Zimmermann, coordinateur de la lutte anti-contrefaçon à l'Organisation mondiale des douanes (OMD).

Rapportée sur toute l'année, la quantité saisie représenterait dix milliards de doses et une valeur de 5 milliards USD, a souligné ce responsable lors d'une conférence de presse organisée à Paris pour présenter cette opération Vice grips 2.

Sur 110 conteneurs saisis par les douanes, 84 contenaient des produits contrefaits ou de contrebande, en provenance généralement d'Asie du sud-est, surtout de Chine, mais aussi de Dubaï. L'Angola, le Togo, le Cameroun et le Ghana étaient les pays où ont été opérés les plus grosses prises.

Parmi les produits saisis se trouvaient de faux antipaludéens, des antibiotiques ou des antiparasitaires sans principe actif ou encore de fausses pilules du lendemain.

Dans un cas, en Angola, 33 millions de doses de médicaments de grandes marques parfaitement imités, mais sans principe actif, ont été découverts avec des DVD pornographiques, dissimulés à l'intérieur d'un lot de haut-parleurs d'importation.

Les faussaires produisent désormais à rythme industriel et vont jusqu'à imiter parfaitement les hologrammes anti-contrefaçon sur les boîtes qui sont censés dissuader les imitateurs et protéger les consommateurs.

Dans un autre cas, au Togo, un sirop expectorant supposé être conservé entre -2 et +4 degrés se trouvait dans des conteneurs en plein soleil par plus de 50 degrés.

Aujourd'hui l'Afrique est devenu un dépotoir et cela affecte directement la sécurité et la santé des consommateurs, déplore M. Zimmermann.

On a affaire à des organisations de fraude internationale structurées qui profitent de la globalisation, utilisant plusieurs continents, pays et moyens de transport pour cacher la provenance véritable des produits, souligne-t-il.

La contrefaçon des médicaments a quitté l'échelle artisanale et se fait désormais à l'échelle industrielle dans des usines capables de produire plus que les usines qui produisent les vrais remèdes, affirme-t-il.

Le professeur Marc Gentilini, responsable du programme de santé de la Fondation Chirac, souligne que ces nouveaux mafieux s'adonnent au trafic le plus rentable qui soit et aussi le moins dangereux.

Les peines encourues semblent souvent minimes face aux dangers que les faux remèdes, sans principe actif, font courir aux patients.

Le trafic de faux médicaments se nourrit de la pauvreté en Afrique: un grand nombre de ces médicaments sont vendus à faible prix dans la rue.

Mais il se nourrit aussi de la désorganisation des systèmes sanitaires et de la corruption: dans certains cas, les faux médicaments se retrouvent dans des réseaux officiels des pharmacies.

Le directeur de l'Institut de recherche anti contrefaçon de médicaments (IRACM) Jacques Franquet se souvient de deux opérations de contrôle menées par le laboratoire français Sanofi dans les pharmacies d'une capitale africaine, où dans un cas 40% des boîtes du médicament ciblé étaient fausses et dans l'autre 80%.

La lutte contre la contrefaçon ne sera efficace qu'avec la volonté politique de s'adresser véritablement au problème, a souligné le secrétaire général de l'OMD, le Japonais Kunio Mikuriya, ajoutant que deux nouvelles opérations anti-contrefaçon seront organisées en Afrique, en novembre et mars, pour que la mobilisation ne retombe pas.


Texte de : AFP
octobre 2012
quedemots - 31.03.2012 | 2 réactions | #link | rss
Ce numéro appelle plusieurs fois par semaines. Cela va de plusieurs fois par jour du lundi au samedi. Entre 12h et 21h.

Ce qui manque en Suisse, c'est la législation interdisant les appels de télémarketing. Espérons que les autorités prennent bientôt les mesures nécessaires afin que ces actes deviennent punissables.

Quedemots
21.02.2012
quedemots - 07.02.2012 | 0 réactions | #link | rss
Une dame en voiture s'arrête pour 30 secondes à l'emplacement des taxis devant l'hôpital pour prendre son mari puis se fait violemment insultée par un chauffeur de taxi conduisant un break noir. Témoins de la scène, je me suis adressé au chauffeur de taxi pour lui dire de parler avec respect la dame. Pour toute réponse du chauffeur fut " Ta gueule connard ". Deux dames qui se trouvaient derrière moi ont été choquée par l'attitude de ce chauffeur. Ni une ni deux je pris mon mobile et téléphona à la central du 141 pour leur signaler qu'un de leur chauffeur au Numéro de plaque X était mal poli et irrespectueux.

Je ne m'étonne pas que les chauffeurs de taxi de la ville de Genève ont une mauvaise réputation, et de ce faite dégrade l'image de Genève mondialement. Certes c'est une profession qui ne doit pas être facile à se faufiler un certains nombre d'heures derrière un volant. Mais je me rappel d'une certaine époque quand les taxis étaient courtois.

Je pense aussi que l'état de Genève devrait faire un peut d'ordre dans le milieu des taxis genevois.

Texte de : Quedemots
Fevrier 2012
quedemots - 17.04.2011 | 0 réactions | #link | rss
Je revenais de Satigny vers 16h30 sur la route du Mandement, et j'ai assisté à un Run entre 3 voitures. Les 3 voitures étaient de puissante berline conduite par de très jeune conducteur. Heureusement qu'ils n'ont pas franchi la ligne blanche car j'aurais été percuté et, ne serait pas là pour en parler.

On entend parler de ces courses de voitures qui se déroulent la nuit sur certaines routes genevoises. Mais là en pleine après-midi se sont des conducteurs sans conscience.

Quedemots 16.04.2011
quedemots - 21.03.2011 | 0 réactions | #link | rss
Compteurs Geiger, pastilles d'iode... dans une Allemagne majoritairement hostile au nucléaire d'aucuns se préparent au pire après les explosions dans une centrale nucléaire japonaise.

"Beaucoup d'officines nous ont signalé que des clients se présentaient pour acheter des pastilles d'iode", a expliqué mardi à l'AFP une porte-parole de la fédération allemande des pharmacies, précisant n'avoir toutefois pas de données chiffrées complètes .

L'organisme a tout de même publié un communiqué mettant en garde les Allemands contre l'ingestion d'iode en dehors de toute exposition à des particules radioactives.

La fédération y rappelle qu'une seule dose suffit pour bloquer l'accumulation d'iode radioactive dans le corps, qu'il existe des risques d'allergies ou d'intolérance, et que les personnes de plus de 45 ans ne doivent en principe pas en prendre.

Un autre article est soudainement très prisé des Allemands: le compteur Geiger, servant à mesurer la radioactivité.

Le fabricant allemand d'appareils de mesure Graetz, basé dans l'ouest du pays, a indiqué à l'AFP avoir reçu "beaucoup d'appels d'Allemagne, mais pas seulement, de personnes qui sont inquiètes et qui souhaitent s'équiper".

Sur l'internet une forte hausse de la demande a été enregistrée pour ces appareils, en général peu prisés des particuliers et qui coûtent entre 250 et 500 euros.

"En février et début mars, il n'y a eu aucune commande pour ce type d'article. Mais entre le 7 et le 15 mars on a enregistré 8 commandes, soit autant que toute l'année dernière", a par exemple précisé à l'AFP la porte-parole du site d'achats en ligne mercateo.de.
Sur ce site, il y a eu le 7 mars 20 requêtes avec le mot-clé "compteur Geiger", et 4.223 une semaine plus tard.

Le service de météorologie national, Deutsche Wetterdienst (DWD), a également signalé "un grand nombre d'appels téléphoniques pour demander comment (était) surveillé le niveau de radioactivité dans l'air".

Selon un sondage de la chaîne publique ARD publié mardi, 53% des Allemands veulent un arrêt dès que possible des 17 réacteurs nucléaires du pays, et 70% pensent qu'un accident similaire à celui qui se déroule au Japon est possible chez eux.

Texte de : AFP
15 mars 2011
quedemots - 04.09.2010 | 0 réactions | #link | rss
Un navire néerlandais sillonne actuellement les côtes ouest-africaines dans le but de se débarrasser de sa cargaison de "déchets toxiques dangereux", a annoncé mercredi le ministre camerounais de l'Environnement dans un communiqué reçu par l'AFP.

"Des informations qui nous sont parvenues font état d'un navire hollandais dénommé N.V. Nashville, No UE/SU 4635950, transportant des déchets toxiques dangereux qui sillonne les côtes ouest-africaines dans le but de se débarrasser de ces déchets", indiqué le ministre, Pierre Hélé.

Aucun détail n'a été fourni sur la position ou la direction du bateau.

Dans le communiqué, M. Hélé invite les structures de son ministère dans les régions côtières du Cameroun et les autres administrations publiques, ainsi que les populations à "tenir informé les autorités de toute manoeuvre suspecte de navire" sur les côtes camerounaises.

"Nous ne savons pas qui a affrété le bateau", a par ailleurs affirmé a l'AFP un responsable du ministère de l'Environnement, Benoît Bitjocka.

"Le propriétaire de ce navire peut corrompre des gens pour déverser ses déchets dans la région", a-t-il ajouté.

"Nos amis occidentaux sont des gens très dangereux. Ils considèrent l'Afrique comme une poubelle", s'est-il offusqué.

Le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala à Abidjan en août 2006 avait causé la mort de 17 personnes, selon la justice ivoirienne, et des milliers d'intoxications.

La multinationale Trafigura qui avait affrété le navire a toujours nié que le navire ait pu provoquer décès et maladies graves.

Trafigura a été condamnée à une amende d'un million d'euros le 23 juillet dans le procès sur l'escale en juillet 2006 aux Pays-Bas du cargo Probo Koala, un mois avant de déverser sa cargaison en Côte d'Ivoire.

Des accords sur des indemnisations de 33 et 152 millions d'euros à Londres et à Abidjan avaient entraîné l'abandon de poursuites pour le déversement en Côte d'Ivoire.

Texte de : AFP
août 2010
quedemots - 02.08.2010 | 0 réactions | #link | rss
La mer est une poubelle. Les déchets, particulièrement les résidus de plastique et de polystyrène, gangrènent les océans, et l'Atlantique est aussi touché que le Pacifique, ont constaté quatre jeunes explorateurs français de retour de huit mois de périple transatlantique.

Partis en octobre du port de la Trinité-sur-Mer (Morbihan), ils ont croisé tout au long de leurs 11.000 milles au moins 4 à 5 débris par jour jusqu'à buter, en avril, sur une véritable poubelle en mer des Sargasses, en plein triangle des Bermudes.

"En un quart d'heure, on a vu plus de déchets qu'en pleine mer et qu'au cours de tout notre itinéraire", raconte Yann Geffriaud, 27 ans, joint sur son voilier à quelques heures de son retour au port, samedi. "C'est vraiment un choc, quand au milieu de nulle part on croise dix à vingt déchets toutes les cinq minutes".

Dans cette zone de convergences des courants entre Floride et Bermudes, flotte une algue connue, la sargassum, qui a donné son nom à la mer. "Les déchets s'y retrouvent emprisonnés et chaque fois qu'on croise un amas d'algues, ils sont dessus: à 95% il s'agit de plastiques, du tube de dentifrice à l'aérosol en passant par la bouteille d'eau", rapporte ce jeune ingénieur naval.

"Pour être franc, on n'a pas vu une plaque compacte de plastique mais un éparpillement", dans lequel Yann et ses compagnons - dont un doctorant en anthropologie, Baptiste Monsaingeon, fasciné par ces résidus de civilisation - ont effectué des prélèvements.

Un illustre prédécesseur, Charles Moore, leur avait prêté un chalut à cet effet : ce navigateur et chercheur américain a découvert en 2008 la poubelle du Pacifique, 100 millions de tonnes de déchets, un continent flottant grand comme deux fois les Etats-Unis qui dérive entre Hawaï et le Japon.

La décharge flottante des Sargasses n'est qu'une mauvaise nouvelle de plus pour les océans, en particulier pour l'Atlantique : fin février, l'ONG américaine SEA avait déjà dévoilé l'existence d'une autre île de plastique de la taille de la France, un peu plus au nord à la latitude d'Atlanta.

Avec son association "Watch the Waste" (surveillez les déchets), Yann Geffriaud et ses trois compagnons, tous mordus de mer, n'étaient pas partis à la recherche de sensationnel.

"On n'a pas cherché à ratisser la mer pour trouver quelque chose de particulier, mais pour observer sur un parcours banal ce que tant de marins décrivent".

Hors la mer des Sargasses, poursuit-il, le voyage fut sans surprise, rythmé par des rencontres régulières de débris plastiques à la dérive. "Mais on en a vu cinq fois plus sur le retour, entre les Bermudes et les Açores, qu'à aller, sur un tracé plus au sud allant du Cap Vert à Tobago.

En naviguant plus près du Gulf Stream, leur voilier de 10,50 mètres s'est rapproché des tourbillons qui se forment à la marge du grand courant et favorisent le brassage des déchets.

Leur équipée, réalisée avec le soutien des ONG Surfrider et Robin des Bois, du Centre national d'information sur les déchets (CNIID) et de l'organisation de Charles Moore, Algalita, visait à convaincre tous les navigants, des pêcheurs aux plaisanciers, de mutualiser leurs repérages en mer afin de signaler tous les déchets ou agglomérations de déchets rencontrés.

Ils sont invités à rejoindre leur PODEM, Portail d'observation des déchets en mer (http://watchthewaste.free.fr) pour sensibiliser le public: car plus de 80% des poubelles flottantes se forment à terre, avant d'être déversées en mer par les pluies et les fleuves.

"Puisqu'on ne pourra jamais nettoyer la mer, le plus simple est d'éveiller l'attention du public", résument les navigateurs.

Texte de : AFP
juin 2010
quedemots - 01.02.2010 | 2 réactions | #link | rss
Cela me fait mal de voir cette télé réalité sur le drame en Haïti. Mais où sont donc tout ces secoures que l'on voit atterrir sur l'aéroport de Port-au-Prince.

Tous ces journalistes qui prennent tout ces morts qui tapissent les rues, les maisons, les gravats. N'ont-ils pas de pudeur ?

Je ne me rappelle pas avoir vu de morts quand il s'agissait de tremblement de terre en Italie par exemple. Mais quand il s'agit de drame dans des pays du tiers monde, ils se donnent un malin plaisir de nous montrer tout cette horreur.

Quedemots
15.01.2010
quedemots - 28.01.2010 | 4 réactions | #link | rss
Dernièrement, j'ai du aller en ville de Genève. Et j'ai été frappé par le nombre de roms qui vous accoste dans les transports publiques, sur les terrasses de café, dans les rues de la cité, aux entrées des commerces, postes, banques, etc....

Ce ne sont certes pas les roms qu'on trouvait en 2008. Car ceux-ci sont très agressifs.

Ceux-ci font penser qu'ils font partie de réseaux de mendicité qui travaille dans les grandes villes et près des routes.

Même que deux jeunes femmes mon demander de signer une pétition pour une association.

Mais quand je leur aie demandé leur carte de membre, elles m'ont montré une vulgaire photocopie.

J'ai bien rit. Je leur aie dit que je n'étais pas né de la dernière pluie.

Ensuite, il y aussi les nord africains qui accoste pour vous demander soit l'heure ou une cigarette. Et qui vous insulte quand vous de répondez pas.

Les africains qui vous chuchote si vous voulez de la drogue.

En tout cas Genève n'est plus m'a ville que j'aimais tant.

Faudrait-il un certain Stauffer pour remettre de l'ordre dans cette cité.

Où est l'image de cette belle cité où il faisait bon vivre.

Car le gouvernement actuel ne semble pas lever le petit doigt pour faire quoi que se soit au sujet de cette situation catastrophique.

Quedemots
13.08.09
quedemots - 28.01.2010 | 0 réactions | #link | rss
et les vertèbres des Suisses.

Du plutonium disséminé dans l'environnement lors des essais nucléaires des années 1960 a été inhalé par la population suisse. Il se retrouve en doses infimes dans les dents de lait et les vertèbres des enfants nés entre 1950 et 1995, sans présenter de risque pour la santé.

Cette analyse menée par l'Institut universitaire de radio physique appliquée (IRA) du CHUV, à Lausanne, a permis de montrer que ce radioélément très toxique n'a pas passé la barrière placentaire et n'a donc pas représenté un risque significatif d'irradiation du foetus. Il a été retrouvé, en quantités infimes, dans la racine des dents de lait et dans les vertèbres, indique le dernier bulletin de l'Office fédéral de la santé publique.

"Il s'agit d'activités très faibles, cela fait moins de dix ans que l'on dispose d'instruments suffisamment sensibles pour les mesurer", a précisé Pascal Froidevaux, de l'IRA. Les chercheurs ont notamment utilisé la spectrométrie de masse.

Les dents de lait, dont l'émail se forme "in utero" durant la grossesse, ont été utilisées pour investiguer le transfert du plutonium du plasma sanguin de la mère vers le foetus. Les résultats des analyses ont ensuite été comparés à ceux obtenus lors d'études similaires effectuées par l'IRA sur le radio strontium, qui lui franchit la barrière placentaire et se retrouve dans l'émail des dents de lait plutôt que dans la racine.

La présence de plutonium dans la racine, un tissu calcifié similaire à l'os, s'explique par l'inhalation, après la naissance, de plutonium présent dans l'air. Et ceci jusqu'à l'âge auquel les dents de lait tombent, soit en moyenne à dix ans dans cette étude.

Texte de : ats
mars 2009
quedemots - 16.12.2009 | 0 réactions | #link | rss
Près de 14 tonnes de cigarettes de contrebande, 3.640 télévisions ou appareils audiovisuels et 305.127 articles électroniques contrefaits ainsi que 8 kg de cocaïne ont été saisis au cours des deux derniers mois dans le port du Havre, ont annoncé jeudi les douanes.

Les produits contrefaits venaient de Chine et étaient destinés à l'Afrique, ont précisé les douanes dans un communiqué.

Premier port français du trafic de conteneurs avec 2.500.000 conteneurs par an (65 % du trafic national), le port du Havre est également une plaque tournante de la contrefaçon, entre l'Asie et l'Afrique, avec un million d'articles saisis en 2008.

Selon les statistiques des douanes, 80 % des contrefaçons saisies en France en 2008 provenaient de la Chine.

Au cours de ces dernières semaines, trois opérations ont abouti à la saisie d'un total de 13,7 tonnes de cigarettes (valeur 3,45 millions d'euros) de contrebande en provenance de Chine. Les cartons de cigarettes étaient dissimulés au sein d'autres cartons contenant des vases chinois ou des mannequins en plastique.

Les douaniers ont également découvert dans des conteneurs 2.353 téléviseurs, 543 lecteurs DVD, 378 home cinéma et 366 kits enceintes de contrefaçon "de très mauvaise qualité", réalisées avec des déchets électroniques envoyés en Chine par plusieurs pays occidentaux.

Ces produits étaient destinés au Nigeria tout comme 305.127 articles électroniques également contrefaits d'un coût de 5,4 millions d'euros.

Enfin, lors du contrôle d'un poids lourd lituanien transportant des crèmes glacées, les douaniers ont saisi 8 kilos de cocaïne destinés au Royaume-Uni.

Ces saisies ont été réalisées grâce aux douaniers d'une cellule de ciblage et d'analyse des documents de douane accompagnant chaque conteneur dont les soupçons sont ensuite confirmé, soit par la fouille du conteneur, soit par son passage dans un appareil de radiographie par imagerie au rayon X.

Texte de : AFP
Titre : Quedemots
novembre 2009
quedemots - 07.12.2009 | 0 réactions | #link | rss
Fausses loteries espagnoles, anglaises, autrichiennes

La Police cantonale vaudoise met en garde la population sur les risques de
répondre à ces demandes de loteries étrangères. Sous des prétextes
astucieux et fallacieux des escrocs parviennent à obtenir des sommes
d'argent importantes, voire des renseignements sur les coordonnées
bancaires des citoyens. En aucun cas Il ne faut répondre à ces
sollicitations et détruire les documents.


Depuis un certain temps déjà, de nombreux courriers ou courriels
parviennent aux résidants de notre canton. Dans ceux-ci, il est fait état
que le destinataire est l'heureux gagnant d'un montant astronomique
libellé en millions ou centaines de milliers d'euros. Ces documents ont
une mention à l'en-tête de loteries (Primitiva, Abogados Garcia, Spannish
International Lottery, etc.) soi-disant basées, la plupart du temps, en
Espagne, Angleterre ou en Autriche. L'écrit est accompagné d'un formulaire
sur lequel le destinataire, afin de pouvoir obtenir les fonds, est invité
à compléter celui-ci notamment en y faisant figurer ses coordonnées
téléphoniques et bancaires.

L'objet délictueux est double. Il vise d'une part à obtenir des données
personnelles, puis à convaincre les personnes visées d'effectuer un ou
plusieurs versements pour garantir le paiement d'un hypothétique gain
(avance de frais). De temps à autre, il est demandé des arrhes pour
couvrir les honoraires d'un prétendu avocat censé représenter les intérêts
du "gagnant" à l'étranger et accélérer la remise du gain. Il est utile de
préciser que le simple envoi d'une offre frauduleuse ne constitue pas,
selon le droit suisse, un acte punissable. De plus la notion d'astuce ne
peut être retenue si aucun contrôle n'a été entrepris, ou du moins si la
supercherie pouvait être décelée avec un minimum de recherches.

Entre 2007 et 2008, une personne a versé en plusieurs fois, en Espagne,
via une entreprise de transfert de devises, environ CHF. 50'000.- d'avance
de frais.

La Police cantonale vaudoise recommande à la population de ne pas
communiquer des coordonnées personnelles à des inconnus et de détruire
tout courrier ou courriel dont la teneur serait identique ou similaire à
celle décrite ci-dessus.


Lausanne, le 8 janvier 2009
Texte de : Police Vaudoise
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch