Le FBI est en train de localiser plus d'un million d'ordinateurs contrôlés par des organisations criminelles. Celles-ci les font travailler en réseaux, ont indiqué des responsables de la police fédérale américaine (FBI).

Les autorités étasuniennes ont annoncé cette semaine trois arrestations dans des affaires de piratage d'ordinateurs qui ont été contrôlés à distance, le plus souvent pour leur faire envoyer des pourriels.

L'agent spécial du FBI Richard Kolko a expliqué que "la vaste majorité" du million d'ordinateurs en question se trouve aux Etats-Unis, mais ajouté qu'il s'agit d'un "problème mondial" et que les autorités américaines ont travaillé avec des partenaires de 60 pays durant leur enquête.

"La majorité des victimes n'est même pas consciente que leur ordinateur a été piraté ou leurs données personnelles exploitées", a déclaré le vice-directeur du FBI chargé de la criminalité informatique James Finch.

"Les attaquants prennent le contrôle d'ordinateurs via un virus ou autre code malveillant, et l'ordinateur continue à fonctionner normalement. Les citoyens peuvent se protéger grâce à de strictes règles de sécurité", a-t-il dit.

Maarten Van Horenbeeck, expert en sécurité informatique au SANS Internet Storm Center, a applaudi les efforts du FBI mais souligné qu'il n'était pas certain que ces arrestations empêchent l'inflation de réseaux malveillants. Il a appelé à un effort international.

Texte de:ats

juin 2007