L'Office fédéral des routes est en train d'installer sur les autoroutes suisses un nouveau système de radars sur longue distance. Appelé contrôle de vitesse par tronçon (CVT), il sera testé dès l'automne 2010 sur un segment de 8 km entre Aigle et Bex.

"L'objectif est de fluidifier le trafic, d'éviter les excès de vitesse et les freinages intempestifs juste avant les radars", a indiqué un porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU), confirmant des informations parues dans "Le Matin Dimanche" et la "SonntagsZeitung".

Trois CVT seront mis à l'essai dès l'automne 2010. Le premier sur 8 km de l'A9 entre Aigle et Bex, en direction du Valais. Le deuxième, long de 1,8 km, sera placé sur l'A2 dans le tunnel d'Arisdorf, près de Bâle, en direction de Lucerne. Le troisième sera mobile.

Le principe: les radars filment les voitures au début et à la fin du tronçon contrôlé et enregistrent les heures de passage. Ils donnent ensuite la vitesse moyenne de chaque véhicule.

Les trois CVT achetés par l'OFROU ont coûté environ 1,6 million de francs à la Confédération, a confirmé le porte-parole.

Le contrôle de vitesse par tronçon est déjà utilisé en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Italie et en Autriche. "Les chiffres mesurés en Italie après l'introduction du CVT montrent que les excès de vitesse diminuent effectivement grâce à ces radars", a affirmé le porte-parole de l'Office fédéral.
Ldes amendes pour excès de vitesse seront distribuées par les polices cantonales fin 2010-début 2011.

Le CVT pourrait être introduit définitivement sur les routes suisses en 2012.
Munis de caméras, les appareils sont capables techniquement de remplir d'autres fonctions pour les polices cantonales: par exemple de repérer les véhicules volés ou les voitures sans vignette sur l'autoroute.

Texte de : ats
mars 2010