La Suisse va augmenter son aide au pédiatre suisse Beat Richner et sa fondation au Cambodge. En 2011, elle versera quatre millions de francs aux hôpitaux pour enfants du Dr Richner, contre trois millions actuellement.

Les résultats obtenus par la fondation privée Kantha Bopha sont convaincants, a expliqué le porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Georg Farago, confirmant une information de la "NZZ am Sonntag". Selon le DFAE, les cinq hôpitaux de la fondation soignent 85% des enfants malades au Cambodge.

La Confédération lie toutefois l'augmentation de cette aide à des efforts de "durabilité". Parmi les points qui pourraient être améliorés, Berne cite notamment un élargissement de la base financière de la fondation et une collaboration plus étroite avec le système de santé cambodgien.

Kantha Bopha dépend en grande partie de dons privés que Beat "Beatocello" Richner récolte lui-même, via des appels et des concerts de violoncelle. En cas de retrait de son fondateur, on ignore si les hôpitaux pourraient continuer à bénéficier de la sympathie des donateurs.

La Confédération avait déjà augmenté en 2007 son soutien à l'oeuvre d'entraide, la faisant passer de 2,75 à trois millions de francs. Le gouvernement cambodgien avait dans le même temps accru son aide de 1,74 à 1,96 million de francs.

Texte de : ats
juin 2010