articles
réactions
quedemots - 26.07.2009 | 0 réactions | #link | rss
Il y a danger sur l'autoroute avec certains conducteur qui slalom entre les voitures .

Hier vendredi 3 juillet entre Nyon et Aubonne une Mercedes grise au plaque
de GE 230..., c'est amuser à rouler derrière les voitures à peine à 1 mètre et de
les dépasser ensuite par la droite.

Et bien pour moi et d'autres automobilismes cela à été cauchemardesque.

Quedemots 04.07.09
quedemots - 09.09.2008 | 0 réactions | #link | rss
Il était 21h40 quand je roulais sur l'autoroute de contournement dans le tunnel de Chèvre dont une voie était fermée à la circulation quand une voiture noir avec un feu cassé à l'avant roulait à tombeau ouvert sur la voie qui était fermée. Et à ce moment je me disais, il y a jamais de police pour voir ce genre d'imbécillité de la part de certains automobilistes.

Une fois sortit du tunnel, je vis une voiture blanche avec gyrophare éteint qui suivait à vive allure le chauffard .Cent mètre plus loin je vis les feux qui commençaient à clignoté.
La police à finalement arrêter le Fangio à la sortie du tunnel de Vernier.
Bravo

Quedemots 02.09.2008
quedemots - 23.02.2007 | 2 réactions | #link | rss
CH/Vignette autoroutière Son montant et sa forme divisent les esprits
Synthèse de la procédure de consultation

Berne (AWP/ats) - La vignette autoroutière divise les esprits. Le PS veut faire
passer son montant de 40 à 80 francs et introduire un système électronique.
L'UDC aimerait ristourner cette taxe aux automobilistes, tandis que le PRD et
le PDC prônent le statu quo.

Le Conseil fédéral souhaite que la vignette autoroutière soit régie par une
loi, et non plus simplement par une ordonnance. Elle doit continuer d'être
vendue sous forme d'autocollant au prix de 40 francs. Pour lutter contre les
abus, il est prévu de doubler les amendes à 200 francs.

Si le tour de vis à l'encontre des fraudeurs n'est pas contesté, il en va
différemment des modalités de la vignette. Le PS la juge trop bon marché. Un
relèvement serait une contribution à la réduction des effets négatifs du trafic
motorisé, selon lui. Le montant actuel est une offre à prix cassé,
renchérit l'Association transports et environnement (ATE), soutenue par les
Verts.

La gauche exige par ailleurs un nouveau mode d'application. Au lieu d'un
autocollant, elle demande l'introduction d'un système électronique
(e-vignette). Des caméras numériques installées sur les routes pourraient
contrôler si une voiture est enregistrée ou si elle resquille.

Le système permettrait de moduler la taxe en fonction de la catégorie de
véhicules et de poser les jalons en vue de la mise sur pied de péages routiers.
Il pourrait être financé sans problème, les fraudeurs pouvant être repérés plus
facilement.

L'UDC propose un autre modèle. Comme le PS, le parti suggère de doubler le
montant de la vignette. Mais celui-ci serait déduit de l'impôt cantonal sur les
véhicules. Les automobilistes domiciliés en Suisse rouleraient de fait
gratuitement, tandis que les touristes débourseraient davantage.

Les partis du centre et la Fédération routière suisse sont en revanche
satisfaits de la solution en vigueur. La vignette autocollante représente une
charge, mais il s'agit d'une taxe simple et non bureaucratique, relève la
Fédération.

Une augmentation de son prix ne se justifie pas non plus. A l'instar du Conseil
fédéral, le PRD et le PDC considèrent que passer à un système électronique
serait trop compliqué.

Texte de: ats/rp


30.01.2007
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch