La tête du roi ghanéen Badu Bonsu II, exécuté par des colons néerlandais en 1838 et officiellement restituée par les Pays-Bas au Ghana, a été rapatriée vendredi à Accra. Elle a fait l'objet d'une cérémonie traditionnelle en présence de responsables du gouvernement.

La tête vénérée par les Ahanta a été découverte en 2008 dans les collections du musée d'anatomie de Leyde (ouest des Pays-Bas). Conservée dans du formol, elle n'a pas été présentée au public.

Selon le ministère néerlandais des Affaires étrangères, Badu Bonsu II avait tué en 1938 deux Néerlandais. Il avait ensuite "été remis par son propre peuple" aux colonisateurs néerlandais qui contrôlaient le territoire des Ahanta, sur ce qui était alors la Côte-de-L'or, le Ghana d'aujourd'hui.

"Le roi fut condamné à mort pour trahison et pendu. Sa tête fut séparée de son corps, préservée et apportée aux Pays-Bas", selon un communiqué du ministère.

Texte de : ats
juillet 2009