Les pays scandinaves sont les champions du monde de l'aide au développement des pays pauvres, tandis que les riches pays asiatiques et la Suisse font figure de cancres, selon un classement publié jeudi par une association américaine.

La Suède, le Danemark et la Norvège mais aussi les Pays-Bas occupent les premières places de "l'indice d'engagement en faveur du développement" de 22 pays établi chaque année par le "Center for Global Development".

Cet indice regroupe sept critères, dont l'aide au développement rapportée aux moyens des pays donateurs, mais aussi le commerce, l'investissement, les migrations, l'environnement, la sécurité et la technologie.

La Suède prend ainsi la première place cette année pour avoir concentré son aide sur un petit nombre de grands projets, ce qui évite la dispersion, a observé l'association dans un communiqué. La Suède a aussi fait passer de 24.000 à 36.000 le nombre de demandes d'asile qu'elle a acceptées.

Au chapitre du climat, la Suède a le taux d'émission de gaz à effet de serre le plus faible des pays sous revue, selon l'étude, qui souligne que le réchauffement climatique est particulièrement néfaste pour les pays pauvres.

Les pays du G7 se classent moins bien: le Canada est 11e, le Royaume-Uni, l'Allemagne et la France se partagent la 12e place, tandis que les Etats-Unis et l'Italie sont respectivement 17 e et 18 e. En queue de classement, on retrouve la Suisse (20e), devant le Japon et la Corée du Sud.

Texte de : AFP
octobre 2009