La participation de la Suisse à l'Exposition universelle de 2010 à Shanghai devrait coûter 20 millions de francs. Le Conseil fédéral a demandé au Parlement de voter ce crédit, inférieur à ceux des précédentes manifestations du genre.

Le budget prévu tient compte de la situation difficile des finances de la Confédération, précise le gouvernement. La Suisse avait dépensé 24 millions à Hanovre en 2000 et 32 millions à Séville en 1992. Pour l'Expo Aichi au Japon en 2005, seuls 15 millions avaient été engagés, mais il n'avait pas été nécessaire de construire un pavillon.

Les autres pays auront à disposition des sommes bien plus importantes. La concurrence sera ainsi très forte en Chine, qui offre un énorme marché. Plus de 70 millions de visiteurs sont attendus à Shanghai du 1er mai au 31 octobre 2010, selon le Conseil fédéral. Pour renforcer la présence suisse, Berne prévoit un programme d'accompagnement aux multiples facettes et une campagne de communication.

Sur les 20 millions prévus, 4 millions sont attendus de l'économie privée. Deux sponsors importants sont déjà acquis, précise le gouvernement. Si les recettes privées sont supérieures aux 4 millions, le projet sera étendu.

Les 16 millions restants seront ventilés entre la Confédération et Présence Suisse, en charge de l'organisation du projet. Cet organisme prendra en charge 6 millions répartis sur six ans. Du côté de la Confédération, 2 millions proviendront du Département fédéral de l'économie, 1 million de celui des finances et 7 millions du budget fédéral général.

Texte de: ats
juin 2007