articles
réactions
quedemots - 07.04.2009 | 1 réactions | #link | rss
Le réveil-matin du grand-père, la collection de minéraux de l'oncle Paul, le laboratoire d'apprenti-chimiste du cousin, méfiez-vous de ces vieux objets anodins qui dorment dans vos greniers: ils sont peut-être radioactifs, prévient une agence française spécialisée.

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) s'apprête à lancer une campagne d'information dans toute la France afin d'aider les particuliers à identifier ces "objets radioactifs à usage familial", qui ne doivent pas être jetés à la poubelle ou abandonnés dans la nature.

Un guide pratique va être diffusé aux élus locaux, aux pompiers, aux exploitants de décharges municipales.

Depuis janvier 2008, l'Andra assure gratuitement la collecte et la prise en charge de ces objets.

En avril, les pompiers sont intervenus au domicile d'une habitante de Marcilly-sur-Tille (centre-est) qui avait acheté la veille dans une brocante une "fontaine à radium", un bel objet du début du siècle dernier ressemblant à une cafetière, raconte à l'AFP Marie-Claude Dupuis, directrice générale de l'Andra.

Intriguée par la mention "générateur à radium" figurant sur sa nouvelle acquisition, l'acheteuse avait voulu en savoir plus sur internet et avait alors alerté les pompiers.

L'existence de fontaines à radium, des appareils destinées à rendre l'eau radioactive, remonte à la fin du 19e siècle, quand la radioactivité, fraîchement découverte, était considérée comme bénéfique pour l'homme dans certains cas, à faible dose.

Bien que tout risque de contamination soit exclu, l'Andra s'était chargée d'enlever la fontaine à radium en vertu du principe de précaution, l'idée étant d'éviter systématiquement qu'un objet qui émet de la radioactivité se trouve dans le public.

Le radium a suscité un véritable engouement à partir des années 20, des produits de beauté "irradiants" étaient même proposés aux femmes et les médecins prescrivaient des pommades et des comprimés à base de radium.

Aujourd'hui, tout un bric-à-brac d'objets radioactifs est encore en circulation chez les particuliers, oubliés dans les greniers et les caves ou réapparaissant dans des brocantes.

Les vieux modèles de montres, réveils, boussoles, cadrans d'avions et autres systèmes de visée nocturne dotés d'aiguilles et de cadrans luminescents sont suspects: la luminescence était obtenue en ajoutant du radium, puis du tritium, à la peinture.

Au delà de ces objets courants, les minéraux détenus par des collectioneurs, des géologues, des écoles, peuvent être radioactifs. Attention à ceux qui présentent "de remarquables structures cristallographiques et de superbes couleurs", avertit l'Andra.

On peut aussi trouver de vieux bocaux de sels naturels radioactifs qui étaient utilisés dans les cours de chimie, pour les travaux pratiques, et par les particuliers qui s'étaient constitués de petits laboratoires à domicile.

Tous ces objets peuvent émettre des radiations plus ou moins intenses, "dans la plupart des cas, les conséquences sont faibles mais, dans le doute, il est préférable de les confier à un organisme spécialisé et de ne pas les toucher directement", indique l'Andra.

Les pires, selon cette agence, ce sont les "Orum", les objets au radium à usage médical - boîte à aiguilles radioactives, tube, gaine - conservés aujourd'hui comme curiosités ou objets de collection. On en trouve chez les particuliers quand il y a eu un médecin radiologue dans la famille.

Texte de : AFP
juin 2008
quedemots - 10.12.2006 | 2 réactions | #link | rss
La semaine passé, j'ai lu une histoire impliquant de jeunes âgés de 11 à 14 ans qui pour passe le temps se sont amusés à embêter des personnes âgées à Reinach. Les écoliers ont poussé un vieil homme dans un étang. Sa femme, a eu beaucoup de difficulté pour de le sortir de l'étang.

Les 3 écoliers qui circulaient à vélo ne se sont même pas arrêté et ont continués leur route, ensuite les 3 écoliers ont chicané un autre vieil homme, en lui lançant une balle de tennis à la tête puis ils lui ont ôté son chapeau pour le lancer sur un toit. Par la suite, ils ont insulté d'autres vieilles personnes et leur ont craché dessus.

Les élèves sont 2 Suisse et un Turc, d'après la police argovienne. Les 3 ont tout cela " pour s'amuser ". Ils devront se retrouvé devant le juge des mineurs pour
leurs actes.




07.12.2006
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch