Le phénomène climatique La Nina, rendu notamment responsable des pluies torrentielles en Australie, Amérique du sud et Asie du sud fin 2010, début 2011, est actuellement en fin de course, a annoncé lundi l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

L'épisode La Nina, qui a donné lieu à des conditions d'humidité extrême dans certaines régions et à de la sécheresse dans d'autres, arrive à son terme, a expliqué l'OMM dans un rapport.

Le phénomène, qui était réapparu mi-juillet 2010, ne devrait par ailleurs pas se redévelopper dans la deuxième partie de l'année, selon l'organisation basée à Genève qui ne prévoit pas non plus le retour d'El Nino.

Au-delà du milieu de l'année 2011, il n'y a pas pour l'instant d'indications claires d'un risque accru d'évolution vers une anomalie El Nino ou La Nina au deuxième semestre de l'année, souligne-t-elle.

Des conditions quasi neutres semblent actuellement les plus probables pour le deuxième semestre de 2011, insiste l'OMM.

La Nina est caractérisée par des eaux inhabituellement fraîches dans le centre et l'est de l'océan Pacifique, tandis que son corollaire El Niño est marqué par des températures supérieures à la normale.

Les deux phénomènes perturbent les régimes de circulation océanique et atmosphérique à grande échelle et ont d'importantes répercussions sur le temps et le climat dans de nombreuses régions du globe. Une fois installés, ils persistent généralement neuf mois, voire davantage, selon l'OMM.

L'épisode La Nina est par ses aspects atmosphériques (modifications de la pression au niveau de la mer, des vents, de la nébulosité, etc.) l'un des plus intenses du siècle écoulé, explique encore l'agence.

Il a provoqué ainsi des pluies extrêmement fortes sur certaines régions du nord et de l'est de l'Australie, de l'Indonésie, de l'Asie du Sud Est et du nord de l'Amérique du Sud (la Colombie, par exemple).

On lui impute également le déficit pluviométrique constaté dans l'est de l'Afrique équatoriale, dans la partie centrale de l'Asie du Sud-Ouest et dans le sud-est de l'Amérique du Sud, selon l'OMM.


Texte de : AFP
mai 2011