articles
réactions
quedemots - 19.07.2009 | 0 réactions | #link | rss
Au mois d'octobre 2006, j'ai vu un documentaire sur Arte au sujet de l'esclavage. Cela m'a beaucoup touché.
C'est l'histoire de Hawa et Adama, deux jeunes femmes du Sierra Leone qui raconte leur destin
quand elles étaient fillettes. Elles ont été vendues par leurs parents à de riches familles vivant
à l'étranger.

article: de Dominique Torres

L'histoire se passe à la fin des années 1990, dans les quartiers chic de Londres, au pays de l'habeas corpus. Mais elle commence sur le continent africain, à Freetown, capitale de la Sierra Leone. Encore enfants, Hawa et Adama ont été vendues par leurs parents à des intermédiaires, ceux que l'ONU appelle désormais des "trafiquants d'êtres humains", pour le compte de riches Libanais. Le chemin des deux petites esclaves les a d'abord conduites à Beyrouth, puis dans la capitale britannique. Toutes deux ont connu des destins similaires. L'une était régulièrement violée par le chef de famille et ses fils, l'autre séquestrée, battue et exploitée dans une très belle demeure. Un jour, la peur au ventre, elles ont décidé de s'enfuir. Toutes deux racontent leur calvaire et leur libération, dans un documentaire émouvant qui, dix ans après sa réalisation, reste toujours d'actualité. Car aujourd'hui, elles sont encore des centaines de milliers, comme Hawa et Adama, à être vendues et exploitées de par le monde, même si les procès se multiplient. En dix ans, près de quatre cents cas d'"esclavage moderne" sont passés devant les tribunaux dans la seule région parisienne. Mais pour l'instant, les peines se limitent souvent à une condamnation à la prison avec sursis et ne sont en rien dissuasives.
quedemots - 24.02.2009 | 0 réactions | #link | rss
Le musicien et compositeur libanais Mansour Rahbani, une célébrité dans le monde arabe, est décédé mardi à l'âge de 83 ans à la suite d'une pneumonie, a indiqué à l'AFP un responsable de l'hôpital.

Mansour Rahbani était le frère d'Assi Rahbani, époux de la diva libanaise Fairouz, pour laquelle ils avaient composé de nombreux poèmes et chansons.
Mansour et Assi, connus sous le nom des "frères Rahbani", ont également écrit plusieurs comédies musicales, dont "Petra" et "Biyaa el Khawatem" (Le vendeur de bagues) qui a été adaptée au cinéma par le réalisateur égyptien Youssef Chahine.

Après la mort d'Assi Rahbani en 1986, Mansour avait continué à composer des comédies musicales, dont la dernière, "Le retour du Phénix", est actuellement jouée au Liban.

Les frères Rahbani avaient beaucoup écrit sur les thèmes de la vie villageoise, l'amour, le patriotisme.

Leur renommée avait dépassé les frontières du monde arabe et gagné notamment les Etats-Unis. En 1971, ils s'étaient produits au Carnegie Hall de New York qui avait affiché complet.

Texte de : AFP
janvier 2009
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch