articles
réactions
quedemots - 25.08.2015 | 0 réactions | #link | rss
L'émirat désertique du Qatar va lancer un grand programme pour que d'ici 2023, 70% des légumes consommés par ses habitants soient cultivés localement. Soit quatre fois plus qu'actuellement, ont indiqué mardi des responsables du plus grand groupe agricole qatari.


Depuis deux ans, un projet pilote baptisé Zulal Oasis consistant à faire pousser des tomates dans des serres, sans sol et en utilisant de l'eau d'irrigation recyclée, s'est révélée un "grand succès", selon le PDG du groupe Hassad Food qui l'a menée à l'ouest de Doha.


"La technologie s'est révélée parfaitement adaptée au climat du Qatar", a indiqué Nasser Mohamed Al Hajri, en précisant que "les résultats avaient dépassé les attentes concernant le rendement et la qualité".


Face à ce succès, le groupe a décidé d'étendre ce projet afin de permettre d'augmenter de façon notable d'ici huit ans la production locale de légumes. Actuellement, selon la saison, entre 11 et 16% des légumes consommés par les Qatariote sont cultivés dans l'émirat. L'objectif est d'atteindre 70%.


Concombres, aubergines et courgettes
Le projet test s'est concentré sur les tomates, mais la technique pourra être utilisée pour d'autres légumes populaires au Qatar, comme les concombres, les aubergines et les courgettes.


"La technologie de Zulal Oasis est un modèle de production durable à long terme, avec la capacité de produire des niveaux élevés de récolte douze mois par an, sans tenir compte des saisons", a souligné le PDG de Hassad Food.


La question de la sécurité alimentaire est importante au Qatar, qui importe la grande majorité de la nourriture consommée par ses habitants.


Un programme de sécurité alimentaire national, visant à augmenter l'autonomie du Qatar en terme d'alimentation, a été lancé en 2013 et s'étale jusqu'en 2030.


Texte : ats
août 2015
quedemots - 03.06.2008 | 0 réactions | #link | rss
Des milliers de chrétiens vivant au Qatar ont assisté samedi à une messe, donnée dans leur première église ouverte la veille dans ce pays du Golfe où les ressortissants occidentaux ont été cependant appelés à la prudence après des menaces de groupes islamistes.

Un émissaire du Vatican, le cardinal Ivan Dias, a dirigé la messe, qui a réuni quelque 15.000 fidèles sur le site de l'église catholique Notre Dame du Rosaire à Doha, remerciant "Dieu et le Qatar pour ce grand cadeau".

Inaugurée officiellement vendredi soir en présence d'un membre du gouvernement qatari, juste à temps pour Pâques, le 23 mars, Notre Dame du Rosaire est la première de cinq églises dont la construction est prévue au Qatar.

Les fidèles ont commencé à affluer, en voiture ou à pied, tôt le matin à l'église, qui peut accueillir 5.000 personnes. Faute de place à l'intérieur, des milliers d'entre eux ont dû suivre la messe sur des écrans géants, installés dans la cour de l'église, surmontée d'une coupole mais sans aucun signe apparent d'une croix ou d'une cloche.

Des dizaines de policiers déployés autour du site ont contrôlé de près tous ceux qui se rendaient à l'église, et des femmes policières ont fouillé les sacs à main des femmes.

Des ambassades occidentales à Doha, notamment de Grande-Bretagne et des Etats-Unis, ont appelé leurs ressortissants à la prudence après des menaces de groupes islamistes coïncidant avec l'ouverture de l'église.

L'ambassade de Grande-Bretagne a indiqué que des islamistes extrémistes avaient signalé sur leurs sites internet l'ouverture de l'édifice.

"Les autorités (...) ont pris les mesures de sécurité appropriées", a indiqué le site internet de l'ambassade qui demande à ses ressortissants d'être "très vigilants, notamment dans les lieux publics, et d'éviter de se mêler à des rassemblements".

L'ambassade des Etats-Unis a lancé dès jeudi un appel à ses ressortissants, les invitant sur son site internet à la prudence, soulignant que des "extrémistes pourraient s'attaquer à des intérêts occidentaux au Qatar et à la nouvelle église".

Bien qu'il adhère au wahhabisme, une doctrine rigoriste de l'islam en vigueur surtout dans le royaume saoudien voisin, le Qatar, petit pays musulman de la péninsule arabique, s'est ouvert durant la dernière décennie aux autres confessions.

"L'église enverra un message positif au monde", a déclaré le vice-Premier ministre qatari Abdallah Ben Hamad Al-Attiyah, à l'inauguration de l'édifice.

Texte de : AFP

mars 2008
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch