Le géant de l'électronique Sanyo a mis en place deux "parkings solaires" à Tokyo, permettant de recharger cent vélos électriques hybrides grâces à des panneaux photovoltaïques, a annoncé le groupe mardi.

Ce système, qui fonctionne même par mauvais temps, alimente des vélos électriques "Eneloop", également produits par Sanyo, à l'aide d'énergie solaire stockée dans des batteries lithium-ion. Le surplus d'électricité permet même d'éclairer le parking de nuit, affirme le groupe.

Ce modèle "est complètement indépendant et propre, n'utilisant aucune énergie fossile," selon Sanyo Electric Co qui est devenue l'une des entreprises les plus puissantes du monde dans les domaines des cellules photovoltaïques et des batteries rechargeables de divers types.

Les parkings se situent dans le centre ville de Tokyo à proximité de stations de métro. Les vélos seront bientôt disponibles à la location.

Le moteur du vélo "Eneloop" se met en marche lorsque le cycliste pédale, ce qui lui fournit une aide comparable à un vent favorable et lui facilite la montée des côtes.

Ce moteur est alimenté par une batterie rechargée automatiquement par un système de dynamo qui s'actionne lorsque le véhicule freine ou roule en descente. Grâce au "parking solaire", l'utilisateur dispose d'une batterie déjà chargée dès qu'il monte sur le vélo.

Sanyo produit déjà de l'énergie solaire grâce au même type de dispositif pour des entreprises, écoles et magasins.

Le groupe sort de convalescence après une longue cure d'amaigrissement (près de 15.000 suppressions de postes, 15% du total et cession d'activités en 2009). Il s'est attaché ces dernières années à développer essentiellement des produits dans le domaine de l'environnement, la santé, l'hygiène et le divertissement multimédia.

Texte de : AFP
mars 2010