Etats d'âme, Etats d'esprit,Etats d'écoute, Etats des lieux, Etats j'erre...
articles
réactions
tiki-tiki - 06.07.2007 | 3 réactions | #link | rss

Antony sans Jonhsons... tout simplement sublime, pur et magique...

Un écrin pour cette voix si particulière que celle d'Antony..

à mon avis le disque à avoir dans sa CDthèque, si l'on veut n'avoir qu'un disque avec la voix d'Antony..

Les enregistrement sont de 1999 à 2001, avant la période Johnsons et le disque est sorti en janvier de cette année.

Michael Cashmore ne profite pas ici de se faire connaitre sur le dos d'un artiste en pleine reconnaisance, mais offre un écrin à la voix magique d'Antony et c'eut été dommage que ces morceaux restent dans un tiroir...



Fond sonore: The Snow Abides, Michael Cashmore, Janvier 2007

Image: Cover de l'album


clip: clip réalisé par barbelognostique sur youtube


tiki-tiki - 08.02.2007 | 10 réactions | #link | rss


Une baffe!!!!!!!!!!

Voilà ce que je viens de me prendre... et pan dans les gencives...

Abd Al Malik, slam, rap, jazz et chanson le tout dans un shaker, bien mélanger, avec pour couronner le tout des TEXTES... MAGNIFIQUES...

Adepte du soufisme, ancien étudiant en philo à Strasbourg, ex-extrémiste religieux, Congolais né à Paris, reparti au pays à Brazzaville, puis revenu à Neuhof dans la grande banlieue strasbourgeoise, membre du groupe rap N.A.P, Abd Al Malik est une découverte d'intelligence et sensibilité que je ne pensais pas trouver dans ce style de musique qui, je l'avoue, m'était un peu difficile d'approche (à part Grand Corps Malade)....

"Les Autres", le texte est beau, fort...

"Le 12 septembre 2001" que dire... et "Gibraltar"...qui parle de l'immigration clandestine...

Ma découverte de ce début d'année et une sacré baffe....

Il sera le 21 mars à Genève au Festival Voix de Fête

le site d'Abd Al Malik( avec extraits et vidéo)

Photo: cover de L'album Gibraltar, Abd Al Malik, Bernard Benant

Fond sonore: Les Autres, Abd Al Malik, Gibraltar, 2006, Atmosphériques
Clip: en Live à La Maroquinerie.28 novembre 2006




tiki-tiki - 28.10.2006 | 3 réactions | #link | rss

Non ne fermez pas les yeux, ouvrez grand vos oreilles car Daphné est une fée. Entrez dans son pays imaginaire fait de contes et de légendes. Sa voix est magique. Daphné aime les mots et joue avec dans une musique baroque, surprenante, souvent à contre-pied de la mélodie vocale.

Quelques timides notes de piano, une voix qui hésite avant de prendre de l'assurance, c'est ainsi que s'offre Daphné en ouverture de son premier album, un bijou bien nommé intitulé... L'Émeraude.
Ses textes, touchants et touche-à-tout, évoquent avec émotion l'espoir, la perte de repères, la mort mais aussi l'amour. Jeux de mots ou mots de jeux , Daphné s'éclate sur « Trafalgar Square », dans « Théo soleil » elle semble bien être prise au tendre jeu de l'amour. Elle se révèle, amoureuse et rêveuse joueuse, et, ne se contente pas de jouer avec les mots mais aussi avec sa voix !
« Ton cœur », morceau très nonchalant, révèle une voix tout à la fois haut perchée et profonde, accompagnée d’une musique originale, mélange de cordes, de percussions et de sons audacieux.

C'est une chanteuse nouvelle génération, qui joue avec les mots et les sons, dans toutes les directions et à toute allure.

D’ailleurs la patte de l’ incontournable parrain nouvelle chanson française Benjamin Biolay est sur 2 titres, L’insoumise et Sagamore qui ne sont pas mes préférés… je l’avoue… j’aime mieux ce qu’elle fait seule…

J’ajouterai que j’aime la petite dédicace : « Merci à Bourvil, à Clarissa Pinkola Estés et son magnifique Femmes qui courent avec les loups, à Alexandra David-Neel, à Jane Campion, à Jules Vernes et à toutes les personnes connues et inconnues qui me font rire »

Et au dos du livret cette très belle phrase de Christiane Singer : « Si nous ne voulons pas mourir de soif sur cette terre, il nous faudra être source »

le lien vers le site de Daphné

Fond sonore : Daphné, L’Emeraude, Trafalgar Square, Dièse/V2 records, 2005

Photo : Cover de l’album, Daphné, L’Emeraude, Jessica Antola
tiki-tiki - 23.10.2006 | 4 réactions | #link | rss

5:55 dernier album de Charlotte Gainsbourg.

Épaulée par un aréopage de talent, Nigel Godrich (Radiohead) à la production, Jarvis Cocker ( ex Pulp) aux paroles, Air et parfois Neil Hannon (Divine Comedy) coté compositions, l'album de Charlotte est déconcertant, et, à la première écoute pourrait même ennuyer quelque peu... mais....

Il faut prendre le temps de se laisser envahir...

Il se dégage une belle sincérité, de la vulnérabilité et aussi ou surtout une profonde timidité...
En écrivant cela je revois Charlotte sur le plateau du JT pour la sortie de L'Effrontée de Claude Miller... Ce manque de confiance qui est aussi , un peu, peut être, sa marque de fabrique.

Principalement chanté en anglais, enregistré pendant un an en studio à Londres, (ce qui explique cela), l'album du retour de Charlotte Gainsbourg, 20 ans après Lemon Inceste, est finalement agréable à découvrir, lentement sans forcer.....

Il fait parti de ces album qu'il faut consommer avec modération et à savourer par bribes...

Il faut garder un oeil sur l'héritière du Grand Serge...

le myspace à propos de miss Gainsbourg

Fond musical: 5:55, Charlotte Gainsbourg, Little monsters, Because Music 2006

Photo. Cover de l'album 5:55, David Sims

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch