Je rentre chez moi.

 

Quai de gare section départ

Trois mains qui se lèvent,

Et la mienne derrière la vitre d’un wagon à étage

Deux enfants qui courent

Et dans mes yeux  le souvenir,

Le souvenir d’yeux souriants

 

Je rentre chez moi.

 

La ville déjà s’enfuit

Vignes, champs, autoroute

Une cité, des jardins ouvriers

Un vieux, une vieille devant un cabanon

Lui endormit, elle faisant des signes de la main

A des voyageurs inconnus.

 

Je rentre chez moi.


Arret au millieu des champs,minutes d'immobilisme,

Autre ville, autre décors, autre campagne

Paysages familiers,

Ma ville se dessine au loin,

Je me bouge et rammase mes souvenirs,

Vite prendre mon bus, courrir


Je suis chez moi...


 

Dire, écrire

Dire avec des mots ce que les yeux sentent

Ecrire la vie, les couleurs… le reste

Dire avec des mots  ce que le nez voit,

Ecrire la vie, les odeurs…le reste

Dire l’instant, la rencontre.

 

Je suis chez moi...

 

 

Rencontre avec une femme têtue, arrogante et ironique

Selon ses propres dires…

 






Photophone: dans le bus vide, téléphone portable Sony Ericsson, Fribourg, Tiki-tiki

Fond  sonore: Il voyage en solitaire, Alain Bashung, Bleu pétrole, Barclay 2008