La publicité à outrance sur les chaînes privées françaises, voilà bien quelquechose qui me saoule; et pourtant, je viens de découvrir avec stupeur que la France restait une exception dans le domaine... avec peu de publicités (comparé aux US, c'est sûr, mais personne ne les envie vraiment sur ce point) et des chaînes publiques qui ne saucissonnent pas leur films.

Un "traitement de faveur" (excusez du peu) qui est en passe de disparaître au profit d'une politique bien plus agressive pour le téléspectateur lambda;
Article "Que Choisir"

Il semblerait que les publicités vont se multiplier, se greffant directement dans les films ou polluant l'esprit des plus jeunes avec des idées de pâte à tartiner ou de soda à outrance.

Mais que fait le ministre? Serait-il fan de la dernière Star'Ac, au point d'en supporter et les fausses notes et les 2h de pub?