La naissance de ce mouvement était mentionnée dans cet article. Depuis, le temps a passé et les revendications se sont affirmées. La Suisse bénéficie elle aussi, depuis peu, d'une antenne "locale" à cette adresse: http://www.piraten-partei.ch/.


Côté français, les dernières nouvelles sont inquiétantes. Entre conflit d'intérêts et tentative de flicage des médias et des internautes, on ne peut pas dire que Sarkozy y aille par quatre chemins. Entre un "Far Ouest high-tech" et le "vol à l'étalage numérique" (discours), on reste dans les amalgames faciles (populistes?) et habituels de notre cher président. Sauf que ce coup-ci, le karcher a été remplacé par les CDs de la FNAC. Et puisque Carla a dit que l'internet, c'était mal...