Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 01.05.2013 | 0 réactions | #link | rss
" Personne n'est meilleur qu'un autre, nous sommes juste tous différents. "

A 16 ans, Johnny Depp quitte l école pour se consacrer à la musique. C'est grâce à sa rencontre avec Nicolas Cage que sa vie prendra un autre tournant, celui du cinéma. Suite à quelques apparitions, notamment dans Les Griffes de la nuit, qui le confortent dans l'idée que son avenir est peut-être là, il se lance à corps perdu dans des cours de théâtre. La chance lui sourit assez rapidement puisqu'il décroche le rôle de Tom Hanson dans 21 Jump Street. Depuis ce succès des années 80, il n'a de cesse de se détacher de cette image de jeune homme propret, idole des adolescentes, en interprétant des personnages tous plus atypiques les uns que les autres.

Filmographie sélective :

1984 - Les Griffes de la nuit
1986 - Platoon
1990 - Edward aux mains d'argent
1990 - Cry Baby
1993 - Gilbert Grape
1993 - Benny & Joon
1993 - Arizona Dream
1994 - Ed Wood
1995 - Dead Man
1997 - The Brave (dont il est aussi le réalisateur)
1999 - Sleepy Hollow, la légende du cavalier sans tête
1999 - La Neuvième porte
2000 - Le Chocolat
2001 - From Hell
2003 - Pirates des Caraïbes : la malédiction du Black Pearl
2003 - Charlot, le vie et l’œuvre de Charlie Chaplin
2004 - Neverland
2004 - Les Noces funèbres
2005 - Charlie et la chocolaterie
2006 - Pirates des Caraïbes : le coffre maudit
2007 - Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street
2007 - Pirates de Caraïbes : jusqu'au bout du monde
2009 - L'Imaginarium du Docteur Parnassus
2010 - The Tourist
2010 - Alice au Pays des Merveilles
2011 - Rango
2011 - Pirates des Caraïbes : la fontaine de jouvence
2012 - Dark Shadow




Sandrine - 05.07.2012 | 1 réactions | #link | rss
Adaptation de la série éponyme à succès diffusée aux USA entre 1966 et 1971, Dark Shadows relate les aventures de la famille Collins. Si le ton ici est délibérément plus décalé, les ingrédients de base demeurent.

Visuellement, le film est d'un esthétisme à couper le souffle, ceci dit le scénario manque cruellement de consistance et de magie. Pas de synopsis, tout est dit dans la bande annonce.

A noter un caméo sympathique de l'interprète originel de Barnabas, à savoir Jonathan Frid, décédé malheureusement avant de pouvoir découvrir le résultat sur grand écran. Côté acteurs, le casting est hétéroclite et intéressant. Reste que cette huitième collaboration entre Burton et Depp n'amène rien de nouveau et demeure sans surprise.

Au final, un emballage plus que soigné, mais dont il est vain de chercher l'étincelle.






Annoncée comme la préquelle du mythique Alien : le huitième passager, Prometheus déçoit par un scénario bâclé et plus que prévisible. En effet, Ridley Scott se révèle incapable de se détacher de la série culte et nous ressert les mêmes idées quasi à l'identique.

Même si la direction artistique est bonne et que les images sont d'une beauté et d'une élégance rares, le film manque cruellement du petit plus qui a fait le succès de la saga. Le casting est brillant avec deux des plus belles révélations de ces dernières années (Noomi Rapace et Michael Fassbender), malheureusement leur personnage manque singulièrement de profondeur.

Résultat : après une scène d'introduction alléchante et mystérieuse, le film s’essouffle et ne peut que séduire les néophytes de la franchise.






Vu que je suis maintenant en vacances, je vais essayer de me montrer plus assidue :OP avec les mises à jour de ce blog. Tout prochainement la critique de L'âge de glace 4, la dérive des continents.
Pour ceux qui ne sauraient pas quoi faire de leurs soirées, le NIFFF commence ce vendredi et un peu partout en suisse romande les open air
vous accueillent. Bonnes toiles !

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch