Pour les 118 ans de sa fille chérie, Dracula convie dans son hôtel, véritable havre de paix pour les monstres, ses plus proches amis. L'équilibre de ce petit monde se trouvera bouleversé par l'arrivée inopinée d'un humain décidé à jouer les trouble-fêtes.

Hôtel Transylvanie, comédie horrifique, se moque des codes en la matière, voire même, commet délibérément quelques erreurs. Malheureusement, sur la longueur, le long-métrage ne tient pas ses promesses. En effet, après une première partie originale, enlevée et cocasse le film s'essouffle dans un sentimentalisme exacerbé, jusqu'à son dénouement. Reste un film énergique, à l'animation soignée, doté d'une musique diaboliquement efficace. A noter la performance plus qu'honorable de Virginie Efira et Alex Goude, qui doublent les personnages principaux, Mavis et Jonathan.

Pour son premier film, Genndy Tartakovsky rend une copie certes en demi-teinte, mais loin d'être dénuée d'intérêt et c'est plutôt de bonne augure pour son prochain long métrage, une adaptation 3D de Popeye. Quant à Dracula, il vous donne d'ores et déjà rendez-vous en 2015 pour de nouvelles aventures !