Mon blog 7ème art
articles
réactions
Sandrine - 01.03.2014 | 0 réactions | #link | rss




Voici les lauréats de cette 39ème Cérémonie des César présidée par François Cluzet et présentée par Cécile de France :

Meilleur espoir féminin: Adèle Exarchopoulos, dans La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2

Meilleur premier film : Les Garçons et Guillaume, à table! de Guillaume Gallienne

Meilleurs costumes : Renoir – Pascaline Chavanne

Meilleur scénario original : 9 mois ferme – Albert Dupontel

Meilleur acteur dans un second rôle : Niels Arestrup pour le rôle de Claude Maupas dans Quai d'Orsay

Meilleure musique : Michael Kohlhaas – Martin Wheeler

Meilleurs décors : L'Écume des jours – Stéphane Rozenbaum

Meilleur son : Michael Kohlhaas – Jean Mallet, Jean-Pierre Duret, Mélissa Petitjean

Meilleur espoir masculin : Pierre Deladonchamps pour le rôle de Franck dans L'Inconnu du lac

Meilleur film documentaire : Sur le chemin de l'école de Pascal Plisson

Meilleure adaptation : Les Garçons et Guillaume, à table ! – Guillaume Gallienne, adapté de la pièce de théâtre éponyme

Meilleur court métrage d'animation : Mademoiselle Kiki et les Montparnos de Amélie Harrault

Meilleur film d'animation : Loulou, l'incroyable secret de Éric Omond et Grégoire Solotareff

Meilleur montage : Les Garçons et Guillaume, à table ! – Valérie Deseine

Meilleure photographie : L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet – Thomas Hardmeier

Meilleur court métrage : Avant que de tout perdre de Xavier Legrand

Meilleur film étranger : Alabama Monroe (The Broken Circle Breakdown) de Felix Van Groeningen

Meilleure actrice dans un second rôle : Adèle Haenel pour le rôle de Marie dans Suzanne

Meilleur réalisateur : Roman Polanski pour La Vénus à la fourrure

Meilleur acteur : Guillaume Gallienne pour les rôles de Guillaume et Maman dans Les Garçons et Guillaume, à table !

Meilleure actrice : Sandrine Kiberlain pour le rôle d'Ariane Felder dans 9 mois ferme

Meilleur film : Les Garçons et Guillaume, à table ! de Guillaume Gallienne

César d'Honneur : Scarlett Johansson
Sandrine - 02.03.2012 | 1 réactions | #link | rss

L’air se réchauffant, il semble que je sorte de ma somnolence hivernale. L’actualité cinématographique a pourtant été riche ces dernières semaines ! Voici un pêle-mêle des films vus pendant cette période.


Polisse de Maïwen

C’est après avoir visionné un reportage sur la Brigade de Protection des Mineurs, que Polisse a vu le jour dans l’esprit de Maiwenn. Bien lui en a pris puisque ce dernier a décroché, entre autre, le prix du jury de Cannes 2011.

On y suit le quotidien des policiers de cette brigade si particulière. Les personnages sont fouillés, authentiques et servis par un casting de choix (K.Viard, M.Foïs, S.Kiberlain, JoeyStarr etc.). Le discours est fort et oscille entre rire et drame pour mieux supporter l’insoutenable.

En résumé, un film bouleversant, énergique, atypique et osé pour cette perfectionniste autodidacte de talent.





Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher

Après avoir pourtant refusé une première fois d’adapter le livre éponyme de Stieg Larsson, bien avant le succès qu’on lui connaisse, David Fincher se laisse finalement séduire par l’histoire et nous livre un film à l’atmosphère assez proche du roman.

Condamné pour diffamation, Carl Mikael Blomkvist, journaliste de son état décide de prendre de la distance avec sa vie et son métier. Il accepte d’enquêter sur la disparition de la nièce d’un magnat des affaires…

Daniel Craig se révèle plus que convaincant en électron libre, indépendant et têtu. Rooney Mara (The Social Network) livre quant à elle une interprétation honorable de Lisbeth Salander, mais ne parvient pas à faire oublier la performance de Noomi Rapace tout simplement stupéfiante dans la version de Niels Arden Oplev.

Au final, un thriller efficace à l’ambiance oppressante.





A suivre…

Sandrine - 28.08.2011 | 3 réactions | #link | rss
Ce lundi je ne manquerai pas de regarder à nouveau Le Petit Nicolas sur la TSR1.

Pari osé que de porter à l’écran les histoires du Petit Nicolas, véritable institution depuis 50 ans. Laurent Tirard  et son coscénariste habituel Grégoire Vigneron (Molière, Mensonges et trahisons et plus si affinités...) s’y sont pourtant risqués. Ils ont mis en images une adaptation assez fidèle et soignée de l’œuvre de Sempé et Goscinny.

Alain Chabat, d’abord pressenti pour jouer le rôle du père du Petit Nicolas, a finalement participé à l’écriture des dialogues en y apportant sa touche d’humour.

Le générique, en pop up, d’après les dessins originaux, plonge immédiatement le spectateur dans l’univers rose, ingénu et poétique du Petit Nicolas.

La trame du film est basée sur un quiproquo. Nicolas surprend une conversation entre ses parents, commence alors pour lui et sa bande de copains un contre la montre haut en couleurs.

Si la première partie est enlevée et truffée de situations cocasses qui font mouche à chaque fois, la deuxième s’essouffle quelque peu. En effet, une fois l’histoire et les personnages bien installés, le scénario manque un peu de relief.

Si le casting est alléchant (Valérie Lemercier, Sandrine Kiberlain, Anémone, Kad Merad, Michel Galabru, etc.) rendons la part belle aux apprentis comédiens qui tirent vraiment leur épingle du jeu. En effet, gravitent autour de notre petit héros une ribambelle d’enfants qui font tout le charme des livres. Mention spéciale au jeune Victor Carles, qui interprète un Clotaire convaincant.

A noter le joli clin d’œil fait aux Choristes avec une apparition éclair de Gérard Jugnot.

Un film frais, drôle et émouvant, véritable ode à l’enfance, qui plaira tout autant aux grands qu’aux petits enfants.


FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch