La Dame de Fer de Phyllida Lloyd

Biopic, loin d’être dénué d’intérêt, consacré à l’une des figures les plus controversées de la politique britannique. Le film montre, certes de manière rapide, toute la ténacité et l’intransigeance de Margaret Thatcher.

Après Mamma Mia au succès retentissant, deuxième collaboration entre la réalisatrice Phyllida Lloyd et son actrice fétiche, Meryl Streep. Cette dernière a voulu trouver l’humanité de Margaret Thatcher, bien lui en a pris puisque sa performance lui a valu le Golden Globe ainsi que l’Oscar de la meilleure actrice. Elle livre une prestation stupéfiante, mélange de férocité, d’entêtement mais également de fêlures de cette femme au parcours atypique qui fait d’elle une personnalité unique dans le monde de la politique. A découvrir exclusivement en VO.



Sherlock Holmes 2 : jeu d’ombres de Guy Ritchie

Fort du succès rencontré par le premier opus, l’équipe rempile et nous livre un film dans la lignée du précédent, truffé d’action, d’aventure et d’humour. Si le visuel est toujours aussi magnifique, le scénario tortueux pourrait rebuter les moins convaincus. La franchise qui s’annonce devra faire attention à se renouveler pour ne pas lasser.

Le duo formé par Robert Downey Jr. et Jude Law, toujours aussi jubilatoire et efficace, reste un des atouts majeurs du film. Petit regret : que Guy Ritchie ait choisi une actrice aussi talentueuse et charismatique que Noomi Rapace pour la sous-employer dans le rôle de Sim.

A noter pour les férus des personnages fétiches de Sir Arthur Conan Doyle, que la saison 2 de la série britannique éponyme a repris sur France 4 le mercredi. Bonne adaptation, fidèle à l’esprit des romans et tellement moderne qu’elle mérite le détour.