blog sur la drague et les relations homme - femme
articles
réactions
Loverboy - 07.09.2007 | 19 réactions | #link | rss

L'amour est encore plus beau quand il est symétrique. Une relation ou l'un donne et l'autre reçoit ne peut pas durer éternellement. Voici un texte de Jacques Salomé qui l'explique très bien :

Il y a des amours pépinières

J’appelle amour pépinière, un amour capable d’accueillir l’autre inconditionnellement. De l’accepter sans aucune réticence dans sa vulnérabilité, ses insuffisances et ses manques. Il s’agit de quelqu’un (homme ou femme) qui donne son amour à un(e) autre qui ne l’aime pas, qui se laissera seulement aimer, emporté, porté par cet amour offert à cœur perdu.
« Elle était si sûre d’elle, ayant réponse à tout, sans jamais s’affoler ou s’irriter que j’en étais fasciné. Car moi, je me sentais si peu sûr de moi, si incertain. Toujours à hésiter, à m’interroger sur le bien fondé de mes actes, n’arrivant jamais à prendre une décision, reportant aux calendes mes engagements. Ma rencontre avec elle a été une véritable révolution dans ma vie… »

Les amours pépinières sont incroyablement généreux, ils s’offrent à des personnes souvent en difficulté, peu sûres d’elles ou qui n’ont pas encore suffisamment grandies à l’intérieur. Il s’agit de personnes en gestation peu capable encore d’être des partenaires capables de proposer des relations en réciprocité, vivantes et équilibrées.
« Quand je l’ai rencontrée, elle était au fond du trou. Elle venait de vivre une séparation chaotique avec le père de ses enfants. Elle semblait perdue et elle m’a laissée croire que j’étais son sauveur. Ce qui me convenait parfaitement, car j’avais aussi besoin de me prouver que je pouvais avoir de la valeur pour quelqu’un… Notre relation fut merveilleuse tant que je sentais qu’elle avait besoin de moi. Le jour où elle affirma son indépendance en ayant de moins en moins besoin de mon soutien, ce fut la fin. »

C’est ainsi que celui ou celle qui sera l’objet d’un amour pépinière va pouvoir croître, s’embellir, prendre de l’assurance, développer ses ressources et un jour ayant acquis suffisamment de confiance en lui ou en elle, pourra…quitter celle ou celui qui les a aimés. Les amours pépinières sont toujours très douloureux, pour la pépinière ! Mais il faut croire, vu le nombre de ces amours, que chacun y trouve son compte. Y compris celui ou celle qui donne ainsi ses enthousiasmes, la richesse de ses sentiments, les stimulations de ses passions, la générosité de son corps, de ses rêves et de ses projets.

Les amours pépinières durent quelques années, le temps pour l’autre de grandir, de s’affirmer, de découvrir ses potentialités et ses propres aspirations, puis de prendre le risque de s’envoler et d’être suffisamment autonome pour conduire sa propre vie ou prendre en charge à son tour… quelqu’un d’autre plus vulnérable que lui !
« Pendant des années, je l’ai porté à bout de bras, j’ai même écrit la dernière partie de sa thèse de médecine qu’il n’arrivait pas à conclure depuis quatre ans. Après quinze ans de mariage, il m’a annoncé qu’il me quittait. Qu’il se sentait suffisamment solide pour affronter la vie tout seul. En fait j’ai découvert qu’il avait rencontré une ex-toxico, qu’il avait pris en charge. La pépinière, c’était lui dans cette nouvelle relation. J’ai eu la curiosité de savoir jusqu’où cela irait ? Après dix ans de vie commune, c’est elle qui l’a quitté. J’ai vraiment compris ce qu’était une relation pépinière… »

Ainsi dans ces amours asymétriques, l’équilibre du couple ne peut reposer que sur l’inégalité des ressources et des attentes. Tout se passe comme si l’un des deux devait toujours être en dépendance de l’autre. Quand la dépendance est rompue, la relation est en souffrance et menacée. Mais au départ il y a le plaisir d’aimer quelqu’un que se laisse aimer avec tous ses manques, ce qui constitue un appel, une aspiration, une invitation à donner le meilleur de soi.

Loverboy - 12.04.2007 | 5 réactions | #link | rss

Juste un petit poste, le printemps arrivant, pour théoriser quelques principes de communication qui marchent super bien.

1) L'arrivée dans un lieu

Si votre but est d'être un séducteur, un homme qui ressort du lot, votre arrivée doit se faire remarquer. La classe et le charisme, dans ses cas la, est indispensable. Un petit accessoire qui sort de la moyenne peut également vous servir pour créer de l'intérêt.
Si vous arrivez dans un endroit et que les gens vous regarde puis ont envie de faire votre connaissance, c'est tout bon. Si ce n'est pas le cas, trouvez ceux qui vous piquent la vedette et améliorez vous en conséquence pour la leur piquer.

2) Soyez intéressant

Une fois que les gens viendront naturellement vers vous, ou que leurs yeux se tourneront vers vous en vous invitant à les aborder, allez-y.
Abordez les gens s'ils ne le font pas et parlez de vous. Ca peut paraître narcissique mais il faut, pour paraître intéressant, donner des arguments aux autres. Parlez leur de vos passions, de votre job, de vos relations, de ce qui vous fait envie pourvu que ça vous mette en valeur.
Lorsque vos interlocuteurs vous auront dit quelques fois que vous êtes une personne intéressante, soyez polis, et demandez leur ce qu'ils font dans leur vie.

3) Intéressez vous aux autres

Si vous ne parlez que de vous, vous passerez pour une personne égocentrique. Intéressez vous également aux autres. Ce qu'ils font, leurs passions, leur vie. Dites leur, si c'est le cas, que vous les appréciez.

4) Créez un lien entre vous et eux.

Une fois que vous savez que les autres vous apprécie, que vous avez montrez que vous appréciez les autres, faites des projets commun, discuter de sujets communs et si les personnes que vous rencontrez vous semblent assez intéressantes, alors c'est normal que vous auriez envie de les revoir.

Bien sûr, il ne faut pas paraître faux. Si une personne vous ennuie, changez d'interlocuteur, mais en utilisant ce genre de stratégie de communication, vous aurez beaucoup plus de facilité pour discuter avec les autres.

Loverboy - 26.06.2006 | 14 réactions | #link | rss

Ce jeune homme avait tout pour réussir. Il était beau, intelligent et avait du succès naturel avec les femmes. D'ailleurs cette Jeune femme J. succomba rapidement au charme du jeune homme.
Rapidement, sans doute trop rapidement, ils se marièrent et eurent le sentiment que la vie les avait réunit pour la vie. Le jeune homme était rempli d'amour pour J. et lui promettait une vie heureuse et agréable.

Cette vie heureuse et agréable allait toutefois au détriment de sa propre carrière. Il abandonna des études d'ingénieur et se mit à travailler pour offrir nourriture, toit et vêtements à sa femme. Il assuma sans doute son rôle de mari.

Ils eurent ensmeble ensuite un enfant et s'achetèrent après un lourd crédit, une maison.
Le Jeune homme qui avait déjà pris 6 ans, ne vivait plus que pour une chose : sa femme.

Sa femme J. trouvait son mari d'une gentillesses extrême et pourtant elle sentait qu'il lui manquait quelque chose où qu'elle avait perdu quelque chose. Elle demanda à son mari de l'aimer, de la porter de l'aider dans toutes les situations. Elles demanda même à son mari de se stériliser après la naissance de leur enfant de manière à qu'il lui soit fidèle pour la vie. Le mari par amour pour sa femme exécuta, il avait le sentiment d'une vie tellement heureuse auprès d'elle.

Au bout de 8 ans, le mari qui faisait pourtant tout pour sa femme et son bonheur trouvait que sa femme avait changé. Elle s'habillait différement, se maquillait davantage et sortait de plus en plus avec ses collègues de travail. Le mari, heureux, ne se souciait guère de ce changement car il estimait que si sa femme s'amusait sans lui, c'était avant tout pour son bonheur.

Un jour, il voulut lui faire une surprise, il lui acheta de magnifiques fleurs, celles qu'elle aimait tant et l'attendait au volant de la voiture qu'il avait acheté à coups de crédit pour le bonheur de sa femme.
Soudainement son coeur venait d'exploser, il ne s'avait plus où il était, il sentait des larmes, l'enfer, le néant, le diable tout en même temps : il venait de voir sa femme dans les bras d'un vieil homme mal rasé et grotesque, selon ses mots.

Il eut tellement mal, qu'il préféra oublier l'instant et se força d'imaginer que ce n'était qu'un collègue qui s'amusait. Durant six mois, il fit comme si de rien n'était, comme s'il n'avait rien vu, mais diable que son coeur souffrait. Plus son coeur souffrait, plus sa femme s'éloignait. Cela faisait déjà 5 mois qu'ils n'avaient pas fait l'amour.

Un jour, sa femme lui annonça en quelques mots, qu'elle avait pris la décision de le quitter. Ce jour là, il eut l'impresssion de ne plus exister, d'approcher de la mort et de vouloir disparaître à jamais dans le néant.

Quelques semaines plus tard, ils divorcèrent, et ce jeune homme si beau et intelligent, était devenu au fil des années une larve de service.

Il s'agit là d'une histoire vraie qui s'est réellement passée, et quand on vous racontes ses faits, vous êtes là à écouter, et vous comprenez tellement les raisons de ce triste déclin.

source : vlj 

FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch