D’après une photo parue dans le dernier numéro des Inrockuptibles.

Chaque fois que je tombe sur elle, je fonds comme une midinette. Pourquoi ?

«C’est avec charme, vérité, qu’elle incarne son personnage d’abandonnée gaillarde et pathétique, écrit Truman Capote dans OBSERVATIONS (1960). A peu de chose près, elle donne à l’écran comme en privé cette même impression. Ici et là, elle reste l’orpheline.» Un peu plus loin, ce proche de la délicieuse actrice ajoute : «La profondeur de son angoisse provoque la sympathie. Et ce qui retient auprès d’elle, c’est moins la vanité d’y être que l’inquiétude devinée en sa petite personne. La tension de plaire est responsable de ces maux de gorge, de ses ongles qu’elle ronge, de ses paumes moites, de ses accès de fou rire quasi japonais. »   

Marilyn Monroe - Diamonds are a girl´s best friend

http://www.youtube.com/watch?v=p0FDGnAIWpk

the river of no return

http://cuicui.monblog.ch/?yk7