d'après une image officielle.

Suite à la formidable campagne internationale de presse qui a accompagné les élections législatives de dimanche dernier, de nombreux visiteurs sont attendus en Suisse.

Pour leur faciliter la vie ainsi qu'aux populations allogènes et aux faux Suisses encore admis à résider sur le sol sacré de la Confédération, voici quelques expressions pour être mieux compris des citoyens helvétiques.


Ne dites plus le monde, mais la terre des étrangers ou ces trucs dont nos médias bleus comme une orange ne parlent pas.

Ne dites plus les partis du centre droit, écologistes et de gauche, mais les gauchistes, les 68ards ou le parti de l'étranger.

Ne dites plus milliardaire, mais bienheureux citoyen proche du peuple.

Ne dites plus la Suisse, mais les Etats-Unis d'Helvétie.

Ne dites plus handicapé, réfugié, chômeur, homosexuel, mais élément non productif.

Ne dites plus Sierra-léonais, Albanais et autres allogènes, mais ressortissants étrangers égaré chez nous.

Ne dite plus respect, mais sensiblerie angélique et politiquement correcte.

Ne dites plus avenir, mais éternité.

La liste n'est pas exhaustive et tout authentique citoyen helvétique est invité à contribuer à l'établissement de ce nouveau vocabulaire.

Un dernier conseil: pour s'attirer la bienveillance des citoyens helvétiques, il est fortement recommandé d'adopter la démarche rurale de notre leader bien-aimé, notre Heidi qui en a, notre Guevara qui a réussi.

Pour ce faire, entrainez-vous dans un champ détrempé. Mais avant de pénétrer aux Etats-Unis d'Helvétie, nettoyez soigneusement vos chaussures.