On S'Oubliera [Trou de Mémoire] Perte de Temps Un monde Foutu [en L'air]
articles
réactions


Krishnamnesik - 21.05.2006 | 2 réactions | #link | rss
>[Reprise de Mon Ancienne et Perdue Gallery Photos, puisqu'iCi la place est limité, Je serais ailleurs [parrallèllement, ou définitivement]. Pour ceux qui ne comprennent pas l'utilisation de cette gallery, une fois sur le site, cliquez sur l'onglet gallery et vous y serez. Sur ce :) Ci par Là]..

Desaccord caractéristique

On se permet de porter des jugements à tors et à travers. Avec ou sans intentions objectives, sans déborder sur les généralités ils résument pourtant pour la plupart à des remarques inutiles et irréfléchies qui fige un état photographique, textuel ou je ne sais quoi encore comme partie intégrante d'une personnalité voir d'un comportement.
Tout ceci simplement la conaissance est une notion sombre dont chacun se croit détenteur avant même qu'il ne la concoive.
Elle n'est pas moins qu'une autoristation délivrée à petite echelle et sous différents morphismes.
Les photos ne sont donc ni la fixation d'un quelconque état, ni le reflet d'un interieur saisi mais uniquement l'exutoire instant d'une entière msie en scène relative ou non a son auteur.

Pour ce qui est des mots il sont bien assez emmelés les uns aux autres pour que Monsieur tout le Monde puisse n'en retenir que ce qu'il veut en déduire. Ainsi sans même s'être entrevu chacun peut s'avouer porteur d'un message qu'il à creer de toute pièce
C'est un des miracles du ton tantot sarcastique tantot euphorique de l'ecriture.

.......................................................


Krishnamnesik - 12.05.2006 | 8 réactions | #link | rss
.........................................................
'Personne, personne
Personne n'aime personne
Personne ne manque à personne
Personne ne pleure personne
Pourquoi même en parler
Personne ne ment à personne
Personne ne manque à personne
Personne ne hais personne
Pourquoi même en parler
Personne ne dit rien a personne
Persone ne regrete rien
Et si quelqu'un en souffre personne n'en saura rien.
Et si persone n'est là autant cracher sur moi
Personne ne m'en voudra personne ne le saura
Je n'en veux à personne
Je n'ai pas de chagrin
Et je ne hais personne
Car persone ce n'es rien'.



Krishnamnesik - 11.05.2006 | 5 réactions | #link | rss
...............


Krishnamnesik - 10.05.2006 | 1 réactions | #link | rss
On M'appelle Image.
Mais vous n'êtes pas plus que de simples façades artificiellement bâties sur les faux semblants de vos voisins, ombre de leur propre reflet.

........................................................


Krishnamnesik - 08.05.2006 | 3 réactions | #link | rss
L'Ignorance est Belle.
[Seulement quand on a 10ans]

......................................


Krishnamnesik - 07.05.2006 | 2 réactions | #link | rss
L'Homme 'possède' cette étrange faculté de mesurer son image. Passe le plus clair de son temps a n'être qu'une partie de ce qu'il veut bien accorder aux autres. On se visage, démasque, sans différence et fierté jusqu'au jour où l'on ne sais plus exactement quelle facettege épique de soi même est dévoilée.
Sentimentalement [dés]équilibré, on se propose maintes et maintes solutions équivoques qui n'aboutissent qu'à un seul et même résultat condescendant de défaite.

Ce dessin de soi qu'on veut croire incorruptible n'est qu'un simple filet de préservation maladroitement utilisée et qui ne tente qu'à être profané plus habilement.
Tout ceci fait partie de notre éternelle tragi-comédie..

........................................


Krishnamnesik - 06.05.2006 | 2 réactions | #link | rss
Dans une étrange nécessité de réconfort, 'les gens' se retournent bien souvent vers leur miroir vide. Tentés tant par leur complexité personnelle que par leur désir de se reconstruire seul et sans atteinte aucune.

'Ils' [s']envoient une multitudes de sourires maladifs plus tendus les uns que les autres, faibles masques des coulisses de leur conscience infidèle.
Se poussenr, s'imagent, s'emportent sans la moindre faille apparente.
Douloureux effort celui de faire leurs Mines Quotidiennes.Baladés entre les couloirs de leurs humeurs, 'ils' se maquillent pantins de leurs journées, chiffons de leurs nuits; et maîtrise avec une adresse déroutante le fil de leur image pluraliste.
La faiblesse n'attend que le jour pour s'interdire comme le sourire s'impatiente de l'ombre rafraichissante pour se libérer.
........................................
Une follitude de comportements préfabriqués enjolivés par une façade de rires sourds qui dans un univers d'or où personne ne sais se lire et se laisser l'être, se fait atirail incontournable de leus vies respectives.
Mais ceci n'est qu'une parenthèse reprise d'un discours déjà bien connu que chacun se plait d'oublier pour le bonheur du bien commun.
'On dit que c'est mieux ainsi'.
Puisque chacun souri la Vie ne peut être que belle.

Je digresse chaque tentatives de sentiments en subordonées, dérive ces mots en détours, en attente d'un Autoprocès inachevable accusée des vérités sans instances et censurée par ma propre impitoyable raison juge de chacun de ces mots fragils.



Krishnamnesik - 05.05.2006 | 1 réactions | #link | rss
Une Minute le Soleil s'est éteint ce soir.
Un unique mot et le son n'était plus qu'un vague ronronnement aigu dans le bas de son ventre.
Il ne lui reste que ce souffle bousculé par ses pas, dors et déjà balayés par un vent d'acide narquois.
Une larme dévale la façade bleue-verte de son prétendu ciel qui tourne à l'absinthe en un seul instant d'oubli échappé, délave plus qu'une simple vision et noirci violemment son image implacable.
D'une férocité étrangère, lie chacun des nuages aux étoiles de cette cascade de silences.
..................................................
Cet ensemble maladroit compose une musique flottante entre le perceptible métaphorique et ses sourires qui les berce paisiblement.
Les battements de son coeur parviennent péniblement à s'accorder au tempo sursautant de la mélodie qui se veut l'endormir mais déjà l'absinthe l'ennivre l'enrôlant dans sa propre partition.

'Comme un fou va jeter à la Mer,
Des bouteilles vides et puis espère,
qu'on pourra lire à travers'



Krishnamnesik - 01.05.2006 | 4 réactions | #link | rss
Sabrer les Maux par une Sourire d'Opium imperturbable, imprescriptible comme pour s'accrocher à cette Longueur d'onde Solidement affiché sur ses Pomettes Déguisées.
.....



Krishnamnesik - 30.04.2006 | 2 réactions | #link | rss
............

...........

.......

..................



FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch