J'ai lu récemment sur cyberpresse.ca (12 juillet 2007) que la compréhension des blagues diminuait avec l'âge...

  • L'auteur de l'article rapporte une expérience faite à l'université de Washington, sur un groupe de 40 personnes en bonne santé et de plus de 65 ans, qu'ils ont comparé à un groupe de 40 étudiants.
  • L'exercice consistait à compléter des blagues est des histoires, à choisir la bonne chute de plaisanteries verbales, et la fin amusante de séries de dessins.
  • L'idée étant que, vu qu'il existe des mécanismes cognitifs de base pour comprendre les plaisanteries, les adultes plus âgés pourraient avoir plus de mal à les comprendre, en raison de certains déficits neuropsychologiques.
  • Les résultats ont montré que les étudiants avaient un taux de réussite supérieur à celui de leurs aînés, qui ont plus de peine à comprendre ce qui est censé être drôle...
Franchement, comparer un groupe de retraités et un groupe d'étudiants... et en tirer ces conclusions, il fallait oser ! je me demande également quel était le corpus de blagues et histoires drôles choisies, sachant que l'humour évolue non seulement avec les générations, mais aussi dans le temps chez une même personne.

Pour ma part, comme je n'ai jamais trouvé très drôles les blagues "Ouin-Ouin" de tonton Alphonse, ni celles véhiculées par les ados de 12 à 17 ans, je pourrais donc être atteinte de déficits cognitifs précoces extrêmement inquiétants!

..... Arggh, vais consulter de ce pas