C'est l'été et il fait chaud. Ce qui n'est pas un pléonasme, vu l'été que nous avons subi l'an dernier!

Il fait chaud, je disais donc, et il faudrait que je m'achète deux-trois babioles au goût du jour, histoire de survivre à l'actuelle vague de chaleur et de ne plus trop ressembler à Morticia Adams.

Seulement voilà... il fait chaud... et se déshabiller et se rhabiller dans une cabine de 2m cubes, sous des néons blafards, par cette chaleur, c'est carrément rédhibitoire! Sans oublier que les pieds gonflent dans des chaussures devenues subitement trop étroites...

...alors puisque c'est comme ça, zut, flûte, et f... la mode! Je vais voir ce qu'il me reste au fond de la penderie.


Québec, mai 2008