Et voilà, il fallait s'y attendre... mais je le savais... on le savait tous et toutes... Les mauvais traitements sont institutionnalisés ! On peut même s'en procurer gratuitement à l'UNIL, mais il faut se dépêcher, la période de distribution est très courte